PIANOWEB.fr    " Espace Dossiers "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

LE SAVIEZ-VOUS ?



LA MUSIQUE DITE « CLASSIQUE »

Le mot ‘classique’ est souvent improprement utilisé. La musique n’y échappe pas. Quelques explications s’imposent…


LA « MUSIQUE CLASSIQUE » : DES ŒUVRES LIBÉRÉES DE TOUTE PROBLÉMATIQUE

A l’origine, le mot est emprunté à la poésie et plus spécifiquement à l’architecture, ce qui nous éloigne bien évidemment de l’univers musical. Alors que l’art de la Grèce antique est qualifié de classique, la Renaissance, pour le renouveler, le qualifiera de « classicisme » en référence à la forme des colonnes et des temples grecs. De tout cela, il ne peut en être question en musique, car on ne connaît aucune musique grecque antique qui puisse être ressuscitée.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


En musique, le mot « classique » ne peut être appliqué que dans un sens relatif, sa signification stricte y étant inapplicable. Le « classique » ne décrit pas tant une époque particulière se rattachant à un style, qu’une élévation spirituelle que peu de maîtres ont atteint de leur vivant. Ainsi, les messes de Palestrina passent pour classiques au même titre que les opéras de Mozart, bien qu’ils soient de genres étrangers et de styles différents.

L'histoire de la musique qualifie en particulier de « classiques » les trois compositeurs suivants : Haydn, Mozart et Beethoven, car on considère leurs œuvres comme des sommets de la culture occidentale. Cependant, il n’existe aucune limite nette au concept, car tout repose sur une appréciation subjective. Tandis que les romantiques Schubert et Schumann sont considérés en règle générale comme les classiques du Romantisme, on dénie généralement à Wagner ce qualificatif.

La qualification de « musique classique » provient d’œuvres qui ont acquis une valeur libérée de toute problématique. Dans le jeu éternel entre la forme et le contenu, il doit avoir place pour un équilibre. Les œuvres qui ne sont pas venues à bout de leurs quêtes, de leurs désirs, ne sont pas considérées comme « classiques ». De même, les œuvres qui tendent vers l’idéal classique mais n’optent pour le classique qu’en façade relèvent de ce qu’on qualifiera de « classicisme » dans un sens péjoratif.

  par P. MARTIAL

Vous avez aimé cette page ? Partagez-la ou bien suivez-nous !

L'AVIS DES INTERNAUTES

Soyez la première personne à publier votre message ici, en remplissant le formulaire ci-dessous.