PIANOWEB.fr    " Espace Média "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

DÉMOS SYNTHÉTISEURS, CARTES SONS...



OBERHEIM OB-Xa SYNTHETISEUR DÉMO

Apparu en 1981, l’Oberheim OB-Xa est le successeur du OB-X. Par rapport à ce dernier, déjà populaire auprès de nombreux claviéristes avérés, l’OB-Xa a apporté quelques améliorations notables dont une plus grande quantité d’emplacements mémoires, une meilleure stabilité des composants, mais aussi la possibilité de splitter le clavier en deux et d’avoir à sa disposition deux LFO. Plus de 30 ans après sa sortie, l’OB-Xa demeure un synthétiseur analogique de référence.


OB-Xa PRÉSENTATION

Un bouton rouge est bien en vue, sur le dessus. On appuie, le synthétiseur s'allume : partout, et tout de suite. Aucun temps de réflexion à attendre de la part des microprocesseurs qui régissent cette belle machine. Encore une petite manœuvre, aussi instantanée que la première : nous appuyons sur une touche baptisée « Auto » afin de lui donner le cours du diapason du jour. Branchons un ampli et partons à sa découverte…


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


AGRANDIR

Au premier abord, la disposition des commandes ne diffère pas beaucoup de celle du grand frère. Le panneau principal a peu changé excepté un nouveau bouton rotatif appelé « Balance » et cinq touches de plus. Mais la partie de gauche a subi de nombreuses transformations. Fini le temps des inverseurs à glissière, assez fragiles du reste. On a remplacé tout ça par des poussoirs digitaux à indication lumineuse. On trouve maintenant huit touches en tout, plus deux potentiomètres rotatifs et les deux traditionnelles palettes de commande de vibrato et de pitch bend qui restent, nous semble-t-il, le meilleur système de commande de modulation et le plus facile à utiliser avec un peu d'habitude.


LA QUALITÉ SONORE DE L'OB-Xa OBERHEIM

À notre première impression, nous retrouvons tout de suite la largeur et l'ampleur bien connues des synthétiseurs Oberheim, avec spatialisation stéréo (ou mono). Le son de I'OBX est également bien restitué… Mais I'OB-XA nous réserve une surprise de taille, sous la forme d'un petit bouton discrètement aligné avec les autres et appelé « 4-Poles ».

Appuyer sur ce « 4-Poles » revient à convertir le filtre (V.C.F.) du synthétiseur, à pente de 12 dB/Oct à I'origine, en un filtre miraculeux à 24 dB/Oct  ! Ce qui manquait à l'OBX, l'OB-Xa le possède. Grâce à ce convertisseur, on entre dans le domaine des sons filtrés qui font la particularité des couleurs des Moog ou des Prophet. II faut reconnaître qu'auparavant, tout allait bien avec l'OBX, merveilleusement bien, lorsqu'il s'agissait de produire des notes tenues amples et larges ; mais quand il fallait passer à des sons réclamant une plus grande personnalité, cela devenait difficile sans l'apport d'égaliseurs supplémentaires et de boîtes a malices tordant plus ou moins le son. Maintenant, l'instrument est quasiment complet et se suffit pratiquement à lui-même. L’OB-Xa est un grand soliste, qui possède une double personnalité grâce à cette merveilleuse et simple astuce.


LE PANNEAU CENTRAL

En plein centre du panneau central, une ranges de poussoirs lumineux appelés successivement « Split », « Double », « Lower », et « Upper » va faire parler d'elle. Essayons de détailler le fonctionnement de ces touches...

En appuyant sur « Split », quelques petites lumières se déplacent par rapport à leur position d'origine. Que s'est-il passé ? Nous avons tout simplement mis à notre disposition un clavier avec une partie basse qui nous donne le son en mémoire selon la préselection n° 1 (par exemple, Les cuivres) et une partie aiguë qui offre le son d'une autre mémorisation (par exemple, Les violons).


LE SPLIT

La touche « Split », enfoncée en même temps que n'importe laquelle des touches du clavier, détermine l'endroit à partir duquel le son doit changer. Par exemple, le clavier grave qui couvre une octave tandis que le clavier haut dispose des quatre octaves restantes. Autre exemple : on peut, si on le désire, placer deux octaves et demie de cuivres dams la partie gauche et deux octaves et demie de cordes dans la partie droite. Attention, ce n'est pas fini… On ne se trouve pas limité à deux sons déterminés par une longue recherche. Si on le désire, il est possible de choisir n'importe lequel des 32 sons mis en mémoire pour la partie haute ou la partie basse du clavier. Superbe. Mais il y a mieux encore avec la deuxième touche « Double » de la même rangée que Split…Enclenchons-la sans hésiter (nul besoin d'insister beaucoup, iI suffit de l'effleurer, comme d'ailleurs toutes les touches).

Les deux sonorités mémorisées précédemment en deux parties sur le clavier se trouvent maintenant superposés (par exemple : clavecin et violoncelle mélangés). Lorsqu'on enfonce un "do", on entend un "do" de clavecin et un "do" de violoncelle en même temps... Et cela en polyphonie, à concurrence de 4 notes jouées simultanément, puisque le total des générateurs est de 16 (comptés par deux, donc, 8 notes en mode normal) et qu'on en utilise encore deux par note jouée. Bien évidemment, on peut placer en mode « Double » n'importe lequel des sons enregistrés par la mémoire.


LE DOUBLE LFO

L’autre nouveauté de I'OB-XA par rapport à l’OBX est l’implantation d’un double LFO. Qui n'a jamais rêvé de pouvoir restituer des sons de cordes, par exemple, sur lesquels les vibratos des deux générateurs soient indépendants et réglables séparément ? Plus besoin de rêver, c'est maintenant chose possible avec l’OB-Xa. II convient de remarquer que les assignations de ces deux LFO sont indépendantes.


LES POINTS COMMUNS DE L'OBX

Nous avons donc passe en revue les principales et nouvelles possibilités de cet instrument. Toutefois, il est intéressant de rappeler les principales fonctions qui caractérisent la famille OBX :

Nous disposons toujours d'un clavier de 5 octaves, sur lequel huit notes peuvent être jouées simultanément en polyphonie (ceci en mode normal). Le mode unisson existe toujours, et place les 16 générateurs sur une seule note jouée, en mode soliste, avec portamento réglable. Le portamento est également utilisable en mode polyphonique (rarissime sur cette catégorie de synthés), ce qui produit des effets remarquables pour des climats étranges.

Les mémoires programmables sur tous les réglages du panneau principal (hormis le volume général, la balance et l’accord général) sont au nombre de 32 (4 groupes de 8) et peuvent être sauvées sur cassette (oh !).

Chaque générateur possède deux formes d’ondes : dents de scie et carrés variables. Un générateur de bruit blanc est présent. On dispose aussi de deux générateurs d'enveloppe, dont le premier est assigné aux V.C.A. de sortie (volume), alors que le second commande le filtre V.C.F, et la « polymodulation » des générateurs « B ». C'est-à-dire qu'on peut à loisir faire évoluer la hauteur du son en fonction de l'enveloppe du V.C.F., et ce avec une grands justesse, car cette « poly-hod » est parfaitement calibrée.

On dispose également de deux générateurs de Sample and Hold qui fabriquent des modulations aléatoires assignables sur les V.C.0. et le V.C.F. dont la fréquence d'échantillonnage dépend de la fréquence des L.F.O.

Quelques petits détails encore, comme cette touche « Hold » qui, conservant en mémoire une note du clavier, la jouera en permanence sans qu'on ait à la tenir (ou encore, qui permet de programmer un accord qui pourra être ensuite joué et transposé grâce à la touche « Chord »). On trouve aussi, sur la partie arrière, un alignement de prises et de jacks permettant d'intervenir sur les sons grâce à des pédales (volume, V.C.F., vibrato, sustain, etc.) ou encore de brancher d'autres synthés commandés par I'OB-Xa. II y a également une prise (pour ordinateur) au standard « IEEE 1448 ».



DÉMOS OBERHEIM OB-Xa

DÉMO AMBIANT

DÉMO AMBIANT (Synthmania)

FIRECHILD - EPIC

(Source : Mr.Firechild)


Principales caractéristiques techniques de l'OB-Xa

  • Origine  : Etats-Unis
  • Monodique : Oui.
  • Polyphonique : 8 voix.
  • Clavier 60 touches de do à do.
  • Presets : 32 mémoires programmables.
  • Bruit Blanc.
  • V.C.O. : 2 par note.
  • V.C.F. : 1 par note.
  • L.F.O. : 2.
  • Filtres : par V.C.F. (12 ou 24 dB).
  • Vibrato et trémolo.
  • Portamento polyphonique.
  • Mémoires : 32.
  • Pitchbend.
  • Formes d'ondes : 2 (dent de scie, carrés variables).
  • Séquenceur : optionnel.
  • Sample < Hold : 2.
  • Date de sortie : 1981.
  • Prix d’origine converti en euro et tenant compte de l’inflation : 14560 €
  • Prix marché d’occasion : entre 2000 et 3000 €