PIANOWEB.fr    " Espace Dossiers "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

TECHNIQUE ET MAO



GLOSSAIRE DU SÉQUENCEUR (2)

Dans ce glossaire en deux parties, vous trouverez décrites les principales fonctions et commandes employées dans les séquenceurs.


Cette page fait suite à : Glossaire du séquenceur A à M


DÉFINITIONS A à M   -   DÉFINITIONS O à V




Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


OFFSET (DÉCALAGE DE QUANTIFICATION)

Quand la fonction de quantification est utilisée, l’utilisateur peut déterminer un décalage exprimé en clics grâce auquel la position d’un événement une fois corrigé sera déplacée vers l’avant ou l’arrière dans le temps. La fonction de quantification des événements d’enfoncement (Key On) permet de donner le sentiment d’un jeu en avance ou en retard du temps. Ce décalage peut être également utilisé pour faire jouer un peu en avance des sonorités ayant une attaque lente.

OUTPUT ASSIGN (ASSIGNATION DE SORTIE DU SIGNAL AUDIO)

Sur un séquenceur, une console de mixage ou un synthétiseur, les réglages d’assignation de sortie déterminent comment le signal audio sera transmis aux différentes sorties : sorties directes gauche et droite, sorties avec ou sans effets, etc.

OVERDUB

Lorsqu’un enregistrement est en mode Overdub, la musique qui se trouve sur la piste n’est pas effacée. Tout ce que l’utilisateur enregistre est ajouté aux enregistrements déjà présents. Cette fonction est utile pour enregistrer par exemple une batterie lorsque le défilement des mesures est mis en boucle.

PANORAMIQUE

Lorsqu’on utilise une sortie stéréo, le paramètre de panoramique détermine la position stéréo du son. Sur une console de mixage, le panoramique peut être réglé indépendamment pour chaque piste. Concernant la piste rythmique, le panoramique peut être réglé indépendamment pour chacun des instruments (grosse caisse claire, cymbale, tom, etc.). Sur certains séquenceurs, il existe un paramètre de panoramique aléatoire (Random) qui automatise le positionnement gauche/droite pour chaque note.

PASTE (COLLER)

La commande Paste sert à remettre dans une fenêtre ce qui se trouve dans le Presse-Papiers. Il est possible de coller le contenu du Presse-Papiers autant de fois que l’on désire. Les ‘objets’ sont toujours collés à la position de la tête de lecture.

PART

Une Part est une séquence de quelques mesures enregistrée dans une piste. Une piste peut contenir plusieurs Parts collées ou espacées (voir Pattern).

PART FANTÔME

Une Part fantôme est une copie virtuelle d’une Part existante. Cela signifie que bien que ces deux Parts aient le même contenu, elles peuvent se trouver sur deux sorties séparées, sur deux canaux MIDI différents et avoir des paramètres de Parts différents.

Généralement, si l’on modifie le contenu d’une Part fantôme en enregistrant par-dessus, en la mélangeant avec une autre ou en la coupant en deux ou encore en la collant à une autre, elle est automatiquement convertie en une copie normale.

PATCH D’EFFETS

Un patch d’effets contient des réglages combinant plusieurs effets associés. Par exemple, un chorus et une réverbération.

Durant la reproduction d’un morceau sur séquenceur, les événements de changement d’effet présents sur la piste de mixage peuvent sélectionner les patches d’effets. Les événements de changement d’effet peuvent être enregistrés sur une console de mixage automatisée. Pour éviter des clics lorsqu’un patch d’effets est changé, la sonorité de l’effet est brièvement coupé.

PATTERN

Les patterns sont de petites séquences pouvant prendre la forme de motifs rythmiques, de mélodies, d’arrangements, etc. Les patterns sont, en général, caractérisés par un nombre de mesure peu élevés.

Les patterns ont un nombre spécifique de mesures, et ils peuvent être appelés depuis une piste de type ‘patterns’ grâce à un événement d’appel. En créant des patterns (pour des motifs fréquemment utilisés ou des rythmes qui doivent être exécutés en boucle) et en appelant ces patterns à l’emplacement nécessaire dans une piste (copier/coller), l’utilisateur accélère la procédure de création d’un morceau et économise également de la mémoire quand il utilise des séquenceurs autonomes limités en nombres de notes (ou événements).

Les patterns peuvent être également appelés et reproduits à l’aide de fonctions particulières comme le RPS (Realtime Phrase Sequence). Dans ce cas, les patterns peuvent être créés dans des pistes de type standard, mais ne peuvent être appelés par des événements d’appel de pattern.

PISTES À PATTERN

Dans un séquenceur, ces pistes permettent d’utiliser des événements d’appel de patterns pour appeler et reproduire des patterns préalablement créés dans une piste. Il n’est pas possible d’enregistrer des données musicales ‘normales’ dans une piste de type à patterns. Si l’utilisateur crée un pattern dans une piste vide, le type de la piste sera automatiquement choisi comme étant un type à patterns. Si une piste contient déjà des données musicales, l’utilisateur devra effacer toutes les données avant que cette piste puisse devenir une piste de type à patterns (il n’est pas possible de mélanger des données musicales et des événements d’appel de pattern dans une même piste – cas de nombreux séquenceurs autonomes).

POSITIONNEMENT SÉQUENCE

Dans un séquenceur, l’emplacement dans un morceau est exprimé en terme de mesure/temps/clic : un clic peut valoir 1/96 de noire et le début d’un temps porte le clic 0. Un clic est la plus petite unité de temps utilisée par le séquenceur. Par exemple, un emplacement de 4 – 2 – 48 (sur la base d’une signature 4/4) représente la deuxième moitié du deuxième temps de la mesure 4. Si le dénominateur de mesure est une croche (8), le clic après 47 sera le clic 0 du temps suivant.

PPQN (PULSE PER QUARTER NOTE)

Utilisé dans les séquenceurs mais également dans les boîtes à rythmes, le PPQN correspond au nombre d’impulsions horloge générées pendant la durée d’une noire ou d’un temps dans une mesure 4/4. Plus la valeur est élevée, meilleure est la résolution, donc la précision du système. Le MIDI utilise une résolution de 24 PPQN en conjonction avec le code de synchronisation Song Position Pointer, les séquenceurs ayant des résolutions beaucoup plus importantes : 94 ou plus.

PRECOUNT (DECOMPTE)

Le Precount représente la ou les mesures à vide qui sont émises avant un enregistrement. Le nombre de mesures est généralement paramétrables. Certains séquenceurs sont accompagnés d’une fonction Prerecord qui permet d’activer ou non l’enregistrement pendant le décompte.

PREROLL

Lorsque le Preroll est activé, au lieu d’avoir un décompte normal (sur lequel l’utilisateur peut enregistrer), le séquenceur ‘recule’ d’un certain nombre de mesures lorsque l’enregistrement est déclenché. Ce nombre de mesures peut être réglé, sachant qu’aucun enregistrement ne peut avoir lieu pendant le Preroll.

PRESET

Présélection ou programmation particulière se trouvant déjà en mémoire dans l’instrument par le constructeur.

PROGRAM CHANGE (MESSAGE DE CHANGEMENT DE PROGRAMME)

Message MIDI que l’on utilise pour changer, par exemple, le son d’un synthé, un effet ou un morceau de musique. Son utilisation primaire est de passer d’un son à un autre, et son action est comparable à celle d’un appel de jeu ou d’un registre. Le code MIDI correspondant comprend deux octets ; le premier indiquant la fonction du changement de programme, et le second le numéro du son. De cette façon les 128 sons du General MIDI peuvent être appelés.

Dans un séquenceur, les messages MIDI sélectionnent les sons en déterminant un numéro de programme dans une banque de sons. Chaque numéro de changement de programme correspond à un numéro de timbre. Certains séquenceurs offrent la possibilité d’enregistrer des numéros de changement de programme dans une piste, en sélectionnant de nouveaux timbres en cours de morceau.

QUANTIZE (QUANTIFICATION)

Dans un séquenceur, cette fonction corrige les légères fautes de mise en place qui se produisent toujours lors d’un enregistrement en temps réel. Ceci rendra le jeu de l’utilisateur précis et métronomique, mais éliminera également l’interprétation qui lui est propre. Par conséquent, la quantification ne doit être utilisée que lorsqu’elle est musicalement souhaitable.

Il est possible de quantifier les données reçues pendant l’enregistrement ou de les quantifier par la suite à l’aide d’une procédure d’édition. La quantification peut s’appliquer non seulement aux événements d’enfoncement de touches mais également aux événements de relâchement ou bien même à la durée de la note.

D’autres formes de quantification existent : la quantification des événements de relâchement de touche, qui corrige la mise en place des messages note off (la durée de la note ou Gate Time changera en conséquence), et la quantification de la durée (Gate Time), qui corrige la durée. Par exemple, si l’utilisateur quantifie les durées à la croche, les longueurs des notes seront donc des croches, des noires, des blanches, des rondes, etc.

QUARTER NOTE

En notation américaine, ceci indique la noire.

REHEARSAL (MARQUE DE RÉPÉTITION)

Les marques de répétition permettent de diviser un morceau en plusieurs sections, comme une intro, un couple, un refrain, etc. et d’assigner un nom à chacune de ces sections. Les marques de répétition sont utiles pour délimiter des sections que l’utilisateur désire travailler ou éditer.

RPPS (REALTIME PATTERN PLAY/RECORD)

Cette appellation utilisée dans les instruments de la marque Korg recouvre le même type d’application que le RPS de Roland. Voir RPS.

RPS (REALTIME PHRASE SÉQUENCE)

Fonction présente dans le matériel Roland et qui déclenche des patterns ou des motifs prédéterminés en réponse à des messages de note reçus en MIDI IN. L’utilisateur peut assigner un pattern différent en enfonçant des touches différentes sur un clavier MIDI.

Chaque petite phrase (pattern ou motif) est ainsi déclenchée en temps réel. Dans un morceau, cela sera utile pour ajouter des transitions sonores, des effets, des bruitages s’enchaînant lors d’une prestation en direct, pendant que la musique ‘tourne’.

SAVE (SAUVEGARDE)

La procédure de sauvegarde permet de sauvegarder les données d’un morceau, les paramètres de timbre, les données de configuration du système, les réglages de chargement enchaîné (Chain Load), etc. dans la mémoire interne du séquenceur (ou de l’ordinateur).

SCORE EDIT (ÉDITION DE PARTITION)

Le Score Edit affiche le morceau enregistré sous forme de notation musicale traditionnelle. Il permet d’avoir une vue d’ensemble rapide du morceau, et de modifier la musique de façon plus ‘traditionnelle’.

SELECT ALL (TOUT SELECTIONNER)

Cette commande permet de sélectionner tous les ‘objets’ contenus dans la fenêtre du séquenceur.

SÉQUENCEUR

En musique électronique, un séquenceur est un appareil de reproduction automatique. Contrairement à un magnétophone, qui enregistre le son produit par un instrument, un séquenceur enregistre numériquement les données de jeu, telles que l’identification de la touche d’un clavier MIDI qui a été pressée, la force avec laquelle elle l’a été et la durée de l’enfoncement.

La production musicale à l’aide d’un séquenceur permet d’écouter le résultat en cours de création contrairement à la composition avec papier et crayon. Elle permet également de modifier la hauteur (transposition), le rythme (sa vitesse de reproduction) et la structure d’un morceau de façon très précise, afin que l’utilisateur puisse créer des parties musicales qui ne seraient pas autrement envisageables.

SOFT THRU

Quand cette fonction est utilisée, les messages arrivant en MIDI sont immédiatement retransmis en MIDI OUT.

SOLO

Lorsque cette fonction est activée, toutes les pistes, sauf la piste active, sont mutées, de sorte que l’utilisateur n’entend plus que la piste active.

SONG (MORCEAU)

Un Song est constitué de données de séquence (événements) dans chaque piste et patterns, et de données incluses dans le morceau telles que le nom du morceau, le tempo, les effets utilisés, le canal de commande, etc.

Un Song est l’entité la plus importante (en taille) sur laquelle l’utilisateur peut travailler. Cela représente la totalité des différentes parties enregistrées dans un morceau.

SYNCHRONISATION MIDI

En connectant deux séquenceurs MIDI ou boîtes à rythmes (ou plus, en faisant les réglages appropriés), un ou plusieurs esclaves seront synchronisés avec l’appareil maître. Ceci est appelé synchronisation MIDI. La plupart des séquenceurs MIDI et des boîtes à rythmes MIDI peuvent recevoir et transmettre les messages MIDI de synchronisation. Pour rendre un séquenceur maître, il est nécessaire de régler le paramètre MIDI Sync Out sur ‘On’.

La synchronisation MIDI utilise les messages suivants :

  • Clock ou horloge : généralement, le message est transmis à intervalles d’1/24ème de noire, pour fixer le tempo.
  • Song Select : le message indique quel morceau a été sélectionné.
  • Song Position Pointer (position dans le morceau) : généralement, le message indique la position dans un morceau, en unités de double-croche depuis le début du morceau.
  • Reprise (Continue) : le message permet la reprise de la reproduction depuis le point actuel dans le morceau.
  • Stop : le message interrompt la reproduction.
  • Start : le message commence la reproduction depuis le début du morceau.

STANDARD MIDI FILES

La plupart des séquenceurs MIDI utilisent leur propre fichier de format qui ne peut donc être lu par d’autres séquenceurs. Ceci rend le transfert de données impossible. Pour résoudre ce problème, l’industrie a accepté un format standard, le MIDI File, qui permet à différents séquenceurs de partager leurs données.

Pour échanger des données avec d’autres appareils, les pistes dans lesquelles le séquenceur sauvegarde un fichier standard MIDI sont différentes des pistes dans lesquelles il charge un fichier standard MIDI.

STEP TIME (DURÉE THÉORIQUE)

En enregistrement pas à pas, la durée théorique (Step Time) est l’intervalle de temps qui s’écoule jusqu’au prochain événement de note. Cette valeur est exprimée en clics ou clocks. Pour les notes d’un accord (notes sonnant simultanément), cette valeur sera donc de 0.

SYSTEM CONFIG (PARAMÈTRES DE CONFIGURATION DU SYSTÈME)

Ensemble de paramètres qui détermine le fonctionnement général du séquenceur. Ils peuvent être sauvegardés et stockés en mémoire pour qu’au prochain démarrage les différents réglages soient automatiquement rechargés.

TAPE SYNC II (SYNCHRONISATION MAGNÉTOPHONE)

Les séquenceurs ont généralement une fonction de synchronisation avec magnétophone. Cette fonction permet d’enregistrer des instruments acoustiques ou des voix sur un support analogique et de les faire reproduire en synchronisation avec l’orchestration fournie par le séquenceur. La technologie ‘Tape Sync II’ est une méthode de synchronisation avec bande qui contient des données indiquant la position dans le morceau. Ceci signifie que l’utilisateur peut reprendre la synchronisation en tout point de la bande sans qu’il soit nécessaire de revenir au début du morceau (cas du Tape Sync I).

TEMPO

Le tempo de base d’un morceau est appelé tempo standard (ou Tempo Recording). L’utilisateur peut régler le tempo standard à tout moment en utilisant la commande appropriée (molette). Si l’horloge de synchronisation du morceau est réglée sur le séquenceur, le morceau sera reproduit à son tempo standard.

Généralement, le tempo peut être réglé dans une plage allant de 10 à 250 coups par minute. Il est possible d’insérer des événements de changement de tempo dans une piste tempo pour déterminer comment le tempo standard changera en cours de morceau. Cela est utile pour créer des ralentissements ou des accélérations progressives du tempo. Le tempo actuel, c’est-à-dire celui qui résultera des changements s’affiche en temps réel dans la fenêtre du séquenceur.

Les événements de changement de tempo sont programmés sous forme de valeur de tempo, mais sont en fait stockés en termes de valeur relative par rapport au tempo standard.

TRACK (PISTE)

La plupart des séquenceurs organisent les parties musicales d’un morceau en ‘pistes’ ou Tracks. Chaque séquenceur dispose soit d’un nombre limité de piste (séquenceur autonome) soit d’un nombre théoriquement non limité (séquenceur sur ordinateur). Certains séquenceurs autonomes disposent de pistes pour piloter des sources sonores internes, de piste de tempo et de piste de mixage (studio workstation).

TRANSPOSE (TRANSPOSITION)

Cette procédure d’édition permet de transposer un morceau (déplacer toutes les notes vers le haut ou le bas en terme de hauteur). Les numéros de note des événements de note de la section spécifiée seront donc augmentés ou diminués du nombre de demi-tons que l’utilisateur aura choisi.

Il est possible de transposer un morceau dans sa totalité ou uniquement certaines sections d’une piste en particulier. Il est possible également de limiter la procédure de transposition pour qu’elle n’affecte qu’une seule note et convertir par exemple tous les événements porteurs d’une autre note. Ceci est utile lors de l’édition de données rythmiques pour qu’un instrument soit transformé en un autre.

TUNING (ACCORD)

Accord général ou Master Tune. Grâce à cette fonction, l’utilisateur peut régler la hauteur de chaque son.

UNITÉS D’EFFETS

Les appareils qui ajoutent reverb ou modulation à un son sont nommés unités d’effets.

VALEUR

Une valeur est le réglage ou le chiffre associé à un paramètre après son réglage.

VELOCITY (DYNAMIQUE)

La force (en fait la vitesse) avec laquelle l’utilisateur enfonce la touche est appelée dynamique ou velocity. Les données de la dynamique font partie des messages de notes transmis lorsque l’utilisateur joue sur un clavier MIDI. La dynamique affecte la brillance et le volume du son.

NB : tous les instruments MIDI ne sont pas sensibles à la vélocité. Il faut se souvenir que la vélocité est une fonction exponentielle et que tous les instruments n’y sont pas sensibles de la même façon. Une certaine valeur peut conduire à des changements plus importants sur un instrument que sur un autre.

VOLUME

Il correspond au contrôleur MIDI n°7, correspondant au volume. Ce contrôleur change le volume de sortie de tous les instruments qui sont connectés à cette sortie et sur le canal MIDI désigné. Il est possible d’enregistrer un volume donné en début de piste, avant les premières notes, ou durant le déroulement du morceau.

Le volume MIDI est une fonction différente des notes MIDI et de la vélocité. Tous les instruments MIDI ne sont pas capables de recevoir le volume. L’utilisateur devra alors consulter les différents manuels se rapportant aux instruments.