PIANOWEB.fr    " Espace Cours "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

APPRENDRE LA TECHNIQUE PIANISTIQUE DES GRANDS COMPOSITEURS


LE COURRIER DES INTERNAUTES



Lisa

Peut-on pratiquer la technique pianistique en ne jouant que des morceaux de grands compositeurs ?


Piano Web

Votre question est intéressante car elle est à la base d'une division entre "les conservateurs", purs et durs, qui pensent que technique rime avec exercices et les autres que j'appellerai "les démocrates", qui acceptent des entorses à la règle d'apprentissage.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


À la différence d'un apprentissage "standard" composé d'exercices et d'études (suites, cahiers, etc.), et sur lequel un professeur peut s'appuyer pour guider son élève, un enseignement basé uniquement sur des œuvres n'a pas de référence, de suivi pédagogique établi (du moins, à ma connaissance).

Par exemple, si l'on souhaite étudier la technique instrumentale à travers des œuvres de la période 'classique' (17/18e siècle) ou visant un style bien défini (la musique baroque de Vivaldi, par exemple), il est nécessaire, voire indispensable d'avoir en sa possession une connaissance approfondie de la dite période ou du style.

L'enseignant doit connaître les moindres détails des nombreuses œuvres qui ont jalonné l'existence des compositeurs : le style d'écriture, les formes contrapuntiques utilisées, etc. Il doit être également capable de cerner l'intérêt technique d'un passage, car il ne faut pas que la technique acquise par l'élève tourne à vide, qu'elle devienne mécanique et servile, donc inutile si l'on souhaite progresser de façon efficace. De même, les œuvres doivent être sélectionnées de façon à ne pas faire intervenir une nouvelle difficulté technique de façon trop brutale ou trop rapide. Il est donc plus aisé de répondre par l'affirmative à votre question à condition de poser des limites. Idem pour les musiques contemporaines comme la musique jazz ou d'autres formes musicales riches techniquement.

Cette approche pédagogique offre un certain intérêt car elle ne repose pas sur des bases prédéfinies, et c'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle est difficile à mettre en place par un grand nombre d'enseignants. Ici, et contrairement aux études et aux ouvrages d'exercices pianistiques, les chemins de l'apprentissage technique sont plus diversifiés, moins mécaniques, plus libres et plus vivants. Ils ne suivent pas de route toute tracée. En étant formé techniquement d'une façon moins conventionnelle ou moins académique, le musicien se sent intérieurement beaucoup plus libéré et il progresse plus aisément. C'est d'ailleurs de cette façon que de nombreux musiciens de jazz autodidactes se forment techniquement.

En musique classique, très souvent les études, même celles des grands compositeurs, sont musicalement ternes et les exercices ennuyeux. Ils sont là, mais on ne sait pas toujours pourquoi. Or, l'intérêt d'une technique c'est d'apporter des réponses claires, une direction et des solutions compréhensibles pour tout le monde : enseignant et élève. Ce qui est rarement le cas. Alors, il n'est pas étonnant qu'une majorité de personnes abandonnent l'étude de la musique en cours de route. Or, la musique n'est jamais la cause de l'échec. Je ne le répéterai jamais assez !

De même, pourquoi aller travailler un répertoire pour grandes mains quand on est doté de petites mains. Que recherche-t-on dans cette attitude ? Un exploit retentissant ? Le musicien suivrait-il les traces des grands champions sportifs ? On peut singulièrement se poser la question. La justification de certains exercices n'a souvent aucun sens et ceux-ci devraient être étudiés au cas par cas, en tenant toujours compte des morphologies et des aptitudes naturelles de chacun.


Vous désirez poser une question ? N'hésitez pas à nous écrire !

CONTACT