PIANOWEB.fr    " Espace Dossiers "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

DOSSIERS DIVERS



LES COMMISSIONS À LA VENTE, DE L'INSTRUMENT À LA PARTITION

De temps en temps, l'actualité nous informe sur des affaires où des hommes de pouvoir "touchent des commissions "occultes" s'élevant parfois à plusieurs millions d'euros. Cette pratique est condamnable et elle est sévèrement punie par la justice.

Sachez que ce "commerce" existe au niveau de la musique… c'est une pratique courue. Elle fait partie d'une attitude où l'on se soutient "les coudes" face à la concurrence ou face à une économie déficiente... que l'on peut traduire ainsi : "Nous sommes du même milieu donc nous pouvons nous comprendre". Certains magasins de musique (pas tous) offrent à des professeurs de piano une commission pouvant s'élever jusqu'à 10% du prix de vente.


Parfois, il arrive que certaines marques pour lancer un produit offrent gratuitement pour l'achat de celui-ci un ou plusieurs accessoires divers : câbles, pied de support, pédales, tabouret voire un clavier électronique. Cette information n'est pas toujours transmise au client car elle reste souvent connu ... que du commerçant. La commission au pourcentage se transforme alors pour l'enseignant en un lot de matériel absolument gratuit (des propositions m'ont été faite personnellement dans ce sens… du piano jusqu'aux ouvrages pédagogiques !).


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"



EXEMPLE AUTHENTIQUE CONCERNANT UNE MÉTHODE DE PIANO

Extrait d'un courriel : Bonjour, nous avons le plaisir de vous annoncer la sortie de : JE ME METS AU PIANO, une nouvelle méthode destinée aux adultes débutants. L'auteur, Jean Bouchon, enseigne depuis 25 ans à l'Académie de Musique de Nice. Il a une grande expérience des adultes, de leur travers, de leur exigence, de leurs aptitudes (?) et de leurs goûts.

Cette méthode est complète et attrayante pour ce public : on y trouve toute la gamme des exercices traditionnels mais aussi plus de 50 morceaux connus que les adultes apprécient (de Bach aux Beatles) avec des arrangements (lorsque cela est nécessaire) de haute qualité. C'est bien fait, agréable à utiliser, et c'est bourré d'humour.

Afin de nous faire connaître, nous proposons aux professeurs une ristourne de 25% sur chaque exemplaire vendu par son intermédiaire à l'un de ses élèves. Vous pouvez consulter la méthode sur Internet... etc. etc.

Voilà bien une façon commerciale de "forcer la main" à un professeur !


COMMENT CELA SE PASSE-T-IL ?

Le pianiste débutant sollicite souvent en premier lieu son professeur pour obtenir des conseils concernant l'achat de partitions ou d'un instrument ; ce qui est tout à fait normal dans un rapport d'échange basé sur une confiance réciproque. Mais attention, si l'on tient compte du prix déjà élevé d'un piano (supérieur à 2500€ pour un piano d'étude), une proposition provenant d'un professeur de piano sans scrupules peut parfois coûter cher !

D'autre part, côté magasin, la 'bosse' du commerce est de faire croire au client qu'il réalise une bonne affaire en lui consentant une remise sur le prix de vente. Le commerçant ne prend aucun risque, puisqu'il à préalablement "gonflé" son prix pour avoir une marge suffisante (ce qui lui permet de reverser une "commission" au professeur de piano). Le client néophyte fait alors les frais de cette transaction.

Question commerce, ces commissions cachées faussent totalement le libre jeu de la concurrence. Ce sont les commerçants et les enseignants qui ne pratiquent pas cette forme de corruption qui sont injustement pénalisés.


COMMENT FAIRE ?

  • 1) Procéder de la même façon qu'au moment des soldes. Quelques temps avant l'achat, allez faire un tour dans le ou les magasins qui vous intéressent et jeter un coup d'œil aux modèles proposés : en promotion ou pas (lancement d'une nouvelle marque, nouveaux modèles, fin de stock) et le prix affiché (notez-le bien sur un bout de papier).
  • 2) Aller voir la concurrence et comparez.
  • 3) Trouvez d'autres sources d'informations.

CI-DESSOUS, QUELQUES PISTES QUI PEUVENT VOUS AIDER

  • LES MAGAZINES SPECIALISES : pratiques et utiles, toutefois soyez vigilant, car certains magazines peuvent avoir des avantages à favoriser tel ou tel modèle : publicité, sponsoring ...
  • LES FORUMS INTERNET : dans un forum, le musicien débutant ne trouvera peut-être pas "la réponse" qu'il attend. Les solutions proposées dépendent avant tout des compétences des intervenants, mais également de la pertinence des questions posées. La grande force des forums est d'apporter généralement des réponses désintéressées et sans complaisances.
  • LES ACCORDEURS DE PIANO : ils connaissent bien les pianos, tout au moins les modèles qui sont passés entre leurs mains. N'hésitez pas à les rencontrer.
  • LES ASSOCIATIONS DE CONSOMMATEUR: elles peuvent vous conseiller certaines adresses (à consulter ou à éviter) ou vous prodiguer quelques conseils utiles.
  • LES COLLECTIFS D'ARTISTES ET ASSOCIATIONS : il existe quelques sites sur Internet. Vous aurez l'avis de musiciens professionnels (scène, studio).

De telles démarches ne vous mettront pas à l'abri de toute malhonnêteté, mais être bien informé ne peut pas vous nuire. N'hésitez pas à faire jouer la concurrence au moment décisif de l'achat.

Si vous tenez vraiment à avoir l'avis de votre professeur et qu'il vienne avec vous pour choisir votre instrument, avertissez-le que vous avez déjà réalisé quelques démarches (prix, infos diverses, etc.). Même si une telle attitude peut prêter à confusion (manque de confiance), en l'informant, vous manifestez le désir d'un rapport honnête entre vous et lui.

Quand un professeur a un certain "pouvoir" sur son élève, il ne doit pas en profiter pour l'obliger à acheter n'importe quoi ; même dans le cas où l'enseignant ne recevrait aucune commission.

Vous pouvez bien sûr dédommager votre professeur pour le service rendu… déplacement, temps passé dans le ou les magasins… ce qui est normal. Toutefois, n'oubliez pas que rien ne l'oblige à vous conseillez personnellement dans votre choix et que s'il n'a pas la compétence ou la connaissance requise, il se doit de vous en informer… c'est une question d'honnêteté.

  par ELIAN JOUGLA

AUTRE DOSSIER ARNAQUE