PIANOWEB.fr    " Espace Média "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

DÉMOS SYNTHÉTISEURS, CARTES SONS...



LE KAWAI K3, DESCRIPTION ET DÉMO DU SYNTHÉTISEUR

Le Kawai K3 est un synthétiseur apparu en 1986. Ce clavier possède déjà de nombreuses avancées techniques dont la vélocité, la sensibilité à la pression et des oscillateurs numériques avec 33 formes d'onde. Son principe de recherche sonore est celui de la synthèse additive et soustractive. Vis-à-vis d’autres modèles présents sur le marché à la même époque, le Kawai K3 est d’un emploi "relativement facile".


PRÉSENTATION TECHNIQUE DU KAWAI K3

Le K3 présente un clavier à ressort de 5 octaves. La vélocité des touches peut être affectée au VCF ou au VCA. La réponse de la vélocité est programmable, séparément pour chaque patch. Le capteur de pression monophonique placé sous les touches (également programmable pour chaque patch) peut contrôler le vibrato, le VCF et le VCA.



Ad Block


Le K3 est en mesure de contrôler la balance de volume relative aux deux oscillateurs présents ce qui, alliée aux ondes numériques, devient une caractéristique puissante en permettant l'introduction de nouvelles harmoniques quand le claviériste appuie fermement sur les touches. Également présent une molette de pitch-bend à taux programmable mais pas de molette de modulation prise en charge ici par le capteur de pression.

Le bouton d'incrémentation des données fonctionne comme un contrôleur de jeu live. Le bouton rotatif se souvient du dernier paramètre modifié avant le stockage du patch et il est donc inutile de retourner dans le mode d’édition du patch pour le modifier à nouveau. Ce même bouton peut aussi contrôler le temps de release sur un patch, le LFO sur un autre, et le cutoff de filtre sur un troisième. Cette qualité démontre l'excellence de la réponse de la machine.

Parmi les autres paramètres offerts, on trouve deux tunes (fin et grossier), un filtre passe-haut non dynamique mais programmable, un niveau de sortie programmable et un portamento polyphonique.

Le panneau arrière comprend deux prises jack. L'une pour la pédale de sustain, l'autre pour la pédale de fonction ‘Program advance’. La pédale de sustain maintient l'enveloppe, tandis que la pédale ‘Program advance’ reprend la fonction du bouton « link » placé sur le panneau de commandes du K3 ; celui-ci permettant de faire défiler une chaîne programmable allant jusqu'à 31 patches.


MÉMOIRE ET POLYPHONIE

Concernant la mémoire, le Kawai K3 mémorise simultanément 50 patches internes et peut également avoir accès à 50 autres stockés sur cartouche. Une onde programmable par l'utilisateur peut-être stockée en mémoire interne et une autre dans la cartouche. À noter que les patches sont numérotés et ne peuvent donc pas être stockés sous une appellation quelconque.

Le K3 est un instrument à six voix, extensible à 12 voix grâce à l'ajout du module rack K3M. Bien que comprenant des fonctions courantes (deux oscillateurs, filtres passe-bas et passe-haut, enveloppe ADSR, LFO) les voix du K3 offrent quelques caractéristiques qui ajoutent énormément à la puissance du son ; la plus importante étant les formes d'ondes numériques. Certaines d'entre elles sont identifiables comme possédant des harmoniques d'orgue, de piano électrique, de cloche, etc. Les 32 ondes d'usine comprennent également : carré, dents-de-scie, sinusoïde ainsi que le bruit blanc.


LE MODULE K3M

Cet expandeur transforme le K3 en un synthétiseur 12 voix en utilisant les messages Midi pour obliger le clavier à passer en mode overflow ; un mode dans lequel les six premières touches actionnées sont jouées par le synthétiseur interne, tandis que toutes les autres, au-delà de six sont interprétés via le MIDI.

Le K3M peut reconfigurer la logique interne du K3 pour créer des splits ou des layers sur le clavier. Une fonction « patch change lock » (blocage de la modification de patch) permet d'appeler n'importe quel patch tout en passant à un nouveau patch sur le K3. Le 3M est auto-programmable, ce qui lui permet d'être utilisé avec n'importe quel clavier.


(source 'synthetiseur.tech')

LES COMPLÉMENTS MIDI DU KAWAI K3

S'il peut transmettre et recevoir des canaux, le K3 offre également un grand nombre de possibilités sur la façon dont les messages reçus sont lus. Au niveau le plus faible, seuls les numéros de note, la pédale de sourdine et l'active sensing sont reçus. Au deuxième niveau s'y ajoute la vélocité. Au troisième niveau, on reçoit les mêmes ainsi que la pression, le pitch-bend et la modulation. Au quatrième niveau, le program change est ajouté, et ainsi de suite. Ce système hiérarchique est moins souple que l'interruption complète (full switching) mais n'en reste pas moins cohérent. Les dumps de données système exclusif peuvent être transmis et reçus pour les données de patch et les données d'onde.


EN CONCLUSION

Au premier abord, le K3 paraît fort simple pour des musiciens habitués à la programmation. Au bout de quelques efforts, le synthétiseur permet la production de jolies sonorités. De nombreuses caractéristiques qui manquaient par le passé sur d'autres instruments, comme le taux de pitch-bend et le volume de patch programmables sont ici appréciables ; visiblement, il ne manque ni fonction, ni paramètre importants. Bien sûr, comparativement aux polyphonies actuelles, le Kawai K3 n’offre que six voix, sans split de clavier. Toutefois, il est doté de touches sensibles et de nombreuses ondes numériques réussies.

Les programmeurs débutants trouveront la disposition des voix plus facile à programmer que sur certaines machines de sa catégorie. Outre le fait de posséder un son correct, le K3 a une approche bien plus intuitive que le DX7 de Yamaha apparu trois ans plus tôt, ce qui ne peut que combler plus d'un apprenti.

Par D. Mossman


DÉMO KAWAI K3 (par Triton recordings)

VOIR LA VIDÉO

PRINCIPALES SPÉCIFICITÉS TECHNIQUES

  • Clavier 5 octaves, Do à Do, sensible à la pression monophonique et à la vélocité.
  • Polyphonie 6 voix extensible à 12 avec le rack K3M.
  • Deux oscillateurs numériques.
  • Filtres passe-bas et passe-haut.
  • Deux ADSR par voix.
  • Un LFO.
  • Forme d'onde programmable.
  • Balance des oscillateurs sur la pression des touches.
  • Intensité programmable du pith-bend.
  • Mémoire : 50 patches internes et 50 patches sur cartouche.
  • MIDI In, Out, Thru.
  • Sortie audio stéréo.
  • Entrées pédales pour le sustain d'enveloppe et le défilement des programmes.
  • Prix d’origine : env. 10500 F.
  • Prix d’origine converti en euro et tenant compte de l’inflation en 2020 env. 1650 €.
  • Prix marché d’occasion : à partir de 300 €. (01/2021)

PARTICIPER/PUBLIER : EN SAVOIR PLUS
Facebook  Twitter  YouTube
haut
haut
Accueil
Copyright © 2003-2021 - Piano Web All rights reserved

Ce site est protégé par la "Société des Gens de Lettres"

Nos références sur le Web - © Copyright & Mentions légales