PIANOWEB.fr    " Espace Dossiers "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

LE SAVIEZ-VOUS ?



L'ORIGINE DU NOM DES NOTES DE MUSIQUE

La musique est un langage et, comme tous les autres, ce langage est organisé. Lire la musique nécessite l’emploi de notes et pour s'y retrouver encore faut-il leur donner un nom...


LES NOTES DE MUSIQUE ET L'HYMNE DE LA SAINT-JEAN

Depuis la Renaissance, les notes sont écrites sur des portées, mais la façon de les nommer « do, ré, mi, fa, sol, la, si » date du Moyen Âge. C’est un moine italien qui eut l’idée de cette appellation assez mystérieuse faisant appel à des syllabes.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


Ces sept syllabes se retrouvent dans un chant, L’hymne de Saint-Jean, dont le texte écrit en latin faisait appel à une syllabe par note. C’est ainsi que la note ‘ré’ est la première syllabe du mot ’resonare’, la note ‘fa’ du mot ‘famuli’, etc.

Auparavant, les notes étaient désignées par des lettres. Cette notation, que l’on utilise encore actuellement dans les pays anglo-saxons, a permis à bien des compositeurs de créer des mélodies qui parfois figuraient des mots. D’ailleurs, il est remarquable de constater que les initiales du nom du compositeur BACH, c’est-à-dire Si (bémol), la, do, si (bécarre) dans l’usage de la notation allemande, désignent quatre notes qu'il a utilisé comme thème de sa dernière fugue dans L’Art de la fugue.


LE DESSIN DES NOTES DE MUSIQUE SUR LA PORTÉE

Avec un certain entraînement, déchiffrer une mélodie n'est pas plus éprouvant que celui qu'on fait subir aux enfants dans l'apprentissage de la lecture courante. Lorsqu'on écrit une mélodie, le dessin formé par l'emplacement des notes sur la portée correspond au dessin décrit par la mélodie dans l'espace des hauteurs. Ainsi quand la mélodie monte, le dessin monte et vice-versa. Le principe est donc suffisamment simple pour être abordé par une jeune enfant.

D'autre part, au début de chaque portée il y a une clé qui change selon la tessiture — c'est-à-dire la hauteur — de la musique écrite (consulter utilisation des clés en musique). Les plus courantes sont la clé de sol pour les notes aiguës et la clé de fa pour les graves. Lorsqu'on connaît l'emplacement du sol en clé de sol ou du fa en clé de fa, il est facile de lire (ou de déduire) le nom des notes qui précèdent ou qui suivent.

En savoir + : Apprendre à lire les notes de musique