PIANOWEB.fr    " Espace Dossiers "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

LE SAVIEZ-VOUS ?



LA COMPOSITION POUR ORGUE

D'abord utilisé comme intrument d'accompagnement lors des services religieux, l'orgue aura beaucoup de difficultés à s'imposer comme instrument soliste. Le compositeur italien Girolamo Frescobaldi, puis surtout Jean-Sébastien Bach, feront honneur à cet instrument en lui écrivant des pîèces uniques, du simple prélude jusqu'aux grandioses toccatas...


L'ORGUE, DE LA MESSE À LA TOCCATA

Improprement dénommé orgue d’église, l’instrument commence à faire parler de lui au 8e siècle quand il accompagne le chant dans le service religieux. Instrument d’accompagnement tout désigné, il faudra cependant attendre le 14e siècle pour que naissent les premières œuvres notées en tablatures. L’orgue est si bien convoité par les compositeurs que l’on écrit spécialement à son intention des préludes, des variations et des colorations de mélodies grégoriennes.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


En Italie du Nord des formes particulières sont crées : ricercare, toccata, canzone da sonar, etc. L’école d’orgue italienne culminera avec Frescobaldi. L’Espagne possédait aussi de grands maîtres d’orgue comme Antonio de Cabezón et, en Angleterre, l’art de l’orgue deviendra aussi important que l’art du piano naissant. Quant aux Allemands, ils ont beaucoup appris du néerlandais Jan Pierterszoon Sweelinck, en plus de l’école du nord et du sud de l’Allemagne (Pachelbel, Forberger, Buxtehude, etc.)

Mais pour beaucoup de musicologue un nom est attaché à l’orgue, et attire tous les regards par tout ce qui a été créé en formes et genres : Jean-Sébastien Bach. En son temps, le compositeur allemand a épuisé toutes les possibilités de son instrument et des formes qui s’y rattachent. Tout a concouru à la vérité de Bach, et tout ou presque est parti de lui. En regard de ses œuvres, même les concertos baroques pour orgue de Haendel et les œuvres du 19e siècle paraissent bien fades.

L’orgue qui possédait un rang d’une haute estime chez les instrumentistes et compositeurs perd de son importance avec le recul de la musique religieuse. Seul Max Reger au 17e siècle renouera avec l’instrument en soignant un style expressif même sous ses formes anciennes.

L’instrument, par la place à part qu’il occupe dans l’histoire de la musique et par ses possibilités sonores hors-normes, continue d’être alimenter en œuvres contemporaines remarquables. Oliver Messiaen ou encore Hugo Distler et Ernst Pepping serviront admirablement l’instrument durant le 20e siècle.

  par P. MARTIAL

Vous avez aimé cette page ? Partagez-la ou bien suivez-nous !

L'AVIS DES INTERNAUTES

Soyez la première personne à publier votre message ici, en remplissant le formulaire ci-dessous.