PIANOWEB.fr    " Espace Média "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

VIDÉOS PÉDAGOGIQUES



ON CONNAIT LA CHANSON

'ON CONNAIT LA CHANSON'
UNE COMEDIE MUSICALE QUI N'EN A PAS L'AIR

HUMOUR : le film On connaît la chanson (1997) a apporté un nouveau regard concernant l'utilisation de la chanson au cinéma. Nous ne sommes pas en présence d'une comédie musicale, car le film n'exploite pas les mécanismes du genre. Dans On connaît la chanson, les paroles des chansons servent de fil conducteur et sont intégrées de façon à ne pas créer de rupture ou de non-sens avec les dialogues du film (ce qui arrive fréquemment dans de nombreuses comédies musicales).


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


On connaît la chanson ne repose pas sur une histoire légère dont le seul intérêt est de mettre en valeur des acteurs faisant des numéros de claquettes, de danse ou visant à embellir leurs qualités de chanteur ; non, le film d'Alain Resnais est bel et bien bâti sur une histoire solide où des personnages, certes caricaturaux, se croisent dans une vie tout à fait ordinaire. Ce film brille par une originalité qui peut le rapprocher du film de Jacques Demy, Les parapluies de Cherbourg, film entièrement chanté qui fut remarqué lors de sa sortie en 1964.



ENTRE CINEMA ET TOUR DE CHANT

Interprétées en play-back par les acteurs, le film utilise les versions originales de quelques chansons françaises anciennes ou récentes, la plupart connues de tous. Dans le montage vidéo présenté ici, le fait de sortir les chansons de leur contexte accentue le côté cocasse des situations, mais remises à leur place, celles-ci s'intègrent parfaitement dans l'histoire et n'ont rien de futile. Leur intervention brise le déroulement du scénario en apportant une sorte de respiration sonore. Elles surgissent sans que l'on s'y attende, en s'immisçant dans un dialogue ou en s'incorporant dans un décor.

Le choix des chansons et la portée de leur texte expliquent, mais aussi renforcent la psychologie des personnages. Les chansons ne sont pas prises au hasard et si l'on rentre dans l'histoire tout devient alors magique. La chanson n'est plus ici le faire valoir, la carte d'identité d'une comédie quelconque, mais tout le contraire. Le cinéaste Alain Resnais rend hommage et s'incline devant la force des mots, celui des auteurs de chansons. En fait, on assiste dans ce film à une rencontre audacieuse entre des chansons du terroir, typiquement française, et un cinéma d'auteur.

Les personnages sont dépeints quelque part de façon atypique et dans l'impossibilité de vivre leurs rêves ou leurs désirs : Sabine Azéma est une femme 'à côté de la plaque', Agnès Jaoui est une guide touristique dépressive, Lambert Wilson est un Don Juan quelque peu odieux, Pierre Arditi vit mal sa vie de couple, Jean-Pierre Bacri est hypocondriaque, sans oublier André Dussolier qui interprète un éternel amoureux.


UNE MISSION PERILLEUSE MAIS REUSSIE

L'exercice aurait pu être périlleux sans le réel talent des acteurs. Le film serait alors tombé dans un ridicule, un ratage dont on ne se relève pas. Mais ici, ce n'est pas le cas. Malgré le décalage provoqué par l'emploi de nombreuses chansons, les personnages sont crédibles. Les dialogues sont ceux d'une comédie dans l'air du temps et les nombreuses histoires qui s'entrecroisent apportent beaucoup de dynamisme et de piment. Le style 'Resnais' est bien là et participe de façon incontestable à la justesse des situations.

Voici donc un montage de quatre courts extraits entrecoupés de chansons toutes très significatives. L'ensemble est très amusant, très drôle à voir. Ici, le point commun de toutes ces chansons est de démontrer l'équilibre subtil entre ce qui pourrait être un rêve ou un cauchemar et ce qui est la réalité. Le paradoxe des situations devient parodique, ce qui, sur le fond, développe un certain type d'humour. Je conseille donc à tous ceux qui n'ont jamais vu le film, de le voir dans son intégralité pour apprécier sa qualité et sa patte tout à fait originale. En un mot, On connait la chanson aura été une aventure cinématographique sans précédant et tout à fait inédite. Difficile de faire mieux !



NB : cette séquence vidéo est proposée dans un but uniquement pédagogique
pour découvrir les différentes facettes liées à la musique.


Si la chanson portée à l'écran vous intéresse, consultez Les Chansons Célèbres du Cinéma.

  par ELIAN JOUGLA



SOMMAIRE "ESPACE MEDIA"
ACCUEIL