PIANOWEB.fr    " Espace Dossiers "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

HISTOIRE DE LA MUSIQUE : LES PIANISTES DE JAZZ



BILL EVANS, LA DÉLICATESSE DES HARMONIES

Bill Evans est le pianiste qui a eu le plus d'influence pendant les années 1960 sur le jazz moderne. Aujourd'hui encore, son art raffiné et subtil, souple et inspiré fait parfois tache dans la musique de jazz actuelle. Pianiste influencé au départ par le be-bop et Bud Powell, Bill Evans est reconnu comme un pianiste original aux harmonies très personnelles. La suavité de ses phrases au piano n'a d'égale que sa propre personnalité. C'est chez lui une question d'esthétisme et non pas de style. Sa musique que l'on pourrait parfois assimiler à de la musique de chambre pour jazz est d'une grande élégance. Bill Evans est l'un des grands pianistes de jazz moderne.


LES DATES IMPORTANTES DE LA VIE DE BILL EVANS


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


  • 1929 - Né dans le New Jersey à Plainfield, le 16 août 1929, Bill Evans découvre la musique dans l'ambiance d'une église russe. A 6 ans, il apprend le violon, puis la flûte et enfin le piano à l'âge de 7 ans. A 13 ans, il joue dans l'orchestre de son école. Il étudie au Southeastern Louisiana College de la Nouvelle-Orléans.
  • 1950 - Ses débuts dans le domaine professionnel sont rapides. Il travaille avec l'arrangeur Georges Russel.
  • 1954 - Après son service militaire, Bill Evans joue dans un orchestre de danse dirigé par Jerry Wald. Il étudie la musique à la Mannes School of Music. L'année suivante, Bill Evans enregistre avec la chanteuse Lucy Reed.
  • 1956 - Il forme son premier trio et enregistre sous son nom New Jazz Conceptions, avec Tedy Kotick (b) et Paul Motian (bat). Le style "Bill Evans" n'est pas encore trouvé, mais il montre déjà dans cet album son approche d'harmonisation novatrice.
  • 1957 - Bill Evans joue avec Charles Mingus (b) avant de rencontrer Miles Davis (tp) avec lequel il enregistre le fameux disque Kind of Blue en 1958, en compagnie de John Coltrane (disque phare du jazz modal). La même année, il enregistre Everybody Digs Bill Evans, un album où l'on retrouve la composition Peace Piece.
  • 1960 - Il forme un trio avec Paul Motian (bat) et Scott Lafaro (b), mais la mort de ce dernier en 1961, précipite la rencontre de Chuck Israels, puis en 1966, celle d'Eddie Gomez avec lequel il restera associé pendant plus de 10 ans.
  • 1975 - Bill Evans présente son nouveau trio composé de Marc Johnson (b) et de Joe LaBarbera (bat)
  • 1980 - Il décède le 15 septembre 1980, à la suite d'une hémorragie causée par l'abus constant de stupéfiants. Ses nombreux enregistrements sont disponibles chez Verve, Fantasy, Riverside et Warner Bros.

BILL EVANS, PORTRAIT D'UN STYLE

Bill Evans rassemble à lui seul de nombreux atouts : sens du toucher… velouté ou cinglant, un sens de l'économie… pas de notes inutiles, un sens du voicing… où comment présenter les accords au piano de façon "intelligente" et un grand sens de l'improvisation.

Bill Evans ne joue pas pour en "imposer" et son art est tellement subtil que certains pourrait le cataloguer comme "pianiste de bar". Il est parfaitement à l'aise là où la musique est à la croisée des chemins : quand le romantisme de Chopin s'allie à celui de Nat King Cole, quand les harmonies des compositeurs impressionnistes, tel Ravel ou Debussy rencontrent celles de Dave Brubeck ou de Lou Levy. Bill Evans, loin de toute imitation, harmonise, re-harmonise et raffine à l'extrême son approche de la musique comme un poète le ferait avec les mots.

Original par sa recherche au niveau des accords (modal fragments), il l'est aussi par une constante approche du phrasé, où s'instaure entre ses mains de remarquables effets de contraste. Utilisant sa main gauche de façon ambulante, mais sur un ton moderne, il joue en souplesse et fait très ingénieusement moduler le rythme.


BILL EVANS - EMILY


Comme tout musicien et tout improvisateur, il a ses propres influences et n'hésite pas à utiliser des procédés déjà exploités par d'autres musiciens, comme Erroll Garner en se servant des blocs d'accords (block-chords), mais avec un esprit et un lyrisme tout différents.

Bill Evans était un musicien libre, mais peut-être n'a-t-il jamais osé aller au-delà d'une certaine tradition, d'une certain classicisme. A part une incursion vers un jazz plus "léger" pendant quelques temps (allant jusqu'à jouer du Fender Rhodes), il n'a eu de cesse toute sa vie de rester dans un cadre assez rigide.

Avec lui, pas d'improvisations apprises par cœur, seulement le plaisir de jouer et rejouer des ballades, des standards avec de nouveaux visages. Bill Evans est l'auteur de quelques belles compositions : Blues in green, Very Early, Funkallero, Time remembered, Waltz for Debby, Two lonely people.

Pour en savoir plus sur Bill Evans

  • Livre : Autour de Bill Evans, par Enrico Pieranunzi (Ed. Rouge Profond).
  • Livre : Bill Evans, par Alain Gerber (Ed. Fayard, 2001).

Écouter sa musique


Vous avez aimé cette page ? Partagez-la ou bien suivez-nous !

L'AVIS DES INTERNAUTES

Soyez la première personne à publier votre message ici, en remplissant le formulaire ci-dessous.