PIANOWEB.fr    " Espace Média "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

DÉMOS SYNTHÉTISEURS, CARTES SONS...



LES MINICLAVIERS VINTAGES À PETITES TOUCHES YAMAHA ET CASIO

Ils ont une taille de nain et un pouvoir de géant, disait-on dans les années 80, à propos de ces petits claviers électroniques dotés de minitouches. Venus tout droit du Japon, ils étaient fréquemment considérés comme des gadgets par les musiciens professionnels, alors que ces “mini” faisaient le "maxi" en ouvrant la voie à la miniaturisation...


LES MINICLAVIERS ET LEURS SONORITÉS MAGIQUES

Si de nos jours, les miniclaviers sont fabriqués pour répondre ponctuellement aux exigences liées au mode de fabrication des musiques actuelles, par le passé, les claviers à petites touches trônaient fièrement dans les magasins de musique et dans les grandes surfaces. Les modèles, en nombre, possédaient des spécifications techniques forts différentes pour un usage familial, voire professionnel dans certains cas. D’un excellent rapport qualité/prix, les deux marques leaders du marché étaient Casio et Yamaha. Leurs challengers : Hohner, Gem, Technics et Korg, malgré quelques tentatives, n’arriveront jamais à les détrôner de leur piédestal.

© Yamaha - Le PS-1 Portasound.

Pour vous donner un aperçu de la sonorité de ce genre de matériel, nous vous proposons une petite sélection représentative accompagnée d’une brève description et d'une démo.


YAMAHA PS-1 (1980)

Ce miniclavier totalement polyphonique allait lancer la mode des “portasounds” chez le constructeur japonais. Comprenant 32 touches pour un poids de 1,2 kg, le PS-1 fonctionne sur piles, secteur et batterie automobile.

Entièrement autonome, le Yamaha comprend cinq sonorités : orgue, violon, clarinette, piano, clavecin et comme unique effet, un sustain débrayable (toutefois, une entrée pour pédale d’expression est présente). Côté rythmes automatisés, nous avons : valse, swing, rock et latin.

Ce premier modèle de la série, même sommaire, a été pour Yamaha un coup de maître. "C’était trop beau pour être vrai", pouvait-on lire dans la presse spécialisée, et ceci pour un prix inférieur à 140 € (895 Fr).

YAMAHA PS-1 DÉMO : "LENS FLARE" (source : Alfonsemusic)

Réalisation technique de la démo. Cette démo, brillamment réussie, utilise le Yamaha PS-1 avec diverses pédales d'effets : une octaver TC Electronic Sub Up, pour les notes de basse, la pédale de chorus Yamaha SDS CH-10MII pour la partie principale flottante et le délai numérique vintage Vestax DDX. Les parties ont été enregistrées sur une station audionumérique dans laquelle la compression, l'égaliseur et la réverbération ont été ajoutés au besoin. Les coups de batterie individuels ont été échantillonnés à partir de rythmes ralentis et traités pour permettre de créer de nouvelles cadences, plutôt que d'utiliser les patterns limités trouvés sur le PS-1.

YAMAHA HANDYSOUND HS-500 (1982)

Ce miniclavier polyphonique quatre notes demande une certaine dextérité tellement les touches sont minuscules. Néanmoins, il possède tout comme le PS-1, quelques similarités : alimentation, registre, effets et amplification. Le HS-500 comprend en surplus cinq jeux musicaux et un affichage à cristaux liquides.

Très semblable au HS-501, le HS-500 en possède les mêmes qualités et avantages en étant à la fois un instrument de musique et un outil d’initiation. Poids 450 g. Prix à sa sortie : 77 € (595 Fr).


YAMAHA HANDYSOUND HS-500 DÉMO (source : Phillip Gross)

Réalisation technique de la démo. Dans cette courte démo, le musicien Phillip Gross utilise le Yamaha HS-500 pour qu'il ne sonne plus comme un jouet en l'intégrant avec des sons et instruments supplémentaires proviennant du "Kontakt Player" de Native Instruments. L'enregistrement et l'arrangement ont été réalisés avec Cubase de Steinberg.

CASIO PT-30 (1983)

Avec ce modèle, Casio se métamorphosaient en un redoutable concurrent dans le domaine des miniclaviers. Bien que monophonique, le PT-30 avait pour lui quelques fonctions utiles comme un harmoniseur d’accord (maj, min7, diminué, sus4…), une mémoire 508 pas, un autoplay (démarrage automatique), un transpositeur et un tuning ajustable. Le Casio PT-30 est également doté d'un nombre accru de rythmes avec variations comprenant entre autres bossa nova, samba, disco et arpèges. Côté branchement, il dispose d’une interface mémoire (en option).

En résumé : il suffit d'interpréter la mélodie et le PT-30 se charge de fournir automatiquement les accords d’accompagnement. L’enregistrement se fait en temps réel. Ce miniclavier compact, avec affichage numérique, pouvait satisfaire le musicien avec une gamme de sons “sérieux”... pour les enfants, of course ! Poids 1 kg avec les piles. Prix à sa sortie : 140 € (998 Fr).


CASIO PT-30 DÉMO (source : AtomicSpaceJunkVideo)

Réalisation technique de la démo. Le clavier Casio PT-30 est montré ici interprétant une courte et inédite composition. La démo a été enregistré avec la fonction "Memory Play". Le rythme "Rock 3" et la voix légendaire "Fantasy" ont été utilisés.

YAMAHA PORTASOUND PS-300 (1982)

Avec le PS-300, nous montons en gamme. Ce miniclavier polyphonique huit notes, d’un poids de 1,4 kg et comprenant 37 notes de fa à fa, a la particularité de détenir un vibrato retardé et un accompagnement automatique avec un doigt (très courant sur les orgues électroniques d’appartement). La boîte à rythmes offre un départ synchro, un réglage du tempo et du volume.

Capable d’en remontrer à de nombreux orgues d’appartement, il permet une programmation de séquences et d’accompagnements personnels, prêts à jouer. Poids : 1,4 kg. Prix à sa sortie : 266 € (1595 Fr).


YAMAHA PORTASOUND PS-300 DÉMO (source : Jacob Blizard)

Réalisation technique de la démo. Un post-traitement minimal a été ajouté sur certaines pistes : une distorsion/compression et une réverbération et/ou un retard. La batterie exceptée, toutes les autres sonorités proviennent du Yamaha PS-300.

CASIO MT-70 (1982)

Disposant d’une polyphonie de huit notes, le MT-70 joue dans la cour des grands. Le clavier 49 notes (quatre octaves) autorise un jeu à deux mains. Il propose un vaste choix d’instruments dans lequel on peut trouver orgue à tuyaux, orgue jazz, vibraphone, xylophone, synthé brass, flûte cosmique, clavier funky et même banjo ! Le MT-70 est doté pour la programmation d’une mémoire comprenant 345 notes et 201 accords.

Avec le Casio MT-70, ce n’est plus exactement un “mini” mais plutôt un “micro-ordinateur” que l’on a entre les mains. En effet, l’instrument déchiffre la musique sur des partitions qu’il mémorise, fait l’arrangement quand vous interprétez la mélodie (avec des répétiteurs lumineux) ou, à l’inverse, fait la mélodie quand vous bravez l’accompagnement (toujours avec la visibilité des LED). Sons, réglages et effets sont irréprochables compte tenu de son âge avancé (40 ans à ce jour). Le MT-70 faisait partie du haut de gammes. Poids 2,7 kg. Prix à sa sortie : 455 € (2 990 FR).


CASIO MT-70 DÉMO (source : Keen On Keys)

Réalisation technique de la démo. Le Casio MT-70 dispose d'un système de mémoire avec lecteur de code-barres et utilise des ondes sinusoïdales au lieu d'ondes carrées. La démo nous fait entendre la chanson "Words" écrite par F.R. David qui a été un grand succès en Europe en 1982. La batterie exceptée, les accords et la mélodie ont été enregistrés dans la mémoire interne.

Piano Web (08/2022)


PARTICIPER/PUBLIER : EN SAVOIR PLUS
Facebook  Twitter  YouTube
haut
haut

Accueil
Copyright © 2003-2022 - Piano Web All rights reserved

Ce site est protégé par la "Société des Gens de Lettres"

Nos références sur le Web - © Copyright & Mentions légales