PIANOWEB.fr    " Espace Média "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

DÉMOS SYNTHÉTISEURS, CARTES SONS...



SYNTHETISEUR MOOG : THE SOURCE

A l’époque glorieuse des synthétiseurs Moog, il existait le Mini Moog. La marque devait évoluer et trouver des successeurs à ce modèle légendaire. Le problème n’était pas simple, car il fallait d’abord que les musiciens qui utilisaient le Mini Moog s’habituent à une autre synthé monophonique, et que ce dernier bénéficie des nouvelles technologies sans pour autant perdre le fameux son Moog…


LE MOOG SOURCE

En 1981, les ingénieurs mettent au point un nouveau modèle The Source. Le nom est évocateur et bien trouvé, mais cela suffira-t-il ? Ce synthétiseur monodique appartient à la troisième génération et utilise les dernières technologies digitales en ce qui concerne les commandes et les mémoires.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


LE MOOG SOURCE

AGRANDIR LA PHOTO

Le son Moog est bien là, grâce à l’emploi des éléments analogiques qui ont fait le succès des Mini Moog. Côté design, The Source possède une présentation extrêmement originale qui à l’époque surprendra pas mal de musiciens. D’autre part, l’absence de nombreux boutons de réglage (une seule molette rotative commande tous les paramètres du synthétiseur) démontre que Moog possédait toujours une longueur d’avance sur la concurrence.

Le premier des avantages de cette unique commande rotative est de limiter les risques de panne des potentiomètres de réglage (choc ou usure), mais également d’apporter une plus grande précision lors des réglages. Le premier des inconvénients : The Source est destiné à des musiciens ayant déjà des connaissances théoriques sur les synthétiseurs.


THE SOURCE : DESCRIPTION

Au-dessus du clavier de trois octaves et des molettes de réglage de modulation et de pitch, se trouve le tableau de commandes digitales. Sur la partie de gauche se trouvent, de haut en bas, la numérotation lumineuse d’un des seize programmes choisis, un potentiomètre de volume général, et l’unique bouton qui règle tous les paramètres de l’appareil.

The Source possède deux oscillateurs sur chacun desquels nous pouvons choisir deux formes d’ondes fixes, triangulaire et dent de scie, ainsi qu’une onde rectangulaire réglable en largeur. En appuyant sur la touche « onde rectangulaire » et en utilisant le fameux bouton rotatif, il est possible de contrôler la largeur en pourcentage de façon très précise. A noter que placée à 50%, l’onde rectangulaire se transforme en onde carrée.

Autre possibilité pratique, par simple attouchement, il est possible de choisir l’octave désirée entre 32’ 16’ et 8’. Les deux oscillateurs sont synchronisables et l’intervalle qui les sépare peut être réglé pour qu’ils soient distants de 2 octaves.

A la droite des oscillateurs se trouve la partie mixer. En appuyant sur la touche OSC 1, nous réglerons toujours avec le même gros bouton son volume. De même, nous pouvons régler le volume du OSC 2 ainsi que le bruit rose. A droite encore, on trouve le filtre et les enveloppes.

Le filtre est un filtre Moog traditionnel passe-bas de 24 dB par octave. Toujours avec le bouton principal, on réglera le « cut-off » (fréquence de coupure), sur dix octaves. La résonance, quant à elle, est réglable jusqu’à l’oscillation.

L’enveloppe du filtre est réglable en intensité, et elle est, ainsi que l’enveloppe du VCA, de forme ADSR. Chacun des paramètres, attaque, chute, maintien et extinction, peut varier, toujours avec le même bouton, de 3 millisecondes à 10 secondes.

Une fonction trigger est présente et permet de réattaquer ou de lier les notes. Avec le Glide réglable (portamento), on a fait presque le tour des réglages standards du synthétiseur The Source. Reste le LFO que nous verrons un peu plus loin.


LA PARTIE DIGITALE

Elle est séparée en deux niveaux : Level 1 et Level 2.

Avec Level 1, on peut choisir l’un des 16 programmes préenregistrés d’usine et qui se décomposent ainsi :

  • 1. « fat », son soliste, réminiscence du Mini Moog.
  • 2. Guitare électrique.
  • 3. Cor.
  • 4. Flûte.
  • 5. Clavinet.
  • 6. Vibraphone.
  • 7. Contrebasse.
  • 8. Orgue.
  • 9. Clavecin.
  • 10. Trill.
  • 11. Taurus, son de la pédale Moog Taurus.
  • 12. Voix synthétique.
  • 13. Saxophone alto ou soprano.
  • 14. Vent.
  • 15. Caisse claire.
  • 16. Programme libre.

Si l’on veut conserver les sons d’usine, on a la possibilité de les stocker sur une K7 normale (comme quoi, il ne faut parfois rien jeter) en branchant tout simplement un magnétophone sur la prise « cassette interface », au dos du Moog Source. On peut donc libérer ses seize mémoires et enregistrer sur ces dernières les sons que l’on désire.

Sur Level 2, on trouve un séquenceur jouant précisément le phrasé que l’on désire, et qui a deux fois 44 notes de mémoire, ce qui peut paraître extrêmement insuffisant, mais n’oublions pas que l’appareil date de 1981 ! Il y a aussi un arpégiateur de 24 notes, un sample & hold (programmeur aléatoire) qui peut agir sur les oscillateurs et le filtre, ainsi qu’un auto-triggering (répétition régulière de notes). La vitesse de ces dernières fonctions est réglable par l’intermédiaire du LFO, en appuyant sur la touche Rate et en tournant toujours le même gros bouton rotatif. L’oscillateur à basse fréquence possède deux formes d’ondes possibles, rectangulaire et carrée, et les modulations peuvent commander le filtre et les oscillateurs.


LE PANNEAU ARRIERE

Sur le panneau arrière du Moog Source, on a un réglage d’accord, la prise secteur et un interrupteur, deux prises jack trois poles pour une interconnexion avec un séquenceur externe ou un autre synthétiseur, ainsi que la prise Din pour la cassette et une sortie audio jack.

LE PANNEAU ARRIERE

AGRANDIR LA PHOTO


CONCLUSION

On peut regretter de ne pas avoir la possibilité de brancher des contrôles externes comme le fameux ruban Moog, ou des pédales pouvant contrôler le volume, le filtre, etc. C’est peut-être une des raisons qui feront hésiter les mordus des Mini Moog à investir dans ce modèle là.

Mis à part cette petite critique, le Moog Source est une réussite technologique en tenant compte de l’année de sa sortie. Le clavier à ressort est aussi agréable à jouer que celui du Mini Moog, et ses sons ne sont pas sans rappeler ceux de son aîné. Le Moog Source est petit, léger et très fonctionnel grâce à son gros bouton rotatif (qui deviendra pour Moog, mais aussi pour d’autres synthétiseurs et expandeurs numériques d’autres marques, un nouveau type de commande incontournable).

Le Moog Source est plus un synthétiseur de scène que de recherche, car avec sa bague de mémoires, le musicien a la possibilité de changer instantanément (et contrairement au Mini Moog) de son sans perdre de temps. Une façon de mettre un terme aux murs de synthétiseurs identiques qu’employaient certains claviéristes dans les années 70 !

A noter que le synthétiseur peut utiliser toute la puissance du MIDI en utilisant un CV converter. Consulter le site KENTONUK (en anglais).

PRINCIPALES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

  • Synthétiseur monodique.
  • Clavier 3 octaves (37 touches)
  • Préset : 16 mémoires programmables.
  • Bruit rose.
  • 2 VCO.
  • 1 VCF 24 dB octave.
  • 1 LFO.
  • Portamento.
  • Molettes pitchbend et modulation.
  • 3 formes d’ondes.
  • Séquenceur 44 notes.
  • Arpégiateur 24 notes.
  • 1 sample & hold.
  • 1 trigger simple ou multiple.
  • Dimensions : 68 cm/32,5cm/9cm.
  • Prix neuf d’origine convertit en euro et tenant compte de l’inflation : 4100 €
  • Prix marché d’occasion : env. 1 500 €

MOOG SOURCE MANUEL

Télécharger le manuel complet du MOOG SOURCE (en anglais).

télécharger


MOOG SOURCE DEMO


Vous avez aimé cette page ? Partagez-la ou bien suivez-nous !

L'AVIS DES INTERNAUTES

Soyez la première personne à publier votre message ici, en remplissant le formulaire ci-dessous.