PIANOWEB.fr    " Espace Dossiers "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

HISTOIRE DE LA MUSIQUE : LES PIANISTES DE ROCK



KEITH EMERSON, BIOGRAPHIE/PORTRAIT DU PIANISTE DE ROCK

Brillant claviériste et compositeur anglais, Keith Emerson est un ancien membre du groupe The Nice, formation emblématique de rock progressif et le pilier du trio Emerson, Lake and Palmer qui a construit sa carrière dans les années 1970 en utilisant ou en s'inspirant des compositeurs de musique classique (Bach, Bartök, Copland ou Moussorgsky). Il est considéré avec Jon Lordde Deep Purple et Rick Wakeman de Yes comme l'un des plus éminents chefs de file des clavieristes de rock.


KEITH EMERSON ET LES DATES IMPORTANTES DE SA VIE


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


  • 1944 / 1964 - Naissance de Keith Emerson à Todmorden (Lancashire / Angleterre). Héritant d'un amour de la musique par ses parents, il devient rapidement un pianiste accompli au début de son adolescence. Outre la musique classique, il écoute les grands piliers de la musique jazz : Art Tatum, Dave Brubeck, Oscar Peterson, Jack McDuff et Charlie Parker, musicien pour lequel il trouve de nombreux points en communs avec Jean-Sébastien Bach. Après un emploi comme greffier dans une banque et des expériences musicales multiples, il déménage à Londres et rejoint le groupe V.I.P's et ensuite Gary Farr and the T-Bones avant de partir en tournée avec T-Bone Walker (chanteur, guitariste de blues) en Allemagne et en France.
  • 1967 - Il forme le groupe The Nice avec le bassiste et chanteur Lee Jackson, le batteur Brian Davison et le guitariste David O'List appuyés par le chanteur P.P. Arnold.
  • 1969 - Immédiatement après une audition pour Switched Bach de Walter Carlos, Emerson achète et expérimente l'un des premiers synthétiseurs Moog modulaire et devient démonstrateur pour la marque en partant en tournée avec son créateur, le docteur Robert Moog.
  • 1970 - Emerson rencontre Greg Lake (basse, chant) et Carl Palmer (batterie), lors d'une tournée aux États-Unis quand Lake et Palmer se produisent au sein du groupe King Crimson. Ils décident de former le trio Emerson, Lake & Palmer. Ils participent au festival de l'île de Wight en Angleterre et enregistrent leur premier album Emerson, Lake & Palmer.
  • 1971 - Sortie de Tarkus, album concept qui retrace l'histoire d'une "évolution inversée". La même année un enregistrement live (Newcastle, Angleterre) des Tableaux d'une exposition de Modest Moussorgsky (Pictures at an Exhibition) contribue à renforcer la popularité du groupe.
  • 1972 - Sortie de l'album Trilogy qui contient le single le plus vendu par ELP, From the Beginning.
  • 1974 - Emerson, Lake & Palmer participent au festival California Jam. Leur concert est filmé et diffusé à travers tout les États-Unis. C'est le point culminant de la carrière du groupe.
  • 1977 - Après trois années de pause pour se ressourcer sort Works, album peut-être trop technique pour un public, même de passionnés. ELP tourne aux États-Unis et au Canada à un rythme effréné.
  • 1978 - à la fin des années 1970, ELP lutte de plus en plus pour rester en contact avec son public, mais faute de s'adapter aux autres styles musicaux naissants tel le punk, le new wave ou le disco, le groupe finit par se séparer pour cause de conflits personnels et de vues musicales divergentes. Le dernier album studio du groupe, Love Beach, est renié par le groupe lui-même, qui avouera quelque temps plus tard, l'avoir sorti uniquement pour des raisons contractuelles.
  • 1980/1981 - Keith Emerson signe la musique de deux films : Inferno (1980) et Nighthawks (1981).
  • 1986 - Emerson et Lake forment le groupe Emerson, Lake & Powell avec le batteur de heavy metal Cozy Powell et l'année suivante 3 avec le batteur Robert Berry.
  • 1991-1993 - La formation originale ELP se réunit une nouvelle fois pour sortir l'album Black Moon en 1992. Leur tournée mondiale (1992/1993) s'achève par la célèbre prestation au Wiltern Theatre de Los Angeles.
  • 1994 - Lors de l'enregistrement de l'album The Hot Seat, Emerson subit des troubles musculo-squelettiques à une main et doit s'arrêter de jouer.
  • 1996 / 1998 - ELP tourne au Japon, en Amérique du Sud, aux États-Unis avec le groupe Jethro Tull et au Canada, mais dans des salles bien plus petites. Lors de ces tournées, ils reprennent des versions de leurs anciens morceaux mais remis au goût du jour.
  • 1999 - Des conflits autour du nouvel album ont alors entraîné une nouvelle et ultime séparation. Keith Emerson se consacre alors à une carrière solo assez confidentielle.
  • 2002 - Keith Emerson reforme The Nice pour une tournée.
  • 2005 - Il est membre d'honneur à la Smithsonian Institution, avec le Dr Robert Moog, pour son travail de pionnier dans la musique électronique.
  • 2006 - Il part en tournée avec son propre groupe, The Keith Emerson Band.

THE NICE

Quatuor anglais formé en 1967 à la demande de l'ex-producteur des Rolling Stones, Andrew Loog Oldham qui avait besoin d'un groupe pour accompagner la chanteuse pop P.P. Arnold. Le groupe était composé d'anciens musiciens de rhythm and blues : David O'List (guitare, trompette, flûtes, chant), Lee Jackson (basse et chant), Brian Davison (batterie et percussion) et bien sûr Keith Emerson officiant aux claviers. Bien vite, les Nice s'éloignent de leur mission originelle, lassés, sans doute, de jouer du Burt Bacharach et du Cat Stevens pour une chanteuse à voix, ils deviennent anticonformistes en bâtissant leur réputation sur une publicité tapageuse.

En scène, les Nice ôtaient leurs ceintures et se fouettaient réciproquement. Ils lacéraient le drapeau américain, le brûlaient devant leur public. Ils furent aussi le premier groupe pop a être banni à jamais du Royal Albert Hall de Londres. À l'été 1968, leur hit America de Léonard Bernstein fut l'indicatif de l'émission de Patrick Topaloff sur Europe 1. Un poster créé pour ce titre montrait les visages du défunt président Kennedy, de son frère Robert et de Martin Luther King surmontant un corps de bébé.

Jamais un groupe ne fut autant surestimé que celui des Nice. Les musiciens n'étaient pas souvent à la hauteur de leurs compositions, surtout sur scène. Nice devint un trio en 1969 lorsque David O'List le quitta pour être le premier soliste de Roxy Music… et Emerson en fut aussitôt la vedette. Virtuose de l'orgue, du piano et du lancement de couteau, Emerson possédait une solide culture classique qui lui faisait transposer de célèbres thèmes classiques en pièces rock Ses interventions étaient entravées par deux instrumentistes d'un niveau insuffisant, Brian Davison et Lee Jackson (qui était par contre un très bon chanteur).

Un des premiers groupes de la vague psychédélique, Nice se distingua par d'admirables reprises, Hang on to a dream, de Tim Hardin ou She belongs to me, de Bob Dylan, enregistré en 1969, au Fillmore East de New York (le morceau dure près de 12 minutes… rien que ça !). Rondo fut leur notable composition, inspirée de Mozart. Enregistré deux fois au cours de leur carrière, Rondo devint aussi sur scène le cheval de bataille du groupe fondé par Keith, après la séparation des Nice en 1970. Lee Jackson créa alors les Jackson Heights, puis Refugee et Brian Davison, Every Which Way, mais ils n'obtinrent jamais le succès du trio Emerson, Lake & Palmer.

Le mégalomane Keith Emerson a souvent fait oublier que les Nice était un groupe de rock. Dans un mélange de styles (free jazz, musique classique et électronique), ce quatuor était malgré tout capable de déménager, partant dans des improvisations virtuoses sur tempo le plus souvent binaire. L'album des Nice qu'il faut retenir est The Thoughts Of Emerlist Davjack (1967), le premier opus du groupe, avec ses longs délires instrumentaux basés sur les musiques de Dave Brubeck ou Léonard Bernstein. Notons au passage une symphonie en quatre mouvements enregistrée sur l'album Ars Longa Vita Brevis (L'art est long et le temps est court). Exercice stylistique qui influencera d'autres groupes rock et pop durant les années 1970.


SUITE : EMERSON, LAKE AND PALMER, BIOGRAPHIE/PORTRAIT DU GROUPE DE ROCK