PIANOWEB.fr    " Espace Média "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

DÉMOS SYNTHÉTISEURS, CARTES SONS...



LE KORG TRIDENT MKII - SYNTHE DEMO

Le Trident MKII de Korg est un synthétiseur du genre « string ensemble », bien qu’il soit possible de jouer des sons solistes. Toutefois, c’est dans la conception d’une utilisation en « fonds sonores » qu’il excelle. Sa conception particulière comprenant trois sections – synthé, cuivres, cordes – s’y prête bien. Le Trident MKII est un synthétiseur à redécouvrir.


LE KORG TRIDENT MKII

AGRANDIR

DESCRITION DU TRIDENT MKII


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


Voici le grand frère, comme son nom l’indique du 'Trident I'. Progrès oblige, il possède deux fois plus de présélections et une interface qui permet de stocker les programmes sur n’importe quel magnétophone à cassette (s’il vous en reste un !). Le clavier est polyphonique à 8 voix et comprend 5 octaves (de do à do). Tout de suite, lors de l'utilisation, nous avons remarqué un toucher assez « dur » pour un clavier à ressort ce qui, certainement, ravira les habituels utilisateurs de piano.

Le panneau de contrôles est divisé en 3 parties principales : synthé, cuivres et cordes ; chacun possède un volume séparé et un interrupteur, ce qui permet de les utiliser ensemble ou mixés, à volonté. A gauche de la section synthé se trouvent les contrôles de partition du clavier, permettant 3 solutions pour chaque partie (synthé, cuivres, cordes) : moitié gauche du clavier, moitié droite ou total.

Le synthé Trident MKII comprend 4 fois 8 présélections qui s’avèrent honorables côté son, même si certaines nécessitent une petite « personnalisation ». D’ailleurs Korg, qui avait pensé à tout, fournissait une cassette de programmes pour les étourdis qui les effaceraient par erreur.

Sur le Trident MKII nous trouvons une fonction très utile : le « constant edit ». Grâce à celle-ci, nous pouvons modifier n’importe quelle présélection pour revenir ensuite directement au son original ; de la même façon, on peut enregistrer un son dans la mémoire grâce à une autre fonction simple du nom de write enable.

LES CONNEXIONS DU KORG TRIDENT MKII

AGRANDIR

Côté connexion il ne manque rien, à part bien sûr le MIDI. On notera la présence de sorties séparées, ainsi que la possibilité de brancher une pédale de sustain indépendante pour chaque partie : strings, brass, synthé.


LES AUTRES FONCTIONS DU TRIDENT MKII

Concernant le synthé proprement dit, celui-ci comprend 2 VCO qu’il est possible de désaccorder l’un par rapport à l’autre pour obtenir un grain de son plus épais. Ensuite nous avons 3 transpositions d’octave : 16’, 8’ et 4’, et 3 formes d’ondes : dent de scie, pulse et PWM. Le filtre et le générateur d’enveloppe (type ADSR) sont standards mais, en revanche, nous avons noté 2 fonctions particulièrement intéressantes et novatrices pour l’époque : un atténuateur (–10 à +10db) qui permet d’inclure le volume approprié dans le programme, et une fonction « auto-damp » qui autorise, par exemple, un long release sur une ligne mélodique en prolongeant (sustain) uniquement la dernière note jouée. Cela peut être utile si vous abordez des musiques dans le genre ambiant avec des mélodies étirées.

LE KORG TRIDENT MKII (LA PARTIE SYNTHE)

La section "cuivres" dispose de ses propres filtres et enveloppes, et d’une fonction très utile mais nécessitant un minimum d’accoutumance : le trigger. Celui-ci activera, par exemple, l’ADSR sur chaque note d’un arpège prolongé (sustain). Enfin une fonction « silence note » qui laisse passer le son seulement si 2, 4, 6 ou 8 notes (au choix) sont tenues.

La section "cordes" est à l’image des cuivres. Elle dispose également de ses propres contrôles d’enveloppes et de filtres. Trois octaves sont disponibles : 16’, 8’ et 4’. Un vibrato et un flanger complètent cette section.

Pour finir, un pitch-bend (+ ou – une tierce mineure) et un « trill » (à l’utilisation plutôt limitée) sont placés à la gauche du panneau de contrôle.


RESUMONS

Que montre ce petit tour d’horizon ? Le Trident MKII est un clavier qui était prévu pour la scène, et c’est plutôt réussi. Son utilisation est simple, claire et rapide, bien supérieure à certains synthétiseurs d’aujourd’hui. Tous les contrôles sont disposés intelligemment, et des LED précisent quand les fonctions sont en action ou non. Les sons, sans être révolutionnaire, ont un grain plutôt rugueux. On aime ou on n’aime pas.

Le MKII pourra servir comme clavier d’appoint pour jouer des "mixtures" d'ensembles (nappes). C’est là son point fort. A défaut d'être un véritable synthétiseur de recherche, l’autre intérêt du Korg Trident MKII réside dans sa possibilité de mixer et d’égaliser individuellement les 3 sections (synthé, cuivres et cordes). Avec un peu d’imagination, ce synthé porte bien son nom : "Trident", car vous pourriez croire avoir sous vos doigts trois synthétiseurs en un. Qui dit mieux !


DEMOS

Ces deux démos font entendre le Trident MKII au sein d'une configuration de matériel conséquent : Korg Electribe ESX, Yamaha CS-15 et Clavia NordModular.

DEMO 1 (Laughing Fools Empire)


DEMO 2 (Jona Raischl)


Principales caractéristiques techniques du Korg Trident

  • Mémoire : 32 programmes (4x8).
  • 1 VCO : 16', 8' 4' - dents de scie/PW/PWM.
  • 1 VCO : 16', 8', 4' - dents de scie désaccordage.
  • VC7 : seuil de fréquence (cot-off), résonance, intensité du générateur d'enveloppe, track du clavier.
  • EG : ADSR.
  • VCA : atténuateur (-10dB à + 10 dB).
  • Section cuivres (brass) : 2 octaves 16', 8' - CV7 : seuil de fréquence, résonance, intensité de l'EG (ADSR).
  • Section cordes (strings) : 3 octaves 16', 8', 4' - Génrérateur d'enveloppe (A.R).
  • Egaliseur : high, low.
  • Effets : vibrato, ensemble bowing, pitch bend, flanger.
  • Volume : total et casque.
  • Sorties : magnéto, expression générale, expressions et sorties séparées sur chaque section, mix out, foot switch séparé.
  • Date de sortie : 1982.
  • Prix d’origine converti en euro et tenant compte de l’inflation : 11 390 €
  • Prix marché d’occasion : env. 1000 €