PIANOWEB.fr    " Espace Dossiers "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

MATÉRIEL DE MUSIQUE



ENTRETIEN ET MAINTENANCE DE SON MATÉRIEL DE MUSIQUE

Travailler la musique avec des instruments électriques et sophistiqués sans accorder la moindre attention à leur égard est une négligence qui peut être parfois lourde de conséquence. Poussière, humidité, mais également câbles défectueux et raccordements fragilisés peuvent être la source d'un court-circuit, d'une panne irrémédiable ou pire d'un incendie !


POUSSIÈRE ET HUMIDITÉ, MÊME COMBAT !

Le piano acoustique qui, comme son nom l'indique, n'est pas électrique, demande également un entretien régulier. Son apparente robustesse n'est pas à l'abri de l'humidité et des changements de températures… Ce n'est pas pour faire résonner son tiroir-caisse que l'accordeur vous demande de réaliser un accord au moins une fois par an ! Même quand le piano ne sert pas, la mécanique, elle, subit les assauts du temps. L'oxydation et la poussière ne disent jamais : pouce, on ne joue plus !


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


Que ce soit pour un piano ou une configuration électrique, il est important d'attacher une certaine attention à son équipement. Un nettoyage régulier de son clavier, de sa table de mixage ou de son ordinateur est la moindre des choses. Il n'y a rien de plus désagréable qu'un clavier chargé de traces, glissant sous les doigts ou à l'inverse collant de poussière. En accordant un peu de votre temps, et grâce à quelques vérifications, vous éviterez peut-être de nombreux soucis.

Dans votre piano, un petit coup d'aspirateur périodique sur les feutres et les étouffoirs peut se faire sans problème. Il suffit de démonter les panneaux en bois (l'opération ne prend que quelques secondes) pour que toute la partie mécanique de l'instrument devienne accessible.

En présence de matériel électronique, la poussière peut se révéler un ennemi redoutable en créant des faux contacts. Autre fléau : l'humidité. Avec elle, c'est encore pire ! Il ne faut pas stocker du matériel n'importe où, sous prétexte qu'une simple bâche ou un carton renforcé très hermétique empêchera le lent travail de la corrosion.

Autre conseil de bon sens, ne laissez jamais à proximité d'un instrument aucun liquide, quel qu'il soit. Un geste maladroit et cela peut être la catastrophe !


LE BRANCHEMENT, PAS NÉCESSAIRE D'ÊTRE BRANCHÉ

Aujourd'hui, l'installation du matériel est moins hasardeuse que par le passé. Les constructeurs font des efforts pour que les notices soient plus simples à lire, mais de là à zapper les pages du manuel serait une erreur !

Il vous faut faire attention lors de la réception du matériel si celui-ci est aux normes françaises... surtout s'il est importé. Made in USA et Made in France ne fonctionnent pas avec la même tension : 110 volts au Etats-Unis contre 220 volts en France. Sans oublier la fréquence qui est de 60 Hz aux Etats-Unis, au Japon ou au Canada contre 50 Hz en France. Un convertisseur de tension est donc nécessaire. Heureusement, si le contrôle n'a pas été fait en amont, les étourdis remarqueront que la forme de la prise n'est pas la même, ce qui empêche tout branchement… ouf ! Ne pas oublier, non plus, la bonne position du sélecteur 50/60 Hz parfois présent au dos des appareils.

Certains équipement ont besoin d'une prise à la terre, d'autres pas. Quand la prise à la terre est recommandée, c'est pour offrir un supplément de sécurité pour l'utilisateur, mais également pour le matériel. D'autre part, en respectant les indications données, vous ne subirez pas les ronflettes (sons bourdonnants qui émanent des enceintes). Sachez que tous les câbles de liaison audio doivent être blindés pour éviter ce bruit parasite.

Vous devez tester régulièrement tout votre câblage (prises de courant, prises jack, cordons XLR, etc.) et si un connecteur présente du jeu, il faut l'éliminer sans état d'âme, car il peut devenir source de faux contact. Ce sont souvent les prises jack et XLR qui, à force d'être branchées et débranchées, deviennent le plus souvent HS. Ouvrez-les (quand c'est possible) et vérifiez l'état des contacts (idem pour les liaisons MIDI).

Faites attention également aux câbles qui jonchent le sol, ils n'apprécient pas qu'on leur marche dessus !

Enfin, ne branchez pas tout votre matériel sur la même prise. Quand plusieurs appareils sont branchés ensemble, n'oubliez pas que la consommation électrique s'additionne. Une réglette avec prise de terre admet théoriquement 3 000 W.


ET MON ORDINATEUR ALORS !

La maintenance passe bien sûr par l'ordinateur, puisque ce calculateur d'opérations en tous genres est capable également de subir les assauts du temps. Cependant, à la poussière et à l'humidité viennent s'ajouter des opérations d'entretien plus techniques.

Le premier de ces nettoyages internes concerne celui des fichiers inutiles. Un 'check-up' régulier de votre ordinateur devrait faire partie de vos habitudes. Les fichiers s'entassent très vite si l'on n'y prend garde. La maintenance de l'ordinateur ne s'arrête pas uniquement à la gestion de capacité du disque dur. Il faut savoir que les ordinateurs récoltent et stockent parfois des fichiers en doublons ou des fichiers qui s'avèrent par la suite inutiles.

Sauvegardez sur CD ce qui sert le moins. Faites les mises à jour des programmes et du système d'exploitation de façon régulière et défragmentez chaque disque dur en votre possession. Ces opérations de maintenance, faciles à mettre en œuvre, régleront parfois des problèmes de lenteur (chargement des programmes, temps de sauvegarde, etc.).

Faites de temps en temps une petite visite des sites Web des fabricants. Cela ne vous prendra que quelques minutes, et vous saurez alors, si vos logiciels sont toujours dans la course ou si les bugs de certains programmes ont été résolus. Il est de votre intérêt de télécharger les dernières versions d'OS et les drivers concernant votre équipement (sans oubliez de faire une sauvegarde de l'ancien, au cas où…)


MON TABLEAU DE MAINTENANCE

Ci-dessous un résumé de mes propos qui vous permettra, je l'espère, de toujours maintenir votre matériel de musique en bon état de marche.

ACCORD PIANO

PÉRIODICITÉ : une fois par an (deux fois si le changement de température est fréquent)

Faire toujours appel à un professionnel. Attendre deux à trois semaines après la mise en route ou l'extinction du chauffage.


NETTOYAGE CLAVIERS ET ÉCRANS

PÉRIODICITÉ : une fois par semaine.

Utiliser des produits non abrasifs et non gras, tel les produits utilisés pour laver les vitres.

Pour les potentiomètres et autres boutons rotatifs, il existe des bombes aérosols spécialement étudiées pour le matériel électronique et qui déposent une fine couche protectrice contre l'oxydation. À utiliser deux fois par an, en moyenne, suivant l'humidité du local.



PANNEAU DE COMMANDES ET MÉCANIQUE PIANO

PÉRIODICITÉ : quatre fois par an (deux fois pour la mécanique piano).

Dépoussiérage à l'aspirateur ou au pinceau plat.


CÂBLES ET LIAISONS

PÉRIODICITÉ : une fois par an.

Vous devez vérifier l'état de tous les câbles en les débranchant et rebranchant.

Vérifiez si aucun fil n'est mis à nu.

En cas de 'ronflette', vérifiez si un adaptateur ne supprime pas la mise à la terre.

Vérifiez l'absence de jeu dans les prises.

Vérifiez la qualité des soudures en démontant les prises. Si vous vous apercevez qu'un contact ne se fait plus que par quelques fibres ou que la gaine protectrice n'est plus prise dans le serre-câble... il y a urgence, la rupture est imminente !

NB . si en remuant un câble jack ou XLR, vous entendez des 'craquements' qui sortent des enceintes, il peut s'agir de contact légèrement oxydé, soit de façon externe (par la prise) soit de façon interne (dans ce cas, l'opération de maintenance est plus délicate et peut réclamer l'intervention d'un technicien).

Pour les câbles MIDI : branchez le câble MIDI en même temps dans le IN et le OUT du clavier. Désactivez la fonction 'Local'. Si, en jouant, votre entendez le clavier, c'est que le câble MIDI est bon.

Agissez en professionnel : marquez les câbles aux extrémités, mais également par d'autres repères visuels sur leur longueur (numéros, couleurs…). Quand des dizaines de câbles envahiront le sol, le repérage visuel vous viendra en aide.



MAINTENANCE ORDINATEUR

FICHIERS :

PÉRIODICITÉ : une fois par mois (voire moins suivant utilisation)

L'utilisation d'un ordinateur réclame de l'organisation. Si un ordinateur est très évolué pour faire des calculs, il est un âne quand il est livré à lui-même pour s'organiser. Sans l'intervention humaine, il amasse dans le désordre tout ce qui vient à lui ou presque.

Surtout ne pas attendre. Classez les fichiers dans des dossiers de données et non dans ceux des applications (quand le logiciel vous l'autorise). Choisir une méthode de classement des documents. Si vous abordez l'ordinateur de façon méthodologique, vous y gagnerez en temps et efficacité.

DISQUE DUR :

PÉRIODICITÉ : défragmenter le disque dur tous les quinze jours.

Organiser le disque dur en créant plusieurs partitions. Cela offre l'avantage d'un contrôle plus aisé de son utilisation. Par exemple : une partition logiciels - une partition fichiers audio - une partition fichier textes.

Organisez une sauvegarde complète, au moment de l'installation et à chaque mise à jour, sur un autre disque dur ou sur un CD-R/CD-RW. Une sauvegarde dite 'image' est l'idéal (des logiciels existent dans ce but). En cas de problème, vous retrouverez l'installation d'origine. Peu de perte de temps (cela prend moins de 10 minutes) contre plusieurs heures quand il faut tout réinstaller (sans forcément aboutir au même résultat). La fréquence de ce type de sauvegarde est variable. Elle dépend bien sûr des mises à jour et des programmes nouvellement installés.