PIANOWEB.fr    " Espace Dossiers "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

MATÉRIEL DE MUSIQUE



LOUER UN PIANO OU L'ACHETER ?

SOMMAIRE

1 - ACHAT D'UN PIANO DROIT OU À QUEUE

2 - ACHETER UN PIANO JAPONAIS

3 - LES MARQUES ET LES CRITÈRES AVANT L'ACHAT

4 - LOUER OU ACHETER UN PIANO ?

5 - DESCRIPTION ET ENTRETIEN DU PIANO

6 - DRESSER UN BILAN D'ÉTAT... COMPLET

7 - RENDRE SON PIANO SILENCIEUX

8 - LA FACTURE DU PIANO AUJOURD'HUI (table ronde)

9 - ACHETER UNE BANQUETTE DE PIANO



Cette page vient en complément du dossier : Les marques et les critères avant l’achat.


Pour vous procurer un piano, il existe plusieurs solutions dont la location ou l’achat. Chacune ayant des avantages et des inconvénients, il est bon d’être prudent. Cette page propose des conseils et des infos qui, nous l’espérons, vous seront utiles.



LES DIFFÉRENTES OPTIONS...



1 - EMPRUNTER UN PIANO

Avec de la chance, il arrive parfois d’avoir dans ses relations un ami qui possède un piano ou un clavier qu'il n'utilise plus pour différentes raisons. Si le piano a été régulièrement entretenu, nul doute que vous avez là un moyen de vous dépanner en attendant d’avoir un instrument bien à vous. Bien entendu, vous aurez à votre charge le transport et son entretien, ce qui est la moindre des choses.

L’autre possibilité est que votre ami vous propose de vous le vendre. Si vous le connaissez bien, après discussion, vous pourrez estimer l’état du clavier avec plus de confiance que si vous aviez affaire à un quelconque particulier. Après quelques jours d'essais à votre domicile et si l'instrument répond à votre attente, l'option achat peut être alors envisagée.


2 - LA LOCATION DU PIANO


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


Louer est une bonne solution, surtout quand on est un pianiste débutant. Il est souvent plus raisonnable de penser à l’achat plus tard, au bout de deux ou trois ans de pratique, quand on est sûr que le désir de continuer ne souffre d’aucun défaut.

Mais où trouvez des pianos en location, me direz-vous ?

PREMIÈRE PISTE : LES MAGASINS DE MUSIQUE

Chez les spécialistes du piano, vous trouverez des pianos acoustiques mais aussi des pianos numériques avec de nombreuses propositions concernant la location et la location/vente.

Côté tarif, comptez en moyenne pour un piano droit d’étude entre 35 et 50 € par mois, à condition que la durée de location soit supérieure à trois mois. Pour des pianos droits de qualité ou à queue, les prix flambent très vite. Les tarifs s’échelonnant entre 60 à 300 € par mois, voire bien au-dessus ! Généralement, la reconduction de la location est tacite de mois en mois. Le déménagement est à la charge du magasin, et un accord gratuit est effectué à la livraison.

Par la suite, si l’entretien courant de l’instrument est à la charge du loueur, l’accord ainsi que tous les dégâts occasionnés par accident : liquide renversé, mégot de cigarette, etc. seront à la charge du particulier. Une caution est d’ailleurs demandée, une caution généralement équivalente à trois mois de location qui sera restituée si l’instrument a été correctement entretenu. Dans le cas où vous constatez un défaut mécanique au bout de quelques jours (par exemple, une touche qui reste enfoncée), n'attendez pas et contacter le magasin de musique ou le technicien responsable de l'entretien.

Sachez également que certains magasins acceptent de transformer la location en location/vente si le piano a été loué durant plusieurs années. Bien se renseigner auparavant, si cette option vous intéresse. Généralement, le loueur déduira les frais de location déjà versés.


LES PIANOS PROPOSÉS

Les pianos proposés en location à l’intention des apprentis pianistes sont souvent des modèles bas de gamme (piano d’étude). La location de pianos haut de gamme est généralement réservée à des pianistes confirmés ou à l’occasion de concerts. Quand la location est limitée dans le temps, les prix de location sont naturellement plus élevés et peuvent atteindre 1000 €/jour pour un piano de concert.

En fonction du stock disponible, vous serez peut-être dans l’obligation de vous rabattre sur un piano numérique ce qui, dans certains cas, est préférable à un piano d’étude qui a déjà « travaillé » mécaniquement et dont la sonorité n’est pas toujours flatteuse. Le piano numérique possède dans sa « boîte à outils » des options souvent intéressantes pour celui qui souhaite se diriger vers un enseignement moins « traditionnel » : boîte à rythmes, séquenceur, split, etc. L’autre avantage de ce type de piano est que son entretien est extrêmement limité : état des prises, poussière.

Enfin, même si des pianos de location sont parfois restitués en cours d’année, il est préférable de retenir l’instrument à l’avance. Le mieux est de se renseigner auprès du responsable du magasin qui sera vous préciser quelle démarche adopter.


DEUXIÈME PISTE : LE CONSERVATOIRE ET L’ÉCOLE DE MUSIQUE

Les conservatoires importants, comme ceux à rayonnement régional (les CRR), possèdent un stock d’instruments qu’il attribue aux élèves débutants en contrepartie d’une caution et d’un tarif de location généralement plus attractif que dans les magasins. Mais attention… le piano ne fait pas toujours parti de la sélection ! Violon, flûte : oui. Piano : pas toujours. De plus, étant donnée la forte demande, il n’y aura pas toujours un piano à disposition. Dans ce cas, c’est souvent le quotient familial qui décidera de votre sort.


TROISIÈME PISTE : LE FACTEUR DE PIANO

Son métier est de restaurer le piano. Chaque instrument est passé entre ses mains. Il connaît ses défauts sonores, ses faiblesses mécaniques comme sa qualité de toucher. Il sera vous conseiller sur un modèle, à condition bien sûr qu’il propose la location. Généralement, le stock étant réduit, c’est souvent une location/vente qui vous sera proposée.


3 - ACHETER LE PIANO

Lorsqu’on décide d’acheter un instrument comme un piano, vous êtes sûr de vous lancer dans un investissement onéreux, dépassant généralement les 4 000€ pour du neuf et 2 500€ pour de l’occasion.

Doit-on acheter du neuf ou de l’occasion ?

Comme déjà mentionné dans le cas d’une location, l’achat d’un instrument neuf ne s’impose pas, surtout si le piano est une lubie passagère. Toutefois, si vous êtes bien décidé à investir dans du neuf, certains marchands d’instruments pratiquent des facilités de paiement, en plusieurs fois sans intérêt ou alors à crédit.

Et l'occasion ? Première vérité très bonne à entendre : un piano d’occasion ne signifie pas que l'instrument aura une moins bonne sonorité qu'un piano neuf. La couleur sonore de l’instrument est liée à un sentiment subjectif qui dépend avant tout de vos goûts personnels : sonorité brillante ou profonde, basses puissantes, aigus incisifs. En allant dans un magasin ou chez un facteur, vous constaterez que chaque marque, chaque modèle revendiquent un type de timbre qui sert parfois de référence, comme autrefois les pianos Gaveau. En fait, tout va dépendre de la restauration qui aura été apportée et de la qualité de la mécanique qui est installée, sans oublier le toucher qui possède normalement pour chaque piano ses propres particularités.

Si vous achetez le piano d'occasion chez un facteur, et si ce dernier est honnête, ses conseils seront précieux. Au moment de l’achat, l’instrument aura été révisé et sera immédiatement prêt à servir. Par contre, dans un magasin de musique, comme la conduite à tenir est de vendre les stocks pour créer un roulement, et que la priorité se situe plutôt dans la vente du piano neuf, le discours tenu risque d'être plus ou moins cohérent. Il existe de fortes probabilités pour qu'il vous invite tôt ou tard à comparer avec un piano neuf dans la même gamme de prix. Quant au particulier, bien qu'il soit possible de réaliser à l'occasion une bonne affaire, c’est encore plus risqué. Dans ce dernier cas, vous avez deux options, soit vous connaissez bien la personne et l'instrument qu'elle vend, soit vous avez l'étoffe d'un technicien de piano et vous vous aventurez à passer en revue tous les petits détails mécaniques de l'instrument.


LA PRÉSENCE D’UN PROFESSEUR OU D’UN PIANISTE EXPERIMENTÉ

Venir avec son professeur peut devenir utile dans certains cas. Par exemple, il sera vous conseiller si votre hésitez entre différents modèles. Il sera vous apporter son opinion sur le toucher et la sonorité qui sont souvent les principaux critères retenus par les pianistes.

Un débutant étant encore maladroit, quand il s’agit de tester dans la même journée plusieurs pianos, la mission devient tout de suite délicate. L'attention diminue et les oreilles fatiguent. N'hésitez pas à revenir plusieurs fois si nécessaire, surtout si vous avez un doute, et jouer, jouer ! Ne soyez pas timide.

L'achat d'un piano ne doit pas être pris à la légère. L’instrument doit répondre en tout point et de façon précise au jeu de l’interprète. Là aussi, la présence d’un professeur ou d’un pianiste expérimenté sera utile.


LES ORIGINES ET LA FABRICATION DE L’INSTRUMENT

Aujourd’hui, les marques de piano subissent la mondialisation et il est difficile de s’y retrouver, même pour un professionnel. A la façon d’autres produits, la fabrication d’un piano peut avoir plusieurs pays d’origine. Bois, pièces mécaniques, assemblages, réglages, finition sont autant d’étapes qui peuvent faire voyager un piano d’un bout à l’autre de la planète.

Ce que vous devez surtout connaître c’est son historique. Évitez l’instrument qui a vécu d’innombrables déménagements ou qui est resté des années dans une maison humide et froide. Un cadre métallique ne suffira pas à vous mettre à l’abri de tout, et si de plus le piano est vieux et qu'un défaut de jeu, même minime, assaille sa mécanique, vous augmentez les chances pour que l’instrument ne tienne pas l’accord. Dans ce domaine comme ailleurs, faire du neuf avec du vieux est assez utopique.


LE PRIX DU NEUF

L’achat d’un piano neuf reste assez onéreux si l’on souhaite un instrument de qualité. Aux alentours de 5 000 € ; même à ce prix-là, votre piano droit restera toujours limité, malgré les progrès techniques développés dans ce domaine.

Dans cette fourchette de prix, vous pouvez être tenté par du haut de gamme en clavier numérique. Grâce aux énormes progrès réalisés en terme de toucher, de réponse, d’amplification, sans oublier les nombreuses fonctions incorporées, le piano numérique peut séduire dans un domaine où l’essentiel est dans l’artificiel.

Si l’on devait citer son maillon faible, c’est l’échantillonnage que je nommerais. En effet, quand on joue plusieurs notes simultanément sur un vrai piano, leur résonance sonore se mélange, créant des harmoniques nouvelles, ce qui est impossible avec un piano numérique, qui ne fait qu’additionner les différents sons sans respecter les lois naturelles de l’harmonie. Mis à part ce défaut, certes handicapant pour une personne habituée au son d’un piano acoustique, le piano numérique n’a pas finit de nous surprendre, d’autant plus que cette faiblesse sera un jour où l’autre corrigée… si les constructeurs le veulent bien.

L’autre possibilité est d’investir dans un piano à queue d’occasion (à condition d’avoir la place !). En théorie, un petit modèle de piano de concert sonnera toujours mieux qu’un piano droit, car ses cordes sont plus longues et son mécanisme pus performant. Cela est bien sûr un jugement de professionnel, mais autant investir une telle somme dans une valeur plus sûre ! N’oubliez pas que l’achat d’un piano est un investissement à long terme. Vous avez donc besoin d’une mécanique qui tienne dans la durée.

  par ELIAN JOUGLA