PIANOWEB.fr    " Espace Cours "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

LES QUESTIONS DU CANDIDE



ACHETER UN PIANO DROIT OU À QUEUE

Pour les pianistes candides et pour toutes les personnes souhaitant acquérir un piano, voici quelques réponses à des questions essentielles posées à Olivier Cordier, accordeur de piano…


Piano Web : l'annuaire des accordeurs Piano Web et d'autres sites sur le web démontrent qu'il n'est pas difficile de trouver un accordeur… mais comment faire le bon choix ? Existe-t-il des critères, des points particuliers que vous pouvez recommander ?

Olivier Cordier : c'est une question importante ; à part sur recommandation, qui peut connaître la qualité d'un accordeur ? Car nombre de personnes font accorder leur piano pour leur enfant débutant, sans être musicien eux même, et ont du mal à en juger. Et parfois, suivant les personnes, la justesse ou la fausseté d'un piano est sujette à la subjectivité. Hormis les personnes sûres de leur oreille ou un accordeur recommandé par une personne de confiance, je ne pourrai recommander que peu de choses :


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


  • Il est impossible de faire un accord correct en une demi-heure ou trois-quarts d'heure. Il y a 230 chevilles à régler, souvent 2 fois de suite (préaccord). En 27 ans de métier, je n'ai jamais mis moins d'une heure et dix minutes, dans le meilleur des cas (maximum deux heures pour les plus difficiles)… mais si un accordeur met quatre heures, ce ne sera pas non plus la preuve d'un bon travail !
  • Demander à l'accordeur s'il fait régulièrement son travail, et depuis quand. Il est difficile, voire impossible de garder un bon niveau en accordant de temps à autre. C'est avant tout un travail de régularité. Moi-même, après 40 jours de vacance, ma première semaine d'accord est difficile !

Piano Web : comment doit réagir un pianiste débutant s'il veut acheter un piano… doit-il faire confiance plutôt à son professeur, à un vendeur compétent ou à son instinct ?

Olivier Cordier : pour cette question, je mettrai l'instinct de coté. Pour le professeur et le vendeur, tout dépend du niveau de confiance, car le profit étant là, les escroqueries ne sont pas rares, surtout en parlant d'un achat d'occasion. Evidemment, dans l'absolu, on préfèrera l'avis du professeur qui pratique l'instrument, surtout si l'on a confiance en lui. Mais pour le piano d'occasion, seul l'accordeur technicien pourra faire un vrai diagnostic. Par exemple un piano d'occasion paraîtra une vraie ruine, car il sonne comme une casserole, alors qu'il est simplement très faux, car désaccordé depuis très longtemps. Un autre aura le même profil, mais inaccordable car il aura le chevillage foutu. Sans clef d'accord et expérience, impossible de savoir.

Piano Web : je me doute, que parfois sur votre route, vous avez rencontré des pianos aux sonorités magnifiques, mais également l'inverse. Pour un même prix (entre 2 000 et 3 000€) que choisiriez-vous : un piano d'étude de base à la sonorité souvent impersonnelle, un piano restauré mais à la santé fragile ou un piano numérique haut de gamme ?

Olivier Cordier : pour le choix entre l'acoustique et le numérique, je laisserais choisir l'utilisateur suivant son goût, l'un et l'autre des pianos présentant des différences notables, mais pour la musique romantique, par exemple, je conseillerais évidemment un piano acoustique.

Après, pour comparer des pianos droits différents à 2000 ou 3000 €, tout dépend aussi du goût de l'acheteur. En piano d'occasion à ce prix là, on pourra trouver un piano restauré correct, pas forcément à la santé fragile, tout dépend de ce qu'il aura vécu et de la qualité de la restauration. Mais avec ce budget, au niveau rapport qualité /prix, il y aura une autre solution et je n'aurais pas d'hésitation : c'est acheter un piano d'occasion de relativement bonne facture plus ou moins récent, entre 15 et 40 ans, non restauré. Ce n'est pas vieux pour un piano et certains sont très peu usés.

Evidemment il faut éviter celui qui a servi à un professeur qui a joué 6 à 7 heures par jour dessus. Pour le même prix, on aura donc un bien meilleur piano qu'un piano d'étude. Le problème étant de le trouver et savoir le choisir, car à ce prix là, il se trouve souvent chez un particulier. Le même piano en magasin sera plus cher, car le vendeur doit faire sa marge.

Piano Web : si l'investissement financier n'est pas prioritaire, si l'on recherche avant tout de la qualité et une certaine personnalité sonore, vaut-il mieux investir dans un piano neuf de marque récente ou dans un piano restauré de marque ancienne, style Pleyel ou Gaveau, par exemple ?

Olivier Cordier : après la question précédente, je ne pourrai répondre autre chose : si le financement n'est pas prioritaire, c'est une question de choix de sonorité personnelle, de style de musique préférée, de coup de foudre pour tel ou tel instrument, ça touche à des ressentis très personnels. J'ai connu des gens qui avaient acheté un beau piano neuf de bonne qualité, et qui regrettaient leur ancien avec le temps. Pour la longévité, il vaudra mieux, d'une manière générale, acheter un piano récent qu'un Pleyel d'époque, mais si ce dernier est réellement bien restauré, il pourra tenir plusieurs décennies

Piano Web : pour vérifier l'état d'un piano, quels sont les points que toute personne peut vérifier d'elle-même ?

Olivier Cordier : si c'est un piano droit, on enlèvera les panneaux. Apparaît alors la mécanique et les marteaux. S'ils sont très usés, les têtes de ceux-ci ne sont plus ovales mais plates à l'endroit ou ils frappent les cordes, signe qu'ils ont beaucoup servis. Par contre, une légère trace des cordes est tout à fait normale, après il faut juger le degré d'usure.

Si les marteaux ne sont pas espacés régulièrement entre eux, c'est aussi un mauvais signe. Ensuite, on peut remuer la tête des marteaux latéralement, et s'il y en a certains qui ne sont pas fermes et touchent leurs voisins, ce n'est pas très bon.

Pour le clavier, on peut se pencher à son niveau à droite ou à gauche, et regarder sa "rectilignité". Ca s'appelle le dressage, s'il n'est pas droit, il faudra le régler à nouveau.

Ensuite, comme pour les marteaux, les touches blanches doivent être régulièrement espacées entre elles, et lorsqu'on les remue latéralement, elles ne doivent pas se toucher, sinon la réfection du feutre des mortaises sera nécessaire.

Après, on peut enlever le panneau du bas, les cordes, le cadre et la table d'harmonie apparaissent. S'il y a des fentes dans la table d'harmonie, on pourra les voir par ici ou par derrière le piano en le tirant (piano droit). S'il en a et qu'elles sont superficielles, le piano continue à bien sonner, si elles sont franchement nettes et grosses, attention !

Plus rarement, il arrive que le cadre métallique soit fendu. La fente est difficile à repérer, elle est souvent en haut, au-dessus des marteaux. Après, pour les cordes, si elles ont un léger point de rouille, du point de vue acoustique, c'est insignifiant. Par contre, vous devez éviter qu'elles soient complètement rouillées.

Pour finir, éviter bien sûr les cadres en bois, forcément plus que centenaire, et, d'une manière générale, lorsqu'on joue sur un piano dont beaucoup de notes ne marchent pas, et qui sonne faux (bastringue), à fuir également.

Comme évoqué précédemment, il existe évidemment d'autres paramètres à évaluer, mais seul un spécialiste peut exercer de tels contrôles.

Piano Web : doit-on renoncer à acheter un piano âgé ? Est-ce un facteur déterminant ?

Olivier Cordier : oui et non. Un vieux piano, disons de 80 ans, qui n'a pas été beaucoup utilisé, peut avoir subi des dommages en fonction de l'hygrométrie qu'il a traversée durant sa vie (trop sec, trop humide ou les deux, la bonne hygrométrie se situant entre 45 % et 75% d'humidité). Si son chevillage est déficient, il ne tiendra plus l'accord. La mécanique peut être également déréglée et des fentes dans la table d'harmonie peuvent exister. Le même piano, mais cette fois-ci bien stocké, peut être seulement faux et posséder une mécanique très légèrement déréglée.

Un autre piano d'occasion, mais beaucoup plus récent, disons de 25 ans, bien stocké, mais utilisé 6 heures par jour en moyenne par un professeur de piano, sera usé un peu partout. La sonorité sera altérée, car les cordes auront été très sollicitées. La lutherie aura souffert, mais surtout la mécanique, avec toutes ses petites garnitures d'axes, ses feutrines de toutes sortes, sans compter les feutres de marteaux, d'étouffoirs, et les garnitures de mortaises du clavier qui risquent également d'être usées.

Récent ou plus ancien et suivant ce qu'il aura vécu, je dirai que tout est possible. L'état d'un piano dépend de ce qu'il aura vécu, mais également de sa qualité de fabrication. Evidemment, le risque de mauvaises surprises est moindre si le piano est neuf.

Piano Web : avez-vous des marques à recommander et des marques à fuir ?

Olivier Cordier : bien sûr il y en a !

A éviter :

  • Dieser : français
  • Furstein Farfisa : italien
  • Augustin Gaveau : français. Ce n'est pas le vrai Gaveau.
  • Tchaika : russe
  • Tcherny : russe
  • Legnica : polonais
  • Pianos chinois de plus de 20 ans, car meilleurs aujourd'hui…

Je trouve d'une manière générale, que tous ces pianos ont des problèmes de tenue d'accord, qu'ils sont difficiles à accorder et de sonorité médiocre. Ce sont des pianos de mauvaise facture.

Piano Web : quelles sont les recommandations/obligations que vous donnez à tout possesseur d'un piano acoustique ?

Olivier Cordier : l'endroit où est placé et séjournera un piano dans une pièce est très important. Plus l'ambiance hygrométrique et thermique sera réglée et régulière, moins l'instrument souffrira de l'altération des bois (lutherie, clavier, sommier, mécanique). S'il subit ces contraintes, il pourra avoir plus ou moins rapidement les problèmes qui suivent :

  • Un chevillage faible, qui ne tient plus l'accord.
  • Des fentes dans la table d'harmonie.
  • Le chevalet qui se décolle.
  • Les marteaux revenant mal ou pas du tout.
  • Un déréglage de la mécanique ou du clavier.

Au mieux, le piano devra être placé le plus loin possible des sources de chaleur (chauffage, cheminée, soleil), disons 2 mètres au minimum. Si c'est le cas, une maison normalement isolée et qui n'est pas trop chauffée conviendra (20 degrés environ).Pour les ambiances trop sèches, il existe des humidificateurs spéciaux pour piano.

Pour l'entretien des pianos joués environ une heure par jour, je préconise un accord par an, non seulement pour la précision de l'accord, mais aussi pour le maintenir au "la 440 hertz" du diapason, car si l'on attend plus, 3, 4 ou 5 ans, l'accord baissera et se retrouvera trop bas pour être remonté en une seule fois.

Important ! L'accord d'un piano pas joué du tout bougera autant que si on le jouait jusqu'à une heure par jour, ceci du au temps qui passe et à l'hygrométrie.

Pour un piano beaucoup plus utilisé, çà pourra être 2 ou 3 fois dans l'année, par exemple pour un professeur de piano qui joue 5 ou 6 heures par jour.

Les réglages de la mécanique et du clavier se maintiennent fort heureusement beaucoup plus longtemps que l'accord, sauf si l'instrument subit un grand changement hygrométrique. (Par exemple : un piano installé dans une cave avec un fort taux d'humidité). Si ces réglages ont bougé, l'accordeur le découvre lors de son passage pour l'accord. Suivant le piano et son environnement, il faudra faire certains réglages, environ chaque 15/20 ans, suivant l'exigence du pianiste.

Piano Web : Merci M. Cordier pour pous vos conseils éclairés !
(entretien réalisé par ELIAN JOUGLA - 11-2009)

En complément de ce sujet, nous vous recommandons la consultation de cette page :
ACHETER OU VENDRE UN PIANO D'OCCASION


olivier cordier

Vous avez aimé cette page ? Partagez-la ou bien suivez-nous !

L'AVIS DES INTERNAUTES

Soyez la première personne à publier votre message ici, en remplissant le formulaire ci-dessous.