PIANOWEB.fr    " Espace Cours "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

LES QUESTIONS DU CANDIDE



COMMENT TROUVER UN BON PROFESSEUR DE PIANO

Votre décision est prise, celle de trouver un professeur de piano particulier. Oui, mais comment être sûr de dénicher la personne qui conviendra à vos attentes ? Prospecter et trouver un bon enseignant n’est pas trop difficile, à condition de prendre au préalable quelques précautions…


AVANT-PROPOS

Il fût un temps, pas si lointain, où la recherche d’un professeur de piano se limitait aux petites annonces dans les journaux et magasins de musique. Aujourd’hui, Internet est passé par là et d’autres habitudes ont pris place. Le Web offre une multitude de pistes, mais sont-elles toujours très sérieuses ? Réalisée il y a quelques années, mais toujours d’actualité, notre enquête sur les « annuaires de professeurs » devrait vous inciter à rester méfiant, ne serait-ce que pour vous préserver de quelques arnaques. Les informations et conseils qui suivent ont été rédigés dans cette attention.


PROSPECTER ET TROUVER

Les magasins d’instruments. Ce sont certainement les mieux placés pour posséder de bons tuyaux car ils ont, grâce aux relations qu'ils entretiennent avec les musiciens professionnels, des informations avérées sur une école de musique, une structure associative ou sur des gens qui donnent des cours privés. D’autre part, les magasins de musique sont souvent en contact avec les profs (achat de partition, instrument) et ont parfois des retours de la part des clients sur leur capacité à bien enseigner.


Ad Block

Le bouche-à-oreille. Rien ne vaut l’expérience des autres ! Mais attention à ne pas s’enflammer trop vite, car si vous manquez d’expérience (débutant), un enseignant qui a roulé sa bosse durant plusieurs années est tout à fait capable de vous « endormir » dans l'intention non avouée de vous conserver dans son carnet d'adresses. Il peut très bien éluder ou contourner les points délicats qui posent problèmes à vos progrès ; des difficultés dans les domaines de l'indépendance rythmique, du déchiffrage ou de la technique, par exemple. Des points importants, essentiels, qui démontrent qu’on peut avoir plusieurs profs à la suite sans réellement avancer sur des bases solides... ce qui n'est pas rare !

Les étudiants en musique. Il faut bien commencer un jour ! Des expériences dans l’enseignement, il en faut, comme il en faut pour résoudre les nombreux cas, parfois délicat, qui peuvent se présenter : un élève difficile ou peu « doué », un choix musical imposé pour un examen, travailler vite et bien, etc. L’avantage, en choisissant un étudiant en musique, c’est qu’en général, ils sont sérieux en étant motivés par le désir de réussir et de montrer leurs compétences, mais aussi parce que leurs tarifs est plus abordables que chez un professionnel.



EXPÉRIENCE ET PÉDAGOGIE

On peut toujours jeter son dévolue et sa confiance sur le premier prof rencontré. Cette opportunité, il faut bien sûr la courir. Toutefois, je recommande de rencontrer plusieurs enseignants avant de prendre la moindre des décisions.

Dans un premier temps, l’élément le plus important, c’est le dialogue. Il faut que le courant passe ni demain ni après-demain, mais tout de suite. Le dialogue, c’est la consolidation d’un enseignement sur le long terme. Les exemples donnés par le cinéma montrant à l’écran des scènes de tensions psychologiques entre professeur et élève prennent appuis, le plus souvent, sur des faits réels et doivent vous inciter à y réfléchir. Musique, danse, peinture, tous les arts sont concernés.

Ensuite, vous devez évaluer l'enseignant qui se présente à vous.

Qui est-il ? Un étudiant en musique ? Un musicien qui donne des cours pour arrondir ses fins de mois ou un enseignant qui occupe un poste dans un Concervatoire ? Est-il diplômé et depuis quand donne-il des cours ? A-t-il des expériences scéniques ? Détient-il une spécialité : musique classique ou jazz peut-être ?

À ce stade, vous êtes comme un employeur qui doit connaître les références de celui qui postule. Il n’y a pas de honte à adopter une telle attitude même si, par la suite, ce sera le prof qui fera preuve « d’autorité » au moment d’instruire.


CONTENU ET FRÉQUENCE DES COURS

Après avoir parcouru son « CV », vous devrez savoir comment se déroulent les premières leçons. Le point important est de connaître sa pédagogie. D'où vient-elle ? Sur quoi repose-t-elle ? L'enseignant doit alors prendre le temps de vous exposer sa façon d’enseigner, de comprendre et de vivre la musique dans son for intérieur.

Il existe tellement de façon d’aborder un cours ! Surtout, n’ayez pas d’idées préconçues sur la question. Écoutez d’abord ce qu’il a à vous dire. Tous les enseignants, sans aucunes exceptions, posent à moment donné dans leur pédagogie des jalons, des barrières légitimes, des « interdictions » ou des « permissions » qui justifient et délimitent leur vision éducative. C’est nécessaire pour qu’ils arrivent à donner le meilleur d’eux-mêmes. Après, il vous appartient de voir si cela vous convient. Un professeur trop clément, trop compréhensif ou au contraire plus exigeant ne signifie pas qu’il sera pour vous le prof rêvé. Professeur/élève, c’est d’abord une association qui doit travailler de concert pour faire vivre la musique. N’est-ce pas là l’objectif premier ?

Certains profs organisent des auditions en fin d’année. Ces mini-concerts donnés pas les élèves sont parfois obligatoires au grand dam du principal intéressé : l’élève. Les plus timides me comprendront. Toutefois, pour la confiance en soi, se produire en public est très valorisant pour surmonter le trac au moment où la peur d’être jugé vous tenaille. Par ailleurs, d’autres profs sont parfois en contact avec des orchestres, ce qui peut être une bonne occasion de réaliser une expérience musicale auprès de ceux qui savent, à condition bien sûr que votre niveau vous y autorise.

Le rythme des leçons. Il n’y a pas de règles à la fréquence des cours. Elle doit s’adapter à votre niveau et ne pas trop interférer dans le temps que vous pouvez consacrer à l’instrument chaque semaine. Cela dépend aussi de l’exigence de l’enseignant et de son empressement à vous voir progresser. Certains profs refusent de prendre les débutants parce qu’ils jugent que leur talent et leur manque d'expérience ne méritent pas qu'ont leur accorde trop d'attention. C'est pour ces enseignants une perte de temps quand le musicien n'est pas «  formé » ou « rompu » à l'exercice que suggère une technique et une interprétation de bon niveau. Fort heureusement, il existe aussi d'autres enseignants qui récompensent et encouragent leurs élèves à poursuivre, qu'ils soient débutants ou pas. La motivation est une donnée essentielle qui doit préoccuper tout enseignant durant ses cours.

La visioconférence : Si, pour une raison ou une autre vous êtes dans l‘impossibilité de vous déplacer chez le professeur ou que celui-ci ne puisse se déplacer à votre domicile, la visioconférence peut être momentanément un bon outil de dépannage. Au stade actuel de l’implantation du très haut débit, d’ici quelques années, il sera tout à fait possible de communiquer sans aucune latence d’images, ce qui permettra de jouer en live avec une qualité optimale. Dès lors, la visioconférence sera une alternative qui aura certainement des conséquences sur la façon d’enseigner la musique vis-à-vis du relationnel et de la mise en place des cours.


LES POINTS DÉLICATS

Le tarif des cours. Ils sont très variables. Il suffit de consulter Internet et les annuaires et sites de professeurs pour s’en rendre compte. On peut demander 15 euros la demi-heure ou 40 euros pour une heure de cours. Certains professeurs acceptent d’être payés au cours tandis que d’autres exigent un règlement au mois par avance (et les écoles et conservatoires au trimestre, voire à l’année par échelonnement).

Le format du cours. La durée du cours est liée le plus souvent à l’âge. Pour un jeune enfant de moins de huit/dix ans, deux cours d’une demi-heure réparties dans la semaine vaut mieux qu’une heure. Il faut arriver à un certain équilibre et effectuer si nécessaire des modifications sur le planning en concertation avec le prof de piano, tout en précisant que prendre ses repères chez un enfant demande un temps d’adaptation qui peut s'étaler sur plusieurs semaines.

L’annulation du cours. Accepteriez-vous de payer un cours si vous ne pouvez être présent au rendez-vous ? Oui ou non ? Si la question a été soulevée à l'avance ou précisée dans les "conditions d'exercice" de l'enseignant, le problème lié au règlement financier n’a pas lieu d’être. De nombreux profs donnent des cours comme d’autres font des heures de ménage pour assurer leur subsistance. D’autre part, il serait incorrect d’annuler des cours ou de les déplacer sauf raison majeure.

Le comportement. Gardez-vous d’être critique, car c’est au professeur que revient le droit de juger vos progrès. N’intervenez pas où alors très peu, seulement pour exposer les difficultés que vous rencontrez. Évitez, dans la mesure du possible, de troubler le processus d’apprentissage.

Le travail du piano. Contrairement au violon ou à la flûte, l’apprenti pianiste à beaucoup de chance, car son instrument permet un accès direct au son sans préparation préalable. Le piano est un excellent instrument pour progresser tout en jouant. La plupart des profs accordent une attention toute particulière à ce que leurs élèves suivent bien leurs instructions. Jouer du piano doit devenir une habitude et non une corvée. Le mieux est de jouer aux mêmes heures, d’installer des automatismes et surtout de travailler dans un environnement silencieux (en n'oubliant pas d'éteindre son smartphone !). Suivre les instructions de l'enseignant à la lettre ne signifie pas que vous ne vous accordiez pas quelques moments récréatifs chez vous. Laissez libre cours à votre imagination et partager ensuite vos impressions avec votre prof au cours suivant… tout en le rassurant d’avoir bien suivi le travail qu’il vous avez demandé de faire.

par PATRICK MARTIAL

À CONSULTER

PRENDRE DES COURS DE PIANO AUJOURD'HUI

VOUS, LA MUSIQUE ET LE PROFESSEUR

DEVENIR MUSICIEN QUAND ON EST ADOLESCENT

APPRENDRE À FAIRE AIMER LA MUSIQUE AUX ENFANTS


PARTICIPER/PUBLIER : EN SAVOIR PLUS
Facebook  Twitter  YouTube
haut
haut
Accueil
Copyright © 2003-2020 - Piano Web All rights reserved

Ce site est protégé par la "Société des Gens de Lettres"

Nos références sur le Web - © Copyright & Mentions légales