PIANOWEB.fr    " Espace Cours "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

IMPROVISER AVEC UNE GRILLE D'ACCORDS


LE COURRIER DES INTERNAUTES



COMMENT SUIVRE UNE GRILLE D'ACCORDS
SANS FAUTE

Wire

Quels exercices me conseilleriez-vous pour toujours savoir où l'on se trouve dans un morceau quand on improvise ?

Piano Web

La réponse est assez complexe, puisqu'en principe quand on improvise, pas de façon totalement libre, mais sur une grille, on doit toujours savoir où l'on se situe exactement.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


Il n'existe pas d'exercices types efficaces que l'on pourrait définir à travers une méthode d'apprentissage, bien qu'il existe dans le commerce des ouvrages français ou américains qui veulent démontrer le contraire à travers des exercices en tout genre. Faire le tri entre ce qui est utile ou pas est souvent difficile. Ces ouvrages peuvent par contre sensibiliser la personne au fondement de l'improvisation, à ses tenants et aboutissants.

Fondamentalement, l'improvisation ne peut se travailler par méthode sauf à vouloir pénétrer dans le domaine de l'imitation. Mais la véritable improvisation, c'est autre chose ! (consultez Apprendre l'improvisation).

Suivre sans faute une grille d'accords cadencée en 4/4 avec un accord par mesure à un tempo médium pourrait servir de référence. Toutefois, ce genre de repère peut être rapidement effacé par d'autres approches fort différentes. Les paramètres sont fort nombreux. Les plus représentatifs sont les suivants :

  • Les types d'accords utilisés : simple ou sophistiqué.
  • Le nombre d'accords par mesure.
  • Le tempo.
  • Le style imposé.

Déjà, ces critères là définissent un niveau de difficulté.

Ensuite, les raisons pour lesquelles on se perd dans une grille sont également multiples :

- 1 - Un manque de concentration à un moment donné.

- 2 - Un sens rythmique de la mesure défaillant (pas du tempo : ce n'est pas la même chose).

Perdre le sens rythmique de la mesure, c'est ne plus percevoir la valeur de l'espace temps de la mesure entière. L'improvisateur doit ressentir la durée de la mesure quel que soit le nombre de temps qu'elle contient. Il ne compte pas mentalement les temps qui défilent. Il doit 'vivre' l'espace temps intérieurement.

C'est d'autant plus important qu'il lui arrive parfois de 'chevaucher' les mesures par anticipation. Le marquage rythmique de la main gauche sert souvent à cela, à former des figures rythmiques aux impulsions personnelles. Elles lui servent de repères. C'est d'autant plus important lorsqu'il joue sans accompagnement, sans un support rythmique et mélodique pour l'épauler. C'est là qu'interviennent bien souvent les nombreuses expériences de terrain.

3 - Le tempo lié à la maîtrise technique de l'instrument. Lorsqu'on manque de technique instrumentale et que le tempo du morceau est très rapide, il devient difficile de garder toute son attention sur l'improvisation elle-même. Instinctivement, l'improvisateur cherche à conserver le cap tout en préservant l'équilibre du jeu pour ne pas créer un 'malaise' et entraîner les autres musiciens avec lui. Il réduit alors la part d'attention consacrée à l'improvisation pour se recentrer sur la lecture purement rythmique de la grille (lorsqu'il s'agit, bien sûr, d'un musicien accompagnateur et non d'un soliste - ce dernier s'arrêtant tout simplement de jouer).

4 - L'architecture de la construction de la grille. Par exemple, une grille construite ainsi : 12 mesures avec un accord de Fa suivi de 8 mesures en Sol est plus difficile à suivre qu'un accord cadencé qui change à chaque mesure. Savoir que l'on est arrivé à la 12e mesure du Fa peut se révéler instinctivement difficile quand on sait qu'il faut toujours anticiper l'accord qui suit. Le standard So What de Miles Davis est un très bon exemple.

Peut-être que j'oublie des paramètres, mais je vous cite ceux qui me viennent à l'esprit maintenant. Ce sont ceux-là que je rencontre le plus souvent dans mes cours.

Mais encore, nous les pianistes, nous sommes chanceux, nous pouvons nous appuyer sur notre main gauche, donc sur nous-même - en bien comme en mal - mais le saxophoniste, le trompettiste ou le violoniste et d'une façon générale tous les instruments qui ne sont pas polyrythmiques sont obligés, eux, de s'appuyer sur leurs comparses accompagnateurs pour suivre la grille.

  par ELIAN JOUGLA


Vous désirez poser une question ? N'hésitez pas à nous écrire !

CONTACT