PIANOWEB.fr    " Espace Média "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

VIDÉOS PÉDAGOGIQUES



PARODIE DE BAD - MICHAEL JACKSON

PARODIE DE BAD EN FAT
MICHAEL JACKSON/WEIRD AL JANKOVIC

HUMOUR : depuis la disparition de Michael Jackson, les parodies et imitations fleurissent sur Internet. Cela va de l'adaptation fantaisiste des textes aux arrangements musicaux en passant par les vidéos détournées. Déjà, dans les années 80, l'humour corrosif des Noirs américains ne se refusait rien surtout quand il s'agissait de faire rire. Ainsi, l'acteur Eddie Murphy mettait à mal le filet de voix aiguë de Michael Jackson quand celui-ci jouait le méchant (comme dans Bad). Lors de ses shows, il imitait sa voix haut perchée, projetant au public l'image d'un Michael Jackson plus ridicule qu'impressionnant de férocité.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


Weird Al Jankovic - Fat (Etats-Unis - 1988) - durée : 4mn 52

NB : cette séquence vidéo est proposée dans un but uniquement pédagogique
pour découvrir les différentes facettes liées à la musique.


Quand le chanteur Weird Al Jankovic a décidé de réaliser en clin d'œil cette version détournée de Bad, il ne s'attendait peut-être pas à ce qu'elle rencontre un tel succès. Si les fans de Michael Jackson ont trouvé la parodie peu flatteuse pour leur idole, la transformation de la chanson Bad en Fat est toutefois une réussite en s'attaquant à un des fléaux majeurs de la société américaine : l'obésité. Dans un pays où le cheeseburger et le hot-dog sont rois, cette parodie démontre une fois de plus toute l'autodérision dont sont capables les Américains quand ils s'attaquent à leur mode de vie (ici alimentaire).

Souvent, la comédie "made in USA" tranche dans le vif, quitte à bousculer certaines faiblesses ou certaines mauvaises habitudes. Le texte, certes, n'est pas d'une grande finesse et vise la caricature. Le "fat" est tout aussi bête que gras. C'est peut-être cela qu'il nous manque parfois en France, dans le cinéma ou ailleurs… ce décalage non intellectuel de la question ; cette autodérision qui éclairerait d'un jour nouveau les phénomènes de notre société. Autodérision qui, sans tomber dans la bassesse, ferait réfléchir parfois là où l'esprit ne se pose pas.

Tournée en pleine période ascensionnelle du "clip vidéo à rallonge" (la durée du clip Bad dépasse les 15mn), la version Fat a été réalisée peu de temps après l'original. Si la parodie épouse le même contexte (le métro, une bande de loubards qui cherche querelle), le style est bien sûr à l'opposé (la lourdeur et l'incapacité à se mouvoir contre la souplesse et l'énergie… si bien prônées par le clip original).

En conclusion, que dire de plus, si ce n'est… Who's fat ?

Vous avez aimé cette page ? Partagez-la ou bien suivez-nous !

L'AVIS DES INTERNAUTES

SOMMAIRE "ESPACE MEDIA"
ACCUEIL