PIANOWEB.fr    " Espace Dossiers "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

TECHNIQUE ET MAO



7 - LES CONTRÔLEURS MIDI ET LEUR FONCTIONNEMENT

Les messages de changement de contrôle, plus communément appelés contrôleurs, s’utilisent en MIDI pour régler en temps réel un grand nombre de paramètres liés à la reproduction sonore des instruments. Ils permettent, par exemple, de modifier l’expressivité et la nature même des sons.


LE TABLEAU D’IMPLÉMENTATION

Les constructeurs de synthétiseurs et autres expandeurs sont libres d’implémenter à leur guise les contrôleurs qu’ils désirent. La science MIDI n’étant pas une activité finie, de nombreux contrôleurs ne sont pas encore pour le moment définis, laissant ainsi libre court aux extensions fréquentes de la norme. Il ne faut donc pas oublier de vérifier dans la feuille d’implémentation MIDI (voir un exemple) de l’appareil si tel ou tel contrôleur est reconnu.


LES DIFFÉRENTS TYPES DE MESSAGE


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


Simples d’utilisation, les messages de changement de contrôle font partie des messages canaux qui sont construits autour d’un message de statut (le contrôleur) et celui de la donnée proprement dite (la valeur d’envoi).

Il faut également se souvenir que dans les 128 différents contrôleurs existants, les emplacements compris entre 0 et 119 sont réservés aux messages de voix par canal et ceux compris entre 120 et 127 sont destinés aux messages de mode par canal.


LES CONTRÔLEURS CONTINUS, DES OUTILS DE SIMULATION

Dans ces messages de changement de contrôle, nous pouvons donc considérer trois types de messages. Les premiers, les « contrôleurs continus », véhiculent des valeurs conjointes sur une graduation de 128 possibles. Viennent ensuite les contrôleurs du type interrupteur qui provoquent des effets d’action On/Off et les messages de mode placés sur les derniers emplacements de ces-dits contrôleurs.

Les contrôleurs continus sont disposés sur les 64 premiers emplacements, c’est-à-dire de 0 à 63. Ce sont les messages principaux qui sont utilisés pour agrémenter les séquences avec, pour les plus connus : la modulation (n°1), le volume (n°7) ou le panoramique (n°10). À ce stade, la notion de ‘continu’ symbolise l’action qu’aurait le mouvement linéaire d’un potentiomètre ou d’un fader (1).

Ainsi, pour mieux simuler et affiner la représentation d’une trajectoire de curseur, la norme MIDI a prévu deux contrôleurs distincts pour chaque effet. Ce passage à deux octets permet donc de coder chaque action sur les 16 384 valeurs possibles. Il nous faut alors considérer la notion de valeur MSB contrôleurs continus de 0 à 31 et LSB contrôleurs continus de 32 à 63.

Mais ce système étant moins élaboré que ceux du Pitch Bend (2) ou de l’Aftertouch (3), malheureusement peu de constructeurs implémentent à la fois pour chaque effet sonore (volume, panoramique…) les deux contrôleurs correspondants. Il faudra alors s’occuper uniquement du contrôleur MSB, considéré comme significatif. D'ailleurs MSB signifie 'Most Significant Bit', c'est-à-dire le bit de poids fort situé le plus à gauche dans un octet ou groupe d'octets. Sa valeur sera la plus représentative. À l'opposé le LSB ('Least Significant Bit) représente le bit de poids faible, situé le plus à droite dans un octet ou groupe d'octets.


LES CONTRÔLEURS INTERRUPTEURS ET SWITCH

Les emplacements de 64 à 69 sont réservés à des actions de type interrupteur. L’utilisation est simple car ces contrôleurs n’acceptent que deux états (comme c’est le cas pour n’importe quel type de pédale) : allumée ou éteinte. Pour généraliser, il faut considérer que l’état On se situe pour une valeur égale à 127 et que l’état Off se situe pour une valeur égale à 0. Chez certains constructeurs, la valeur 64 est la valeur de rupture entre l’état On et Off (donc On= 0 à 63 et Off = 64 à 127).

Les différentes actions représentées par ces contrôleurs fournissent, par exemple, le Portamento (4), la Soft Pedal ou pédale d’expression et le Sostenuto (5).

Les messages de mode, quant à eux, réalisent le paramétrage de l’instrument dans la façon de gérer sa multitimbralité sur l’ensemble des canaux. Par exemple, définir si la machine se comportera comme un instrument monophonique ou polyphonique et si les canaux seront joués simultanément ou indépendamment.

par Thierry Demougin

A propos de l'auteur : musicien arrangeur, Thierry Demougin est un passionné de MAO. Il est le fondateur des magazines Micro & Musique et MP3 Magazine. Actuellement rédacteur en chef de Keyboards Recording et DJ Style, il collabore également à de nombreux autres projets : sites web, réalisation multimédia.

GLOSSAIRE

1 - Faders MIDI : potentiomètres linéaires qui règlent les valeurs des contrôleurs MIDI, inspirés des consoles d’enregistrement traditionnelles.

2 - Pitch Bend : molette généralement présente sur les claviers électroniques et consistant à faire varier la hauteur du son. Action traduite par le code Midi Pitch Bend.

3 - Aftertouch : code MIDI traduisant la pression exercée par les doigts sur un clavier, une fois les touches totalement enfoncées. Sorte de deuxième pression.

4 - Portamento : effet de passage progressif d’une note à l’autre.

5 - Sostenuto : pédale de soutien qui prolonge la durée des notes (remplace l’effet obtenu par la pédale forte au piano).

SUITE : 8 - LES MESSAGES 'MODE' DE LA NORME 'MIDI'