PIANOWEB.fr    " Espace Cours "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

TÉMOIGNAGE DE MUSICIENS

LES MUSICIENS ONT LA PAROLE...


ÉCRIRE SON TÉMOIGNAGE


PAGE 1   -   PAGE 2   -   PAGE 3   -   PAGE 4


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


Nicolas, 19 ans
Instrument pratiqué : piano, basse, guitare.
Lieux d'apprentissage (école, cours, etc.) : conservatoire (11ans) et parcours autodidacte (Seine-et-Marne)
Expérience musicale : 13 ans.

Salut tout le monde, je ne sais pas qui lira ce petit message mais ça m'a bien plu de lire les témoignages d'autes personnes et là j'me suis dit : aller, pourquoi pas toi ? Grand fan de musique, j'ai commencé par étudier le piano à 6 ans, ça m'intéressait mais je n'étais pas un grand bosseur, du moins surtout vers 11 ans aprés avoir mangé déjà tant de Hanon ou Czerny. Il y avait quand même les auditions qui te force à bosser malgré tout et le solfège ... Oh la la no comment, je connais encore personne m'ayant dit qu'il avait aimé ses années de solfège ! Enfin bref je m'égare... À 14 ans j'ai commencé la basse. Le conservatoire avait formé un groupe, c'était vraiment cool, tu commencais à jouer ensemble, essayait de faire des questions/réponses, ça m'a vraiment redonné goût à la musique, surtout qu'avec les années qui passaient j'avais atteint un bon nIveau de piano, pour attaquer des morceaux comme "La Tempete" de Beethoven ou bien des réadaptations de musique comme "Pirates des Caraibes" ou "Death Waltz".

Puis je suis rentré en prépa en 2014, j'ai arrêté de jouer de la basse, je ne joue plus que mes morceaux de piano que je connais par coeur, le paradoxe est qu'à la base j'étais inscrit dans une école d'ingé son ! Et pourtant je ne pouvais pas me passer de musique, toujours avec la musique dans les oreilles, puis dans la tête, mes moments sans musique se font rare ! Et arriva mon anniversaire il y a 2 mois, et j'avais demandé à mes parents une guitare sèche, ça faisait longtemps que ça me donnait envie d'en jouer en écoutant Rodrigo y Gabriela, John Butler Trio et j'en passe. Et la musique est littéralement ressorti de moi comme un feu vif et désirant d'apprendre et apprendre.

Les antécédents de basse m'ont déjà donné une base solide et j'ai rapidement progressé avec des tutos sur Internet ou juste des tablatures, j'ai tellement pris goût au flamenco en jouant par exemple "Malaguena" réadapté par El Toro, et là j'attaque "Entre dos aguas" de Paco de Lucia. Quand je joue ça me prend par les tripes, surtout quand tu t'enflammes avec la main droite sur la guitare, et le temps passe tellement vite...

Bien que ça me turlupine, je ne sais toujours pas quoi faire. Réussir ma prépa est mon option de "sécurité" ? Mais je bouillonne d'envie de jouer pleinement de la musique, en jouer avec d'autres personnes, créer des sons puis les faire écouter à un maximum de personnes, j'adore tellement être entendu ! Tu peux t'exprimer sans que personne ne te dérange en laissant parler toutes tes émotions. C'est pour ces raisons que je trouve la musique merveilleuse, mais j'ai besoin de ce quelqu'un qui me pousse et me dit oui tu peux y arriver. Je sais que je ne donne pas encore tout mon potentiel pour progresser. Je ne sais pas mais c'est vraiment étrange comme sentiment, je me sens fait pour être musicien et plus encore ! Bref ce message n'était finalement pas si petit, merci d'avoir pris votre temps de me lire et n'hésitez pas à me répondre, je pense que ça peut être utile d'en parler ! Et surtout, enjoy !! (nicolas.lagrange.77410@live.fr)

Thierry, 52 ans
Instrument pratiqué : saxophone alto.
Lieux d'apprentissage (école, cours, etc.) : école de musique.
Expérience musicale : jusqu'en 3e année.

Adolescent, j'ai commencé la guitare. Une année à jouer des gammes sur une guitare classique, moi qui rêvait d'accompagner les chants autour des feux de vacances. Le prof particulier de l'époque n'a pas su, pas voulu m'apprendre en passant par la musique que j'avais plaisir à jouer et l'adolescence n'étant pas une période facile, nous nous sommes quittés. Je suis parti avec ma guitare et mes envies. Elle est toujours là. Arrivé à 50 ans, l'envie de jouer est revenue plus forte encore. Après avoir entendu un copain saxophoniste, j'ai sauté le pas et poussé la porte d'une école. Les cours ont commencé, solfège et musique. J'ai toujours autant de mal à me passionner pour des morceaux qui ne me touchent pas mais j'ai maintenant assez de recul pour savoir qu'il faut parfois en passer par là pour progresser. Je me suis découvert un grand plaisir à jouer de simples exercices. Cela me détend ! Mon but être prêt pour la retraite à partager la musique avec un groupe de copains fan de jazz et de bons moments.

Alexandre, 16 ans
Instrument pratiqué : piano, violon.
Lieux d'apprentissage (école, cours, etc.) : cours particuliers et pratique autodidacte.
Expérience musicale : Cinq ans avec des professeurs particuliers et trois ans autodidacte (piano), trois ans autodidacte (violon).

J'ai fait mes premiers pas dans l'univers de la musique assez tôt, avec des programmes d'éveil musical auxquels j'étais inscrit à mes trois ans. Les animateurs, voyant que j'avais un certain feeling à faire de la musique, ont conseillé à mes parents de poursuivre cela au conservatoire ou avec des professeurs particuliers. C'est la seconde option qui a été choisie. J'ai travaillé le piano pendant quatre ans en primaire, avant d'arrêter tout cela au collège.

Pendant quatre autres années, j'ai un peu laissé tomber le piano, une époque où je ne faisais qu'à ma tête. Puis, après la troisième, j'ai eu un déclic et je me suis remis à la musique avec une prof privé, pendant une année, le temps de reprendre un niveau de travail correct.

Depuis, je suis autodidacte, avec le soutien d'une prof de conservatoire qui me supervise en privé : balance parfaite entre une aide apportée par une professionnelle et la liberté de l'autodidacte. Après avoir goûté à l'excellente interprétation de cette prof et du plaisir incroyable de toucher à un piano à queue, je me suis mis à travailler comme un fou pour rattraper le retard pris et enfin pouvoir jouer comme je le souhaite, sur des morceaux de plus en plus difficiles.

Que de chemins parcourus en quelques années pour arriver à se frotter aux Etudes de Chopin et de Liszt. C'est dans le même temps que j'ai eu l'amour pour le violon (et surtout une violoniste qui m'a poussé à commencer l'instrument). Tout ça pour dire que faire de la musique se révèle comme une drogue immense pour moi, et que l'envie de la jeunesse ne s'épuise jamais. On peut rencontrer des problèmes, des périodes où l'on est dégoûté, mais l'amour de la musique ne s'éteint jamais. J'ai regretté d'avoir laissé de côté le piano pendant mes années de collège. Et la plus grande erreur d'un musicien, qu'il ne pourrait jamais se pardonner, après un an ou cinquante, est d'abandonner son instrument.

Kélian, 18 ans
Instrument pratiqué : piano.
Expérience musicale : légalement 4 ans (en autodidacte: 8 ans) en conservatoire.

C'est amusant comment la musique, et en particulier le piano, a su changer littéralement ma vie. Laissez-moi vous la raconter. À l'âge de mes 10 ans, alors que je n'était encore qu'au jeu d'enfant et à l'école primaire, je reçoit pour mon anniversaire un petit clavier numérique portable Yamaha (PSR 100 pour les intéressés). Au début, je n'en vois qu'un jeu, un simple jouet pour passer le temps, mais au bout de 2 ou 3 semaines, j'ai commencé à m'y intéresser plus en détail. Au lieu de taper dessus comme un dératé, j'appuyais sur les touches délicatement, et là, une petite voix dans ma tête me dit: " Et si tu jouait un vrai morceau maintenant ? ". J'ai obéis. Et c'est alors que j'ai joué d'oreille la musique du film "le parrain" et la musique de Crazy Frog (ou du film Le flic de Beverly Hills).

Ensuite, plus les mois avançait, plus je me perfectionnait. J'ai réussi à trouver La lettre à Elise, Yesterday des Beatles... 5 ans plus tard, je rentre au conservatoire, en sachant jouer la plupart du répertoire classique du genre La Marche turque de Mozart, Valse Minute de Chopin, La Sonate au clair de lune de Beethoven... Sans aucun efforts, la direction du conservatoire m'a fait sauter 2 cycles en une écoute (soit 8 ans environ de piano). Aujourd'hui, je suis en fin de cycle 2 et je prépare mon morceau d'examen pour le cycle 3, le premier mouvement de la première sonate de Beethoven. L'année dernière, j'ai tenté de passer le cycle avec la fantaisie impromptu de Chopin, mais mon niveau de solfège n'était pas assez suffisant. J'espère que cette année, c'est la bonne !

Max, 63 ans
Instrument pratiqué : sax alto et clarinette sib.
Expérience musicale : Centre culturel Ducos sax et SERMAC Fort de France pour la clarinette.

Jeune, je n'ai pas eu la possibilité de pratiquer un instrument et de prendre des cours ; mais j'ai toujours aimé la musique et possède une collection importante de 33 tours et CD. Mon objectif à l'approche de la retraite a été de me mettre à la musique et j'ai choisi le saxophone car j'aime le son de l'instrument et la clarinette car de grands noms de notre répertoire (Martinique) ont écrit de nombreux succès à la clarinette. Avant de commencer les cours je me suis mis au solfège que je ne connaissais pas ; j' ai trouvé de nombreux conseils sur le net ; j'ai débuté les cours de saxo et de solfège; cours de saxo individuels qui se passent très bien ; et ensuite la clarinette en cours collectif. Il n'y a pas d'age pour commencer et ne laissez pas passer cette chance de pratiquer un instrument !

Marielle, 15 ans
Instrument pratiqué : piano.
Expérience musicale : 8 ans de pratique instrumentale - Cité de la musique, Conservatoire.

Coucou ! J'ai débuté le piano à 7 ans à la Cité de la musique. Bien que j'ai connu 5 profs différents, le dernier en date a su me motiver et me faire progresser. J'ai commencer les petites impros très tôt, des valses (un peu pas terribles) dans mes premières années. Deux ou trois fois, j'ai connu de sévères baisses de motivation (4eme année et 6ème), à la dernière, j'ai vraiment cru que j'allais arrêter. Mais surtout, si l' instrument vous plaît, n'arrêtez pas, mais donnez vous les moyens de continuer, si vous le pouvez ! L'étude de partition est réellement passionnante, ne serait-ce que pour les accords, modulations etc. Même si c'est technique, cela s'apprend petit à petit, sur plusieurs années. Et ensuite on peut mettre tout ça en pratique !

Je suis très heureuse d'en être arrivée là aujourd'hui, même si c'est dur parfois de pourvoir jouer les partitions qui me plaisent (thème de jeux-video, de film...), partager mes expériences avec d'autres musiciens de mon âge, de simplement jouer. Il reste beaucoup du chemin à faire, mais rien n'est à regretter. Bonne musique à toutes et à tous !

Jérôme, 37 ans
Instrument pratiqué : piano, sax.
Expérience musicale : 13 ans de pratique instrumentale - Ecole de musique, CNR, étude en autodidacte.

Auditeur de Jazz depuis tout petit, j'ai démarré le piano et le solfège à 5-6 ans en école de musique... méthode rose, hanon, bach, czerny... auditions de fin d'année etc, bref, formation classique tradi. Parfois c'était soulant, mais l'instrument m'a toujours attiré. Heureusement, malgré tout ce parcours classique, j'ai eu de temps en temps des profs de piano compréhensifs qui m'ont laissé travailler de temps en temps des morceaux plus jazzy.

J'ai arrêté les cours (et le piano) en entrant au lycée. mais grâce au niveau de solfège étudié en parallèle, je peux maintenant déchiffrer les partitions de jazz et de rock que je veux, et avec quelques bouquins, j'assimile enfin les accords et la théorie de l'harmonie Jazz... ce qui ouvre la porte à l'Impro ! Bref, j'arrive à me faire plaisir, enfin ! Et peut-être bientôt, je m'offrirai enfin une workstation comme j'en ai tant rêvé petit ! Mais c'est vrai que la formation classique école de musique d'il y a trente ans, c'était pas génial pour d'autres styles que le classique ! Heureusement ça donnait quand même une base technique, sous réserve d'être bien motivé ! J'espère qu'on fait mieux depuis, mais il faut quand même bosser un peu pour y arriver !

Galley, 64 ans
Instrument pratiqué : piano.
Expérience musicale : cours particulier à domicile pendant quelques années.

Bonjour... je suis complétement désespérée après un parcours dans le monde des profs de musique qui ne m'ont strictement rien apporté, rien donné de leur savoir ou de leur technique. Les 6 personnes que j'ai approchées ont absolument tout gardé pour elles au niveau musical. J'avais fait quelques années de piano classique, jeune, et j'ai pris ma retraite huit ans avant l'âge requis, pour me consacrer à la musique... J'adore composer des musiques.

Mes errances dans le monde des enseignants m'a complétement anéantie, et le peu de notions musicales que j'ai pu retirer, c'est par Internet, gratuitement (car je ne vous parle même pas du coût de mes pérégrinations harmoniques!) que j'ai pu me les procurer. Bref, je me retrouve à mon piano, à bricoler du stride de la main gauche et de la bossa nova de la droite, sans guide, sans lumière et sans direction... Je n 'avance pas, je n'ai aucun résultat et surtout aucune satisfaction... mais je ne veux pas arrêter car j'ai de la volonté et parfois ce que je joue, c'est joli. Mais comment travailler et surtout quoi ?

Leclerc, 16 ans
Instrument pratiqué : flûte traversière.
Expérience musicale : 6 ans - école de musique, MJC.

J'ai commencé la flûte à l'âge de 10 ans. Ma mère n'était pas très enthousiaste car elle s'était promise de ne jamais inscrire ses enfants dans les mêmes activités extra-scolaire. En effet, mon petit frère jouait déjà de la batterie. J'ai insisté car la flûte me faisait penser à de la féerie. J'ai donc été inscrite. Je progressais énormément avec peu de travail, ma professeure trouvait mon son magnifique pour mon âge, j'ai donc "sauté" les étapes. Puis cette professeure est partie.

Je me suis retrouvée 2 ans avec un autre professeur qui me faisait jouer un morceau par an... Je vous laisse imaginer... J'ai donc stagné pendant ces deux années. Je suis ensuite allée dans une MJC à Caen. Aujourd'hui j'y entame ma deuxième année et je me prépare à rentrer au conservatoire, si j'y parviens je redouble ma première générale (S) en première technologique TMD (Technique de la Musique et de la Danse).

Antoine, 25 ans
Instrument pratiqué : piano, guitare.
Expérience musicale : 7 ans de guitare et 1 an de piano - école de musique associative.

J'ai commencé le piano vers l'âge de douze ans, sans réelle motivation personnelle. Il y avait un piano dans la maison et plus personne n'en jouait et puis je ne faisais plus d'activité extra scolaire... Alors j'en ai fait pendant un ans dans une école de musique privée. Mon premier prof de musique, une femme, n'avait aucune motivation à m'apprendre le piano, elle ne faisait que suivre bêtement une méthode de piano, étant un élève très scolaire je suivais ses directives sans trop me poser de question, le piano était une sorte de "devoir", et puis, sûrement pour cause de laxisme cette prof est partie.

Son remplaçant, le directeur de l'école était très rigoureux mais aussi très motivant. Je jouais mon premier morceau en public à la fin de l'année. Mais après les vacances, je ne repris pas le piano, mon manque de motivation "réel" à eu raison de ma formation pianistique. Je n'ai repris le piano que cet été, mon objectif était de jouer le premier mouvement de la sonate au clair de lune de Beethoven. Et puis, en pratiquant, je me suis mis à m'intéresser au pièces qui étaient jouées par cet instrument et au bout de trois mois j'avais atteint mon objectif. J'ai ensuite appris la lettre à élise, le prélude de bach en do majeur, la valse de l'adieu de Chopin et j'entame le Golliwogs cake walk.

Mon travail me demandant beaucoup de temps. J'essaye de pratiquer tout les jours et à grosse dose le week end et les vacances. J'ai depuis pris des cours, ma prof est très bien et me guide dans mon travail en me montrant notamment mes limites techniques. J'ai ainsi découvert que l'apprentissage était similaire à celui d'un sportif de haut niveau. J'ai l'avantage de pouvoir choisir mes morceaux étant assez conscient de mes capacités et de ma marge de progression.

Mon objectif est de pouvoir mêler sur une même scène ma passion de la musique classique et folk blues à la guitare, et puis ce serait un bon moyen de faire le concertiste sans pour autant devoir passer par la voie écrasante des concours et de la formation au conservatoire. J'ai un peu de mal avec la gestion du stress. En tout cas je terminerai en disant que si vous aimez ça et que vous voulez le faire, rien ni personne à par vous même ne peut vous en empêcher.

Alain, 25 ans
Instrument pratiqué : basse, piano, guitare.
Expérience musicale : 10 années.

J'ai commencé à jouer de la guitare en étant très jeune de façon autodidacte jusqu'à l'âge de 13 ans. Après mon bac, je me suis inscrit dans un conservatoire. J'ai fait une grande école de musique ou j'ai appris la contrebasse et puis j'ai accompli une formation de jazz. À 21 ans, j'ai fondé un petit groupe de jazz pendant 2 ans. Maintenant, je suis entrain de faire un master en musique et je me consacre à la composition et à l'arrangement. J'avoue que c'est difficile de faire un choix quand on est musicien.