PIANOWEB.fr    " Espace Cours "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

LA POSITION FACE AU PIANO

Il y aurait beaucoup à dire sur le sujet, mais je me contenterai de quelques observations que je donne lors de mes cours quand le besoin s’en fait sentir. Considérez-vous avant tout comme un sportif, car il va s’agir de demander à vos mains de se muscler, de s’assouplir. Il ne faut donc pas avoir une mauvaise position physique. Sachez qu’un claquage musculaire ou ligamentaire peut vous arriver au piano… c'est rare, mais cela peut arriver... surtout si vous forcez exagérément ou si votre échauffement est trop rapide.


1 - LES DIFFERENTES POSITIONS FACE AU PIANO


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


  • La position académique

    Pour les petits enfants et pour éviter une mauvaise position dorsale, on glissera sous leurs pieds un petit tabouret. L’assise est importante et doit être stable.

  • La position dans la pratique

    Il n’est pas demandé à un pianiste d’être raide comme un piquet. En réalité, c’est tout son corps qui doit participer au rythme du morceau. Il doit être en osmose avec celui-ci, le bout des doigts étant l’aboutissement d’un processus qui englobe sa pensée, son énergie, sa sensibilité et sa propre auto-écoute.

    la position face au piano

    La manière de bouger face à l’instrument est également une manière d’affirmer sa propre personnalité. Je pense à Ray Charles et à Stevie Wonder, tous deux aveugles et à leur façon de bouger de gauche à droite face au piano ; à Glenn Gould, tête basse, penchée sur le clavier … Si le fait de bouger, de faire osciller votre corps vous aide, vous fait davantage pénétrer dans la musique, alors faîtes-le!

  • Les coudes à la hauteur du clavier, pourquoi ?

    L’énergie musculaire est différente en fonction de votre hauteur face au piano. Si vous êtes assis, coudes plus hauts que le clavier, c’est le poids de vos avant-bras qui agit sur l’enfoncement des touches et non vos doigts. Donc, ceux-ci travaillent moins et mal. A l’inverse, une position trop basse casse votre poignet et demande davantage de force à vos doigts pour enfoncer les touches.
    (je ne conseille cette position que dans la pratique de certains exercices pianistiques ou de certaines musiques.)


2 - LA POSITION DES MAINS

Position académique :

Les doigts arrondis (*), comme si l’on tenait dans sa main une pomme.

position classique des doigts au piano
les doigts arrondis au piano

Position Classique...     ...Doigts Arrondis


Position dans la Pratique :

Cela peut varier en fonction de sa morphologie, de la taille des mains, de la position d’assise ou des effets sonores que l’on veut obtenir.

Les doigts arrondis, pourquoi ?

Dites-vous bien que le fait de jouer au piano les doigts arrondis et souples n’est pas naturel !
N'oubliez pas que ce n’est pas à l’instrument de s’adapter à nous, mais à nous qu'il appartient de s'adapter à lui et à sa forme. La longueur et largeur des touches sont les mêmes pour tout le monde !


Rêvons un peu...

Le fait de construire un piano adapté à sa morphologie est, du point de vue technique, réalisable par un bon facteur de piano motivé (renseignements pris auprès de quelques spécialistes). Ce travail sur mesure coûterait très cher, car il lui faudrait étudier, mesurer chaque pièce mécanique rentrant en jeu et cela de manière individuelle.

Tous les pianistes possèdant des mains petites ou moyennes se sont vus, un jour, confrontés au fait de ne pas pouvoir réaliser certains grands intervalles au piano, moi le premier !

position des doigts au piano
utilisation des touches piano

Bien tirer sur les doigts... et utiliser le potentiel de la longueur des touches.


Le développement de la technique des "doigts arrondis" offre plusieurs avantages : le travail de la vélocité (gammes par exemple) est plus propre, la sonorité plus fluide (cela s’entend dans les passages musicaux rapides). Il se dégage également une certaine esthétique visuelle. L’attaque à plat (doigt raide) est intéressante à utiliser, notamment dans le jazz, pour marquer les notes syncopées par exemple.


garder les doigts arrondis au piano

Le plus difficile est de conserver la position légèrement arrondie
quand on attaque sur les touches noires !


3 - LA BANQUETTE DE PIANO

Son rôle est important. Une mauvaise posture, pendant un temps prolongé peut avoir à long terme des conséquences fâcheuses.

L'ergonomie et la stabilité : une banquette doit prévenir et résoudre les troubles dus à la position qui peuvent compromettre la capacité d'exécution du musicien. Le siège doit être réglable en hauteur mais également en inclinaison (il existe des modèles).
Elle doit être stable et silencieuse. Elle doit reposer sur quatre points au sol (à éviter le tabouret). Ceci garantie en principe la stabilité permanente de la banquette et l'absence totale de grincement ou d'autres inconvénients agaçants comme lors d'une exécution dans une salle de concert ou lors d'un enregistrement en studio. Si la stabilité de la banquette est suffisante, le pianiste doit être capable de prendre appui sur ses pieds et en prolongement, sur ses jambes, sans ressentir aucun vacillement.

L'esthétique et la finition

: si le choix de la couleur est secondaire, par contre une finition soignée en peau cousue sur un siège rembourré souple et confortable est un plus, surtout quand on reste assis pendant un temps prolongé. L'élégance et la méticuleuse attention aux détails caractérisent souvent une production artisanale de très haute qualité.

Importance de l'assise

la colonne vertébrale des sujets qui jouent d'un instrument à clavier est soumise à des stress statiques et dynamiques qui touchent les structures musculaires et tendineuses du corps. C'est pourquoi se créent fréquemment chez les pianistes des situations de tension au niveau du cou et de la musculature dorso-lombaire : des situations qui dérangent l'exécutant du fait qu'elles peuvent donner lieu à des douleurs provoquées par des fibro-myosites. Même si elles sont réversibles avec des exercises de gymnastique et des thérapies physiques, ces douleurs réapparaissent au moment où l'exécutant reprend l'étude de l'instrument.

Tout cela est principalement imputable à la position tenue face à l'instrument, position conditionnée à son tour par la forme de la banquette sur laquelle est assis l'exécutant. Face à son clavier, le pianiste a besoin de :


  • Mouvoir librement ses membres supérieurs avec agilité, souplesse et force.
  • Mouvoir librement ses pieds pour l'utilisation des pédales.

Pour faire face à ces exigences, il déplace sans cesse son poids sur son bassin, avec un point d'appui du mouvement sur les vertèbres lombaires. Avec l'utilisation d'une banquette traditionnelle, la position assise a lieu sur la partie antérieure du siège, sans que le dos soit soutenu convenablement et maintenant le bassin en équilibre instable. Il en dérive que toutes les courbes physiologiques de la colonne vertébrale sont sollicitées, augmentant ainsi les problèmes lombaires.
Le déplacement des pieds augmente en outre ce déséquilibre à cause de la diminution de la prise d'appui, ce qui détermine un raidissement créant une tension des trapèzes qui se contractent pour pouvoir maintenir la statique de la colonne vertébrale, provoquant des douleurs au niveau du dos et de la musculature cervico-dorsale.

Le siège incliné

son utilisation crée une dénivellation entre les plans d'appui antérieur et postérieur. Ce type de siège aide à résoudre les problèmes de statique de la colonne vertébrale en faisant en sorte que le poids du tronc repose totalement sur les membres inférieurs. La position que l'exécutant assume sur ce siège favorise en outre la liberté des membres supérieurs et surtout leur force de chute libre sur le clavier et à réduire de surcroît toutes les courbes de la colonne vertébrale et à annuler les tensions musculaires même pendant les mouvements des pieds qui se trouvent déjà dans la position optimale pour l'utilisation des pédales.

Cette position est conseillée aussi pour tous ceux qui se consacrent à des activités vocales (chanteurs et joueurs d'instruments à vent).

LECON SUIVANTE : La position du corps, le poignet, le doigté


ELIAN JOUGLA   par ELIAN JOUGLA

Vous avez aimé cette page ? Partagez-la ou bien suivez-nous !

L'AVIS DES INTERNAUTES

nom : Pouchard
message : cette démonstration me semble parfaite pour moi,qui suis débutant,et qui n'a jamais étudié le solfège. (posté le 15/08/2015)

nom : Aka
message : Cours parfait et j'en suis très heureux étant debutant. (posté le 14/06/2015)

nom : Nikiema Achille
message : intéressant. (posté le 14/11/2013)

nom : Juliette
message : super votre page ! (posté le 31/01/2013)

PARTICIPER/PUBLIER : EN SAVOIR PLUS
haut
haut