PIANOWEB.fr          " Espace Cours "
PORTAIL SUR LA MUSIQUE ET LES CLAVIERS : COURS, HISTOIRE, TECHNIQUE, CULTURE, JEUX...

LE DOIGTE AU PIANO

COMMUNICATION
S'abonner au flux RSS Le 'Flux RSS' permet d"être averti des nouveautés grâce à son navigateur.

NEWSLETTER
Entrer votre email
CONTACT MESSAGES INTERNAUTES DAILYMOTION YOUTUBE AVEC INFOS INEDITES EN PRIME
SITES PARTENAIRES
CADENCE INFO
Découvrez et encouragez Cadence Info. Portrait, interview, analyse... Cadence Info apporte sa différence simplement et efficacement.
MUSIC MOT
MUSIC MOT : dictionnaire de musique multimédia : instrument, histoire, expression, mao...
PIANO ILLUSTRATION
PIANO ILLUSTRATION : des clichés de pianos et de claviers pour illustrer votre site.
Pour ses cours en ligne
"PIANOWEB" utilise le système de
micro-paiement sécurisé "Allopass"
ALLO PASS COPYSCAPE

LA POSITIONS DU CORPS, LE POIGNET, LE DOIGTE

Cette leçon de piano fait suite à : La position des mains au piano


1 - La Position du Corps

Face à son instrument, le pianiste doit relâcher tous ses membres lorsqu'il joue. Une raideur du poignet, une mauvaise position du dos ou des épaules entraînent des douleurs qui mettent du temps à se calmer. N'oublions pas qu'un pianiste passe de longs moments devant son instrument dans une position quasi statique. Douleurs au bas du dos ou tétanisation des doigts face à un morceau technique sont assez fréquentes chez de nombreux pianistes. Evidemment, une mauvaise position n'explique pas tout, mais un poignet relâché et un jeu partant de l'épaule évitent pas mal de désagrément.

Trouver la position idéale quand on est débutant n'est pas facile. On a tendance à être trop près de l'instrument et à vouloir observer ses doigts par-dessus. On cherche à se sécuriser en étant au plus près de l'instrument. Or, il faut être assis face au piano pour devenir l'observateur de ses doigts, mais également de son clavier. La distance doit être suffisante pour que vos poignets ne soient pas cassés, ni vos bras tendus.

On recommande aux pianistes débutants cette position :

  • Les fesses doivent porter à l'avant de la banquette, le corps en appui sur les pieds.
  • Un dos plutôt droit, pour éviter des douleurs dans le bas du dos.
  • Des coudes à la hauteur du clavier.
  • Des poignets à l'horizontale, dans le prolongement du coude.
  • Des doigts arrondis.

Une position trop haute donne plus de poids à l'avant-bras, ce qui défavorise le travail des doigts mais augmente la dynamique pour par exemple exécuter des "fortissimo". A l'inverse une position trop basse casse les poignets et augmente l'énergie musculaire des doigts mais offre au pianiste un jeu plus précis.

Suivant le style de musique interprétée, suivant la dynamique de la musique et son type de jeu, le pianiste n'adoptera pas la même position face à l'instrument. Une musique ancienne comme celle de Jean-Sébastien Bach avec peu de déplacements des bras et donc du buste n'est pas à comparer avec une improvisation jazz où à tout instant le pianiste peut déplacer latéralement les bras et le haut de son corps.

Les pieds ont leur importance. Ils ne servent pas seulement à appuyer sur les pédales ou à marquer un tempo. Ils permettent l'équilibre du corps et donc facilitent l'aisance de jeu.
On voit toute l'importance des pieds quand on est obligé de déplacer le haut du corps pour jouer plus fort, par exemple. Etre bien assis est une façon de s'ancrer au sol et de se sentir bien au niveau physique. La vibration, l'énergie peut également partir du sol et pas uniquement du haut du corps. Quand c'est possible, pour un meilleur équilibre, une banquette est préférable à un tabouret.

poignet trop bas au piano
poignet piano position correcte

2 - La Position des Epaules

Elles jouent un rôle important dans la souplesse générale. Elles doivent être relâchées, en position basse, afin de faciliter la communication énergétique des bras.

3 - Importance du Poignet

Le poignet est un axe important qui sert de relais entre les doigts, la main et le bras. Le poignet doit être souple et travaille de trois façons : de gauche à droite, de bas en haut et de façon rotative.

En fonction de sa hauteur au moment où le doigt rentre en contact avec la touche, la note ne sonnera pas de la même façon. Un poignet bas demande aux doigts une plus grande énergie (façon Glenn Gould) mais apporte à ceux-ci une sensation et un contrôle d'enfoncement plus grand.

Quand on enfonce une touche avec le doigt, l'énergie musculaire est variable. Elle dépend bien sûr du doigt lui-même, mais également du poignet qui pousse l'énergie et le poids du bras et de l'avant-bras vers l'avant, c'est-à-dire vers les doigts.

Lors du déplacement des mains, le poignet agit un peu à la manière d'une catapulte. Il va accélérer le mouvement de la main de façon verticale, de haut en bas.

Le poignet joue un très grand rôle dans la sonorité musicale (nuances). Il garantit la souplesse des gestes. Un poignet trop "raide" n'apporte pas au pianiste le contrôle dynamique nécessaire à son jeu et un poignet trop souple réduit considérablement la précision des déplacements de la main ou l'incapacité à exécuter proprement des traits rythmiques répétitifs et rapides (staccato).

4 - La Position de la Main et des Doigts

position des doigts au piano
position des doigts au piano

La main est la partie du corps à laquelle on pense en premier. A cause de ses déplacements sur le clavier, les mains attirent le regard par leur côté démonstratif. Les mains sont pour le pianiste, le centre d'intérêt de sa rencontre technique avec le clavier. D'ailleurs, le pianiste débutant comprend rapidement toute l'importance de la position de la main, même s'il ne sait pas comment la placer sur le clavier.

La main participe involontairement à l'angoisse du débutant, souvent à cause des nombreuses recommandations du professeur : main trop basse, trop en avant ou à l'extérieur du clavier, etc. Le pianiste débutant à bien du mal à coordonner le mouvement des doigts, la position de la main, le rythme, son assise sans compter le mouvement des pieds.

Quand on apprend à conduire, quand il faut manipuler les vitesses, le volant, les pédales, le rétroviseur, le clignoteur… et le côté imprévu de la circulation… c'est bien pire ! Et pourtant nous sommes des millions de personnes à nous déplacer de façon banale après avoir angoissé lors des premières leçons de conduite.
Vous comme moi, sommes capables, si nous le souhaitons, de conduire aussi bien notre piano que notre véhicule. En général, c'est la façon d'aborder l'instrument, de le travailler, d'analyser notre rapport avec lui qui rend la tâche plus ou moins facile et non pas notre incapacité à comprendre une théorie ou l'intérêt d'une technique.

Pour ne pas bousculer et déstabiliser notre attention et pour faciliter l'approche de l'instrument, concentrons-nous uniquement sur la position de la main. Oublions pour un instant tout le reste.

5 - La Position Standard et le Déplacement des Mains

main piano clavier
pouce écartée position piano

Comme montré dans la leçon "La position des mains au piano", celles-ci ne vont pas rester statiques. Elles vont se déplacer en profondeur dans les touches, par exemple en jouant sur les touches noires et latéralement pour atteindre les extrémités graves et aiguës du clavier.

Ce qui est important est de garder la main, et par voie de conséquence les doigts et surtout le pouce, à la surface du clavier. En obligeant ce dernier à être toujours à la surface du clavier, on oblige la main et les doigts à être dans le prolongement des touches et donc de travailler toujours dans le même axe.

Comme décrit dans la leçon "Le clavier et la position des notes", le clavier d'un piano est très large.

La position de la main doit être la même à n'importe quelle hauteur du clavier. Le poignet bouge de façon à conserver le même axe à la main quand celle-ci atteint les extrêmes. Le buste accompagne le déplacement de la main pour ne pas trop casser le poignet. La longueur des bras et la hauteur du buste sont donc importantes quand il s'agit d'atteindre les extrémités du clavier.

Deux erreurs d'inattention sont souvent commises chez le débutant : le pouce qui sort de la surface du clavier et le poignet qui fléchit vers le bas.

Le déplacement du pouce vers l'extérieur du clavier s'explique le plus souvent par une faiblesse des autres doigts (4e et 5e). La main bascule alors vers les doigts faibles pour les aider et donner du poids entraînant le pouce à l'extérieur.

Si le poignet fléchit … c'est normal. Le poids de l'avant-bras entraîne celui-ci vers le bas. Il faut donc compenser par l'énergie musculaire et de façon constante la position horizontale jusqu'à ce qu'elle devienne "naturelle", ce qui demande une certaine vigilance de la part du débutant.
Une fois la position de la main acquise, on n'y pense plus du tout. Chaque fois que vous vous présenterez face à votre clavier, vous adopterez votre position de façon décontractée et naturelle.

main piano clavier
pouce écartée position piano

6 - La Dureté du Clavier

Un autre paramètre important à considérer est la dureté du clavier. Face à un clavier à ressort ou à un clavier à échappement, l'énergie musculaire à développer n'est pas la même. Ce qui paraît plus facile au départ n'est pas toujours un avantage à l'arrivée.
Si un clavier à ressort est plus facile à jouer, c'est-à-dire qu'il est plus sensible à l'enfoncement de la touche (30 à 50 grammes) qu'un piano acoustique (60 à 80 grammes), il offre deux inconvénients majeurs : la difficulté de se muscler les doigts et l'exigence d'un placement des doigts plus précis à l'enfoncement des touches (surtout à cause de la sensibilité sonore des claviers électroniques). Pour un savoir un peu plus consulter "Le sens du toucher".

doigte piano


7 - Le Doigté

Le doigté est facile à comprendre. Il est désigné par les chiffres 1, 2, 3, 4, 5, en partant du pouce jusqu'à l'auriculaire. Son rôle est de vous épauler dans la mise en place technique d'un morceau en facilitant l'enchaînement des notes ou des accords. Si, parfois, un doigté pose un problème pendant le déchiffrage d'une difficulté pianistique, avec la pratique, grâce à une utilisation rigoureuse, le pianiste arrivera à surmonter la difficulté avec une plus grande aisance.
Mais attention, un doigté peut ne pas convenir à tout le monde. Son choix est lié à une morphologie, c'est à dire à la taille de la main. Dans les éditions pour piano classique destinées aux enfants, on en tient compte. Le doigté devra alors être réadapté à la main de l'adulte. Il est évident qu'un doigté écrit influence toujours le pianiste qui le travaille. Parfois, suivant les morceaux, il est difficile de trouver un doigté efficace, d'éviter, par exemple, un pouce sur les touches noires ou un écart difficile pour une petite main.

En musique moderne, le doigté est quasiment absent et c'est au pianiste de découvrir celui qui lui convient le mieux. Dans le fond, ce n'est pas plus mal, car cela oblige le pianiste à développer une réflexion personnelle sur son approche technique. Une telle démarche demande une plus grande volonté pour aboutir mais n'enlève en rien à l'efficacité du résultat obtenu, sous réserve que le doigté choisi soit toujours en accord avec la technique de celui qui l'utilise.
A travers son histoire, des pianistes de jazz, plus ou moins autodidactes, ont développé leurs propres approches techniques, développant un doigté tout à fait personnel sans renier d'une quelconque façon leur art. Ceci démontre évidemment, les limites de l'efficacité d'un doigté "type" qui conviendrait à tout le monde.

Le but premier du doigté est d'éviter les pièges qui enferment le pianiste dans une difficulté technique supplémentaire. Il montre le chemin, il facilite la conduite des doigts d'un point à un autre du clavier. Il répond à une certaine logique, même quand plusieurs possibilités sont offertes lors d'un même passage musical.
On le modifie le plus souvent en fonction de la taille de la main. On évalue son efficacité quand le pianiste est confronté à des traits techniques difficiles, à de la vélocité. Les notes doivent s'enchaîner sous les doigts avec aisance, sans donner l'impression superficielle d'une difficulté quelconque.

S'il souhaite trouver un doigté efficace, le pianiste doit donc connaître la spécificité de la difficulté technique qu'il rencontre. Cela peut-être le choix d'un passage de pouce après le 3ème ou le 4ème doigt, le remplacement d'un doigt par un autre sur une même touche ou le déplacement de la main d'un point à un autre du clavier. Le choix d'un doigté s'adresse donc plutôt à des pianistes ayant une certaine expérience de l'instrument. Le terrain de l'inexpérience étant toujours hasardeux, le pianiste débutant s'en remettra au doigté écrit sur la partition ou celui donné par son professeur, avant de se lancer à son tour dans sa propre expérimentation.

La Sonorité : un doigté mal étudié peut avoir des conséquences sur la sonorité obtenu. Chaque doigt ne frappe pas la note de la même façon, suivant si la note "tombe sous le doigt" ou s'il faut écarter un doigt "pour aller la chercher". Cela dépend également de la détente de chaque doigt et de leur souplesse.

Le fameux "passage de pouce" * et son accentuation caractéristique lors de son utilisation (bien connu de ceux qui travaillent les gammes) est un bon exemple de la conséquence du choix d'un doigté sur la sonorité. Le pouce est souvent l'axe, le pivot du doigté. C'est souvent grâce à son utilisation que le pianiste déplace sa main sur l'étendue du clavier. Il a donc un rôle tout à fait déterminant dans la solution de nombreux doigtés.
Prochainement, un cours en ligne abordera le problème du doigté à travers des exemples et contre-exemples à réaliser.

* Le passage de pouce : il consiste à déplacer le pouce sous la main vers l'intérieur de celle-ci. Il permet à la main du pianiste de monter ou de descendre les notes du clavier, comme la montée d'une gamme ou d'un arpège, par exemple. Un passage de pouce après le 4e doigt est toujours plus délicat à exécuter techniquement qu'un passage de pouce après le 3e.

LE DOIGTE EN MUSIQUE ET SON DEVELOPPEMENT

Les conditions physiques et le choix de l’instrument déterminent des rapports différents avec le doigté. Les instruments à cordes (violon, guitare, etc.) utilisent sur le manche seulement 4 doigts (le pouce ne sert que d’appui - la notation du doigté va de 1 à 4, tandis que 0 désigne la corde jouée à vide). Toutefois, en position haute, les violoncellistes utilisent le pouce.

Au piano, les doigts sont notés de 1 à 5. Cependant, jusqu’à l’époque de Bach on utilisait très peu le pouce et le petit doigt. Plus tard le pouce a été utilisé uniquement sur les touches blanches, jusqu’à ce que l’extension de la technique pianistique au 19e siècle occasionne la mise en œuvre de toutes les possibilités.

Sans le pouce, un écart d’une octave ou de dix notes est impossible. Il faut tenir compte également de la faiblesse du 4e doigt. L’éloignement par rapport à la position ”standard” de la main vient du positionnement inférieur du pouce ou du positionnement supérieur des autres doigts. Au piano notamment, les doigtés trouvent leur pendant dans la technique et donc dans l’art pianistique.

La qualité du phrasé et sa sonorité dépendent dans une large mesure du doigté utilisé. Aujourd’hui, encore plus qu’hier le doigté est au centre de nombreuses pratiques techniques. Pour combattre la spontanéité musicale propre au musicien autodidacte (souvent qualifié de maladresse), l’utilisation du doigté a laisse place à un certain esthétisme.

LECON SUIVANTE : La position des notes au piano

ELIAN JOUGLA   par ELIAN JOUGLA (10-2009)

Vous avez aimé cette page ? Partagez-la ou bien suivez-nous !

Recommander ce contenu sur Google
Ecrire quelques mots de remerciements.

QU'EN PENSEZ-VOUS ?

L'AVIS DES INTERNAUTES

JC Jeannot : trés instructif pour le debutant que je suis. (posté le 27/04/2013)

ARRANGEMENT

Arrangement dans un style latin - Girl Talk/Dansez sur moi - Le funk jazz (la base) -
Le funk jazz (l'exemple) - Le disco - Le reggae - Le slow -

EVEIL MUSICAL

Couleur et timbre des accords - Adagio de la Sonate 'Au clair de lune' - Carmen de Georges Bizet - L'apprenti sorcier de Paul Dukas - Prélude, Polonaise et Valse de Chopin -
Le lead, de Schubert et Schumann - Deux préludes de Claude Debussy -

HARMONIE

Le système tonal et l'accord parfait - Tonalités et accords dissonants -
La fin de l'harmonie consonante (1) - La fin de l'harmonie consonante (2) -
Ecriture et chiffrage des accords - Aller plus loin dans la connaissance des Intervalles -
Les mouvements harmoniques - Des harmoniques aux frequences (constitution d'un son) -
La dissonance en musique - La cadence en musique -

IMPROVISATION

Les gammes pentatoniques - Les gammes symétriques - So what & Giant steps -
Jarrett & The Köln Concert - Meeting of the Spirit (John McLaughlin) -
Maiden voyage (Herbie Hancock) - Are You Going With Me (Pat Metheny/Lyle Mays) -

PIANISTE DEBUTANT

La position des mains - La position du corps, le poignet et le doigté -
Le clavier et le nom des notes - Apprendre à lire les notes de musique -
Variations sur un rythme de marche - Accompagnement piano avec 3 accords -
Basse marchante avec 3 accords - La 'walking bass' pour grille de blues -
Accompagner une mélodie et l'enrichir -

RYTHME

La pulsion et le sens du rythme - Mes premiers rythmes -

THEORIE

Définir le caractère de la note - Les accentuations - La transposition -
Les mouvements musicaux - Triolet et duolet - Utilisation des clés en musique -

PROGRAMMATION ET CREATION SONORE

Créer un kit de batterie électronique - Créer une basse électronique -
Créer une liaison parfaite en MAO - Programmer des accents en MAO -
Programmer une boîte à rythmes - Des rythmes taillés pour votre B.A.R -
Programmer un arpège de guitare -
Programmer une séquence midi file : 1) le matériel - 2) le séquenceur Cubasis VST -
Ba,nd In A Box : la programmation automatisée -

OUTILS

Le clavier virtuel - The animated chord finder -

PARTICIPER A L'EVOLUTION DU SITE
Si vous pensez que 'Piano Web' est digne d'intérêt et si vous souhaitez participer à son évolution, rien de plus simple ! 'Piano Web' est ouvert à toute personne de bonne volonté. Que vous soyez musicien, journaliste, correcteur, enseignant ou simple amateur éclairé, n'hésitez pas à faire connaître vos compétences et vos idées. Proposez votre article, votre composition, votre partition ou tout autre sujet que vous jugez susceptibles d'intéresser les visiteurs... En contrepartie, et si vous le souhaitez, 'Piano Web' vous apportera un coup de pouce efficace visant à faire connaître vos aptitudes professionnelles, votre projet, votre site ou en apposant votre publicité sur notre site. EN SAVOIR PLUS
ACCUEIL
Copyright © 2003-2014 - Piano Web All rights reserved
Ce site est protégé par la "Société des Gens de Lettres" - http://www.sgdl.org
RECHERCHER NOUVEAUTES PROCHAINEMENT ACTUALITE COURS DOSSIERS JEUX MEDIA SERVICES VIDEOS @ Pianoweb.fr