PIANOWEB.fr    " Espace Dossiers "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

ANALYSE MUSICALE : LA MUSIQUE DE FILMS



LES CHANSONS CÉLÈBRES DU CINEMA - 2

16 - FEUILLES MORTES (LES) - Jacques Prévert - Joseph Kosma

C'est sans doute une des mélodies les plus reprises à travers le monde par les musiciens de jazz. Le chanteur/comédien Yves Montand la fait connaître au grand public en la mettant à son répertoire au début des années 50. Elle apparaît pour la première fois à l'écran dans le film Les portes de la nuit (Marcel Carné - 1946), jouée à l'harmonica par Jean Vilar. Avec l'adaptation anglaise de Johnny Mercer, elle deviendra vite un succès mondial sous le nom de Autumn Leaves. Reprise depuis par une foule d'interprètes, elle est toujours au répertoire de nombreux artistes. Serge Gainsbourg rendra hommage à la célèbre mélodie et à son parolier avec La chanson de Prévert.




Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


17- GELSOMINA - Nino Rota (La strada - Federico Fellini - 1954)

La chanson de Gelsomina est un parfait exemple des chansons tristes que les spectateurs aimaient entendre à cette époque. La mélodie jouée à la trompette dans le film de Fellini accompagne le calvaire d'Anthony Quinn à la mort de sa compagne (Giulietta Masina). Elle sera adaptée en France par Robert Chabrier sous le titre Pauvre enfant perdue et chantée par Lucienne Delyle.


18 - I GOT RHYTHM - Ira et George Gershwin

I got rhythm est une chanson irrésistible empreinte de syncope et qui donne envie de bouger. Reprise par de nombreux musiciens de jazz, elle est un des fleurons de la comédie musicale de Broadway dans les années 30. Composée par George Gershwin et écrite par son frère Ira Gershwin, elle apparaîtra dans le show Girl Crazy (1930) et dans plusieurs versions cinématographiques du même nom : en 1932 (William A. Seitzer), interprétée par Kitty Kelly - en 1943 (Norman Taurog), par Judy Garland et Mickey Rooney - en 1966 (Alvin Ganzer), par Coonie Francis, Harvey Presnell et Louis Amstrong. George Gershwin composera en 1933 une suite de variations intitulée : Variations on "I got rhythm".


19 - I'M CALLING YOU - Bob Telson (Bagdad Café - Percy Adlon - 1988)

Le film Bagdad café narre une histoire d'amitié entre 2 femmes. L'action se déroule dans un motel situé dans le désert, aux environs de Las Vegas. La musique dans ce film tient une place importante. La chanson I'm calling you est une mélodie très lente et elle est interprétée avec beaucoup de retenue par Jebetta Steele.


20 - IN THE HEAT OF THE NIGHT - Alan Bergman, Marilyn Bergman - Quincy Jones

Le film In the heat of the night (Dans la chaleur de la nuit - Norman Jewison - 1967) raconte l'opposition entre un inspecteur noir venant de la ville (Sidney Poitier) et un shérif d'une petite ville du Sud bourré de préjugés. Le film est basé sur l'affrontement de ces hommes qui finiront par avoir une reconnaissance réciproque et de l'amitié. La musique signée par Quincy Jones apporte la pesanteur nécessaire au sujet. La chanson titre est interprétée par Ray Charles. Sidney Poitier reprendra du service pour 2 autres films où il incarnera à nouveau le détective Virgil Tibbs : They Call me mister Tibbs ! (Appelez-moi monsieur Tibbs - Gordon Douglas - 1970) et The organization (L'organisation - Don Melford - 1971).


21 - IN THE MOOD - Andy Razaf - Joe Garland

On associe la chanson swing In the mood à Glenn Miller et cela à juste titre. Cette chanson représente l'image des G.I's à la libération, apportant avec eux la liberté et la musique de jazz. De nombreux films retraçant cette époque ont utilisé, voire abusé, de cette mélodie. On la retrouve notamment dans le film d'Ettore Scola, Le bal (1983) et pour Radio Days (Woody Allen - 1987). Dans Après la guerre (Jean-loup Hubert - 1989), le morceau s'entend lors d'une séquence filmée traduisant l'attente des habitants d'un petit village et leur libération par les soldats américains.


22 - JAMES BOND THÈME - Monty Norman

Pour chaque film de la série James Bond, un nouvel habillage sonore du thème est réalisé. Cette mélodie est basée sur un riff répétitif à la guitare électrique. Si les James Bond ont changé d'apparence (Sean Connery, Roger Moore, Timothy Dalton...), le thème principal est toujours resté le même, il est l'emblème de chaque bande son de la série. Bien que signé Monty Norman, la mélodie aurait ses origines à la Jamaïque. Les arrangements des premiers James Bond sont associés à John Barry (l'auteur du thème de la série TV Amicalement vôtre). Il deviendra le musicien attitré de la série jusqu'à la fin de sa vie. Par la suite les génériques seront chantés par les stars de la chanson de l'époque : Matt Monro pour From Russia with love, Shirley Bassey pour Goldfinger, Tom Jones pour Thunderball (Opération tonnerre) et plus récemment A view to a kill avec l'association du groupe pop Duran Duran à la réalisation de la bande son et la participation du groupe A-Ha pour le film The living daylights (Tuer n'est pas jouer - John Glen - 1987). Ces derniers enregistrèrent une nouvelle version sur leur album Stay of these roads de la chanson The living daylights.


23 - JOHNNY GUITAR - Peggy Lee - Victor Young

Johnny Guitar est un western dont le héros est une héroïne (John Crawford). Le western habitué à un univers masculin et parfois machiste porte ici un autre regard sur le cinéma de l'Ouest. Le film de Nicolas Ray est basé sur la rivalité de deux femmes pour un même homme. Dans les moments les plus romantiques du film, la mélodie du compositeur hollywoodien Victor Young prend le dessus. Jouée par une guitare tout le long du film, la chanson sera interprétée au générique de fin par la chanteuse Peggy Lee.


24 - KISS - Haven Gillespie - Lionel Newman (Niagara - Henry Hathaway - 1953)

Vêtu d'une robe rouge qui dévoile ses formes avantageuses, Marilyn Monroe sort d'un bungalow pour participer à une soirée improvisée par ses voisins. S'approchant du gramophone, elle met son disque préféré et se met à fredonner en même temps la mélodie Kiss sous les yeux des voisins qui n'en reviennent pas. Son mari (Joseph Cotten), jaloux, intervient et brise le disque. La chanson est ici une histoire dans l'histoire. Elle sera réentendue plus tard dans le film au son d'un carillon ; carillon indiquant comme un signal, le retour du mari qui revient se venger.


25 - LAURA - Johnny Mercer / David Raskin

Au départ, Laura est un thème instrumental composé par David Raskin pour le film Laura (Otto Preminger - 1945). Devant le succès populaire rencontré par ce thème et la pression du public, David Raskin demande à Johnny Mercer d'écrire les paroles. La chanson Laura devient une des chansons les plus enregistrées de l'histoire de la musique. Elle a été reprise par de nombreux artistes comme Frank Sinatra, Nat King Cole ou Julie London. Laura est également un thème souvent reprit par les jazzmen : Miles Davis, Woody Herman, Erroll Garner… Clint Eastwood l'utilisera pour son film Bird (1988) en hommage à Charlie Parker.


26 - LOVE ME TENDER - William W.Fosdick / George R. Poulton

Love me tender s'appela d'abord Aura Lee avant d'être remise au goût du jour par Elvis Presley et Vera Matson, épouse du compositeur Ken Darby. Love me tender (Le cavalier du crépuscule - Robert Webb - 1956) est le premier western tourné par Elvis Presley. La chanson restera à son répertoire jusqu'à la fin de sa vie. Dans ce film, il est accompagné par le Ken Darby trio. La chanteuse de country Linda Rondstadt la reprendra pour le film FM (John A. Alonzo - 1978). Elle fut adaptée en français par Georges Aber sous le titre Amour d'été et interprétée par Johnny Hallyday.


27 - MARIA - Stephen Sondheim / Leonard Bernstein (West Side Story)

West Side Story, au début intitulé East Side Story, est une version modernisée de Roméo et Juliette. Elle raconte l'histoire d'une jeune Italienne pratiquante et d'un jeune garçon juif dans un New York contemporain. Huit ans après sa création en 1957, l'histoire est un peu remaniée pour le cinéma. Maria, la jeune italienne est devenue portoricaine et Tony, son amoureux, un homme d'origine polonaise. L'adaptation cinématographique est interprétée par Nathalie Wood et Richard Beyner en jeunes amoureux. C'est lors d'un bal, que Tony tombe sous le charme de Maria et chante la chanson en question (interprétée par Jim Bryant, doublure de Richard Beyner). L'autre titre important de West Side Story à écouter est la chanson Tonight.


28 - MOURIR D'AIMER - Charles Aznavour

Parmi les nombreuses chansons écrites par Charles Aznavour, très peu le seront pour le cinéma. Inspirée d'un fait divers authentique (l'affaire Gabrielle Russier), elle raconte l'histoire d'une enseignante (Annie Girardot) amoureuse d'un de ses élèves. La tonalité tragique de la chanson interprétée par Aznavour, emporte le spectateur à la fin de l'histoire. Harcelée par la presse et les autorités, l'enseignante finira par se suicider.


29 - Mrs ROBINSON - Paul Simon (The graduate - le lauréat - 1967)

Mrs Robinson est la seule chanson écrite spécialement pour le film. Les autres titres font partie du répertoire de Simon & Garfunkel et sont extraites des 2 premiers albums du duo. Mrs Robinson a été écrite en hommage au personnage interprété par Anne Bancroft. On peut entendre une version plus complète de Mrs Robinson dans le disque Bookends, leur quatrième album.


30 - NIGHT AND DAY - Cole Porter

La première apparition de Night and day pour l'écran sera pour le film The gay divorce (Mark Sandrich -1934). Fred Astaire chantera la mélodie pour ensorceler Ginger Rogers. Dans un autre film, ce sera Frank Sinatra qui la chantera entouré de girls (Reveille with beverly - Charles Barton - 1943). Puis ce sera au tour de Cary Grant pour la biographie de Cole Porter (Night and day - Michael Curtiz - 1946) ; de nombreuses versions verront encore le jour. L'adaptation française s'intitulera Tout le jour, toute la nuit et sera chantée par Damia en 1933.


- PAGE 1 - PAGE 2 - PAGE 3


Parcourez d'autres articles et analyses consacrés à la musique de films sur CADENCEINFO.COM