PIANOWEB.fr    " Espace Média "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

VIDÉOS PÉDAGOGIQUES



SERGE GAINSBOURG - INITIAL B.B

SERGE GAINSBOURG - INITIAL B.B
DE L'ECRITURE A LA REALISATION

ANALYSE : la chanson Initial BB est une chanson en hommage à Brigitte Bardot avec qui il avait eu une liaison quelques temps auparavant. Initial BB est une chanson phare parmi celles qu'il a écrit. Le texte n'hésite pas à imiter de façon syllabique Baudelaire : A chaque mouvement / On entendait / Les clochettes d'argent / De ses poignets / Agitant ses grelots / Elle avança / Et prononça ce mot : / Alméria.

Serge Gainsbourg avait l'habitude de griffonner ces idées de textes sur ce qui se trouvait sous sa main. Les textes fusaient en idées désordonnées avant de prendre corps avec la musique.


NB : cette séquence vidéo est proposée dans un but uniquement pédagogique
pour découvrir les différentes facettes liées à la musique.


Le morceau est découpé en deux parties distinctes qui se répètent. L'introduction marquée par un riff pianistique tournant autour de deux accords (Gm et Fm) et sur lequel Serge Gainsbourg pose sa voix. Tout l'impact commercial de la musique est annoncé dans ce riff. Il séduit l'oreille pour qu'enfin celle-ci retienne de façon inconsciente l'harmonie. La deuxième partie que l'on peut considérer comme un pont musical, utilise une orchestration massive avec cordes, cuivres et chœurs. L'orchestration est dans l'air du temps de l'époque, nous sommes en 1968, à la période "Pop" de la carrière de l'artiste et nous voyons unSerge Gainsbourg radieux, en pleine exaltation créatrice.

Le travail de l'arrangeur Arthur Greenslade est de participer à l'élaboration de la chanson dans les grandes lignes avant même de rentrer au studio. Le fait pour l'arrangeur de savoir comment chemine la pensée du compositeur est essentiel : quand intervient le texte, comment se pose la voix, le choix de l'orchestration, le tempo, etc. Quand les écritures sont définies, vient le travail en studio. D'abord la mise en place de la rythmique (piano, guitare, basse, batterie), avant l'utilisation des instruments d'appoints (cordes, trompettes et chœurs).

NB : à cette époque, la technique d'enregistrement en studio était limité… un 4 pistes dans le meilleur des cas, mais le plus souvent un 2 pistes, ce qui permettait quand même la stéréophonie. Sur certains disques enregistrés, la rythmique était rassemblée sur un même canal et la voix toute seule sur le canal opposé.

Les musiciens enregistraient tous ensemble, en "direct live". Les groupes d'instruments étaient isolés dans des box insonorisés pour éviter que les micros d'un instrument ne reprennent celui de l'instrument voisin (ce qui explique les différentes couleurs sonores que vous entendrez en visionnant ce reportage en fonction du positionnement de la caméra dans les box). Quand les moyens techniques du studio le permettaient, le chanteur posait sa voix avec la bande orchestre, sinon tout s'enregistrait en temps réel, ce qui demandait à tout les intervenants une parfaite cohésion et maîtrise technique individuelle.

SOMMAIRE "ESPACE MEDIA"
ACCUEIL