PIANOWEB.fr    " Espace Cours "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

LEÇON GRATUITE



LE MÉTRONOME, FONCTIONNEMENT ET UTILISATION

Décrié, combattu, vilipendé, le métronome est devenu avec le temps un instrument assassin, un instrument maudit pour tous les musiciens qui l’ont rencontré un jour sur sa route. Pourtant le métronome a son utilité, encore faut-il savoir comment et quand l’utiliser...


LE TEMPO ET LE MÉTRONOME

Primordial en musique, le rythme a pour utilité de régir les structures temporelles et le rapport des durées. Les rythmes s’inscrivent dans un mouvement, lui-même indiquant la vitesse générale d’un morceau de musique désigné sous le terme de tempo.

Souvent, pour obtenir plus de précision, le compositeur note en tête de la partition la vitesse métronomique. Vous connaissez sans doute le métronome, autrefois mécanique, aujourd’hui électronique. Ce petit instrument fort pratique permet de réguler précisément la vitesse d’exécution d’un morceau.

S’il permet d’aider ceux qui ont un jeu rythmique irrégulier, il a l’inconvénient de cadenasser tout changement de tempo en court d’exécution. Ceci a son importance car pour l’exécution de certaines musiques au tempo fluctuant, le métronome posera problème. Il faut donc considérer le métronome comme un outil ponctuel.


FONCTIONNEMENT ET GRADUATIONS


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


Le métronome mécanique est un petit instrument à système de pendule dont l’oscillation régulière de la tige produit un petit bruit que le musicien écoute tout en jouant. Par cette écoute, il calquera les différents rythmes écrits en fonction de sa vitesse.

En faisant coulisser le poids placé sur la tige du balancier, la vitesse du métronome varie. Des graduations gravées derrière la tige du balancier permettent de régler son mouvement de façon précise. L'indicateur de vitesse est basé sur le nombre d'oscillations que le balancier doit accomplir en une minute (le BMP sur les boîtes à rythmes). Ainsi, en plaçant la partie haute du contrepoids sur 60, le balancier oscillera à la vitesse d’un « clic » chaque seconde et à 120 à deux clics par seconde (idem pour les métronomes électroniques et les boîtes à rythmes).

Derrière la tige du balancier, vous verrez écrit différents mouvements. Par nature, ceux-ci donnent une indication approximative (1), du plus lent (inscrit tout en haut) jusqu’au plus rapide (inscrit tout au bas). La progression est à peu près la suivante (sans oublier que musicalement certaines indications peuvent varier avec les époques et se chevaucher quelque peu) :

  • Largo (très lent)
  • Larghetto
  • Lento (lentement)
  • Adagio (doucement)
  • Andante (coulant), à peu près équivalent à : Tempo di marcia.
  • Andantino : le moins lent des tempos lents.
  • Allegretto : le plus lent des tempos rapides, à peu près équivalent à : Tempo di minuetto.
  • Allegro : à peu près équivalent au Sherzo (quand un tempo précis n’est pas indiqué par la suite)
  • Vivace : proche du précédent tout en étant légèrement plus rapide.
  • Presto : vite.
  • Prestissimo : très vite.

A ce stade, des indications plus précises peuvent être notées sur la partition :

  • Molto (beaucoup)
  • Assai (passablement)
  • Moderato (avec mesure)
  • Ma non troppo (mais pas trop)

Ces informations vont en sens inverse selon qu’elles accompagnent des tempos lents ou rapides : Adagio molto ralentit ; Adagio ma non troppo accélère ; Allegro ma non troppo ralentit ; Allegro molto accélère.

D’autres indications n’imposent pas un tempo rigoureux... mais, par exemple, Maestoso (majestueux) ou Grave imposent un tempo lent ; Con brio (avec verve, ou mieux : avec fougue) ou Con fuoco (avec feu) ne peuvent qu’accentuer la vivacité du tempo. Des indications comme Moderato ou Tempo giusto semblent appeler un équilibre entre lent et rapide (à peu près entre Andantino et Allegretto).

1 - Parfois les mouvements sont notés en italien. Cependant, leur sens initial dans cette langue a rarement été conservé quand ils ont affecté la désignation d’un tempo. Ainsi l’Allegro, qui signifie couramment « gai, joyeux » va parfois à contresens de son idée première. En effet, qui éprouverait ce genre d'émotion en écoutant le premier passage allegro de la Cinquième Symphonie de Beethoven ? Personne ou presque.


QUAND UTILISER UN MÉTRONOME ?

D'une façon générale, l'observation précise du mouvement indiqué sur la partition est d'une grande importance dans l'interprétation d'une œuvre, surtout si l'on souhaite conserver son caractère initial, c'est-à-dire en respectant l'intention du compositeur. Un tempo trop lent ou trop rapide risque de dénaturer l'identité du morceau, de fausser son énergie. Toutefois, les musiques dites "modernes", notamment le jazz et le rock, s'adapte bien mieux que le classique à des tempos personnalisés. C'est même pour certains interprètes une question de "philosophie artistique", le reflet d'une liberté à entreprendre et à réinventer.

Dans la pratique, l’utilisation du métronome ne doit être ni obligatoire, ni utilisé de façon systématique. Il doit être utilisé avec intelligence et discernement. C’est juste un indicateur de vitesse, un régulateur de tempo, ni plus ni moins. Cependant, il peut rendre quelques services pour…

  1. contrôler la vitesse générale d’une œuvre.
  2. contrôler le court passage d’une œuvre pour évaluer avec précision la difficulté technique à surmonter.
  3. venir momentanément en aide au musicien qui manque de stabilité rythmique (qui accélère ou ralenti le tempo en cours de jeu)
  4. travailler un même passage à différentes vitesses.
  5. travailler des exercices techniques tels que gammes ou arpèges (généralement, au fil du temps et par manque de concentration, le tempo s'accélère sournoisement).

Il est important de signaler qu’un métronome ne vous aidera jamais à comprendre un rythme. Ce n’est pas son but. Le travail d’une figure rythmique doit être dissocié de l’utilisation du métronome tant que sa compréhension et son acquisition ne sont pas surmontées.

  par PATRICK MARTIAL

POUR INFO : Le site propose le téléchargement et le test d'un métronome en ligne... METRONOME VIRTUEL