PIANOWEB.fr    " Espace Dossiers "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

TECHNIQUE ET MAO



ORGUE, REGISTRE ET CLIMAT SONORE

Contrairement au pianiste qui dispose d’un instrument au toucher dynamique, l’organiste contourne ce manque en apprenant à jongler avec les différents registres et effets…


LE TALENT DE LA PROGRAMMATION

Avant de jouer une musique, l’organiste doit toujours se soucier de la couleur sonore qu’il souhaite obtenir. Sachant que la majorité des « partitions modernes » pour orgue apporte que très rarement des indications, apprendre à programmer correctement l’instrument est une priorité faisant partie de son éducation musicale. De plus, maîtriser les effets et les registres est également utile pour rendre encore plus vivant le jeu et l’interprétation ; le plus difficile, du moins pour ceux qui manquent d’expérience, étant de changer la registration en cours d’interprétation.

L’orgue permet d’obtenir des variations quasi-illimitées de sons et l’organiste doit faire appel très souvent à son imagination créative pour que chaque mélodie s'accompagne d'une ou de plusieurs registrations. La seule limite à l’exercice ne peut que provenir de l’instrument lui-même... tout en précisant que les exemples suivants font référence à des jeux d’orgues électroniques très répandus.


QUELQUES EXEMPLES À ADAPTER

La registration est à l’orgue électronique ce que les couleurs sont à la peinture. Préparer une registration, c’est créer le climat le plus favorable à la bonne interprétation du thème choisi.

Prenons Bach comme premier exemple. Sa musique se joue à l’orgue mais aussi au clavecin. Pour un « Aria » ou un « Menuet », il est possible de combiner deux registrations. D’abord en commençant par l’effet clavecin dans un style simple et caractéristique, puis en terminant par l’orgue liturgique qui accentue et amplifie l’œuvre jusqu’à ce que le thème atteigne son apogée.

Pour se rapprocher de « l’orgue d’église », la registration sera composée des jeux de flûte 16’, string 8’, flûte 4’, cello 16’, clarinette 16’ et oboe 8’. Pour le clavecin, le son pointu mais délicat fera appel à un jeu présélectionné ou, à défaut, de recomposer la sonorité en sélectionnant string 8’ avec effets de brillance et de sustain. Ensuite, un peu de réverbération et un léger effet de Leslie ajouteront le surplus de réalisme.

Autre exemple avec The Entertainer du film L’arnaque. Ici une ambiance de piano bastringue sera du plus bel effet pour rendre attachant la musique créée par Scott Joplin. À l'image du banjo, une autre registration à rechercher sera celle des cordes pincées : un son sec et avec peu de réverbération. Son utilisation est courante dans les airs du folklore américain et conviendra pour quelques autres classiques tels Hello Dolly ou Sweet Georgia Brown.

Une autre registration à composer, très proche de la précédente, est celle de la mandoline. On peut obtenir l’effet en sélectionnant le registre string ou violon de 8’ avec les effets de réverbération et de repeat. Cette ambiance à la teinte napolitaine est la registration la mieux adaptée pour interpréter des thèmes comme le Carnaval de Venise, la musique du film Le Parrain ou des airs populaires tels O Sole Mio et Paloma.

Ces quelques exemples ne doivent pas nous faire oublier la place occupée par l’orgue de jazz qui s’accommode sans excès d’un grand nombre de musiques populaires. Ses colorations sont souvent ajustées avec les tirettes harmoniques, notamment sur les orgues Hammond. À défaut d’avoir un tel instrument, on peut jongler avec les registres des flûtes 16’, 8’, 4’, les percussions 2’ ou 4’, plus l’effet Leslie (ou similaire) en vitesse lente et la réverbération. Une variante peut être obtenue en sélectionnant les flûtes 16’, 4’, 2’, l’effet Leslie (ou similaire) en vitesse rapide et la réverbération. Ces registrations traditionnelles accentuent la richesse des thèmes standards comme Tenderly, Perdido ou Summertime.

Dernier exemple avec l’orgue de cinéma dont la particularité est de déployer une grande ampleur sonore, celle qui était si chère à l’ambiance « Gaumont Théâtre » mais qui est certainement la plus difficile à obtenir. Néanmoins, on peut toujours s’amuser à tenter l’expérience en sélectionnant le groupe des flûtes 16’, 8’, 4’, 2’, l’effet Leslie en vitesse rapide et le sustain qui prolonge le son, important dans ce contexte.


PARTICIPER/PUBLIER : EN SAVOIR PLUS
Facebook  Twitter  YouTube
haut
haut
Accueil
Copyright © 2003-2020 - Piano Web All rights reserved

Ce site est protégé par la "Société des Gens de Lettres"

Nos références sur le Web - © Copyright & Mentions légales