PIANOWEB.fr    " Espace Média "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

DÉMOS SYNTHÉTISEURS, CARTES SONS...



LE TX7, LE SYNTHETISEUR DX7 EN BOITE

Pour les claviéristes qui auraient manqué un épisode de la courte histoire de la synthèse FM, le TX7 est le petit frère du DX7, mais sans clavier... c'est donc un expandeur. Le DX7, ceux qui l'ont utilisé ne peuvent que s'en souvenir. C'était il y a 30 ans, en 1983. C'est le fameux synthétiseur aux mille sons légendaires, mais aussi un synthétiseur qui était devenu une source de division entre les musiciens. Il y avait ceux qui étaient partisans de la nouvelle technologie, les 'numériques', et leurs ennemis jurés, les amoureux des boutons, les 'analogiques'... Cependant, face à son succès planétaire qui se confirmait de jour en jour, il était normal que la firme nippone Yamaha soit tentée de produire une déclinaison sans clavier de son cher DX7. Et ce fut le TX7...


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


AGRANDIR LA PHOTO

Moins célèbre que la version clavier, faut-il considérer pour autant le TX7 comme une pâle copie du DX7 ou recèle-t-il quelques trésors cachés ?... Toutes les fonctions sont contenues dans une petite boîte noire avec une façade légèrement inclinée. C'est élégant et singulier. Toutefois, l'apparence générale reste aussi austère que pour son grand frère et cache également une grande part de mystère qui nous laisse perplexe. Pas de boutons rotatifs, mais une suite de touches vertes, une minuscule fenêtre d'affichage et sur le dessus un schéma sous forme de sérigraphie montrant quelques possibilités de connexion. Le mystère s'épaissit… Heureusement les sonorités livrées avec l'appareil nous rassurent : le piano électrique, les cloches, les basses, oui, c'est bien de la synthèse FM, et les yeux fermés il est difficile de faire la différence avec un DX7.

D'emblée, l'absence de clavier implique que pour en jouer un raccordement est nécessaire. Ouf, le MIDI est là. Toutefois, pour le faire fonctionner, un DX7 n'est pas indispensable, car grâce au MIDI, la petite boîte est autonome. Si vous souhaitez fabriquer de nouveaux sons, il faut simplement vous munir d'un clavier MIDI.

Contrairement au DX7, le TX7 ne possède pas d'emplacement pour cartouches RAM/ROM, mais il est pourvu d'une interface cassette qui permet de sauvegarder ses réglages et ses sonorités (je sais, c'est dépassé, mais cela marche toujours). Pour charger de nouveaux sons on peut soit les obtenir à partir de l'interface cassette (les sons pouvant provenir du TX7 ou d'un CX5), soit en MIDI, un à un ou tous ensemble à partir d'un DX7 (qui peut lui-même les tenir d'une RAM). Face à la cassette, le chargement d'un pack de 32 sons via MIDI ne dure pas plus d'une seconde. Quelques utilisateurs pourront également se servir du TX7 comme d'un appareil de stockage pour DX7 et même avoir l'immense privilège de réaliser un split (partage de deux sonorités différentes sur un même clavier), fonction hélas absente du DX7 première version.



QUAND DX7 ET TX7 S'ENTENDENT A MERVEILLE

Le TX7 est pourvu de 32 mémoires de fonctions et de 32 autres mémoires de fonction quand il est connecté à un DX7. Que ce DX pilote le TX7 en mode 'common' ou non ('individual'), cela aura pour effet de transformer le couple DX7/TX7 en DX5. Les possibilités sonores deviennent alors énormes !

Parmi ses autres secrets bien cachés, le TX7 possède une fonction d'atténuation pour ajuster les sons, la possibilité de commander son volume par le curseur 'DATA ENTRY' du DX7, sans oublier un 'master tune' qui vous cale exactement à 440Hz simultanément sur les deux instruments. Le top pour l'époque.




LES ENTREES A L'ARRIERE DE L'EXPANDEUR

QUAND LE TX7 FAIT DES SIENNES

Oui, le ciel se couvre quand le TX7 devient l'expandeur du DX7. En effet, déjà qu'avec 6 opérateurs par note il est difficile de s'en sortir, comment faire pour programmer quand nous sommes en présence du double ? Certes, nous ne sommes pas en face du TX816 et de ses 48 opérateurs par note, mais tout de même !

Produire des sonorités superposées, genre 'piano/basse', 'guitare/accordéon' ou 'cloche/timbale', on s'en lasse vite, et cela ne reflète généralement pas la réalité musicale que l'on rencontre sur sa route de musicien. Reste que l'on peut parfois se raccrocher à certaines sonorités d'usine, comme celle livrée en cassette avec le TX7 et comprenant deux séries de 32 sonorités compatibles entre elles (mais très difficile à trouver en occasion).

Pour continuer dans la morosité, les programmes de sons, ceux des fonctions, la sauvegarde et le chargement par cassette aussi lent qu'instable, nécessitent une gestion complexe et un certain sens de l'organisation. Mais si vous souhaitez accroître les possibilités de l'appareil, c'est souvent par là qu'il faut passer !

Côté mode d'emploi, ce n'est guère mieux. Bien que des efforts aient été fournis si on le compare à celui du DX7, sans être ridicule, le mode d'emploi du TX7 ne peut couvrir ni la complexité de l'appareil, ni ses énormes possibilités. (*) Ainsi, comme pour brouiller les pistes, dès le début du manuel on vous informe que le TX7 n'est pas compatible avec tous les DX7 en fonction des séries (n°1001 à 24880, par exemple). Merci Yamaha ! Les explications fournies par la marque sont assez obscures. En résumé, cela provient du changement du format de données de certaines fonctions. Aujourd'hui, avec le recul, il est très facile de s'y perdre, car les évolutions du DX7 ont été nombreuses : aftertouch, mastertune, mémoires de fonction, etc.

(*) NB : pour les fans d'informatique, le mode d'emploi procure le format des octets pour chaque fonction.


UN TX7, UN SYNTHETISEUR PLUS MUSICAL QU'IL N'Y PARAIT

Lors de sa sortie, utiliser un TX7 relié à un KX5 (petit clavier bandoulière utilisé notamment par Chick Corea), c'était pour le claviériste la légèreté, la compacité et le jeu scénique. Fallait-il voir là un certain présage ? Peut-être bien, car le TX7 est très petit et facilement transportable. Mais c'était oublier trop rapidement le MIDI et ses nombreuses possibilités. Celui-ci s'étant peu à peu généralisé, le TX7 comme de nombreux autres expandeurs sut trouver sa place. Alors, de nombreux claviéristes se mirent à rêver et certains mariages eurent lieu avec la petite boîte noire... Avec le Mirage, l'un des premiers claviers échantillonneurs bon marché, mais aussi avec le KX88 pour jouer les sons de l'expandeur sur un clavier de type piano, ou encore en le reliant à des synthétiseurs comme le Prophet T8 ou le Kurzweil pour avoir le gros son.

EN CONCLUSION...

Compte tenu du nombre restreint d'utilisateurs qui savent correctement programmer et compte tenu des milliers de sons disponibles dans le commerce ou en téléchargement sur Internet, faire de la recherche sonore sur un TX7 n'est pas indispensable, et sur un DX7 non plus... quitte à avoir les mêmes que son voisin. Les plus courageux ou les plus aventureux sont rares dans le royaume de la programmation FM !

Finalement, quand on n'est pas accaparé par les problèmes de programmation et que l'on dispose de plusieurs banques de sons, le TX7 est en mesure de révéler tout son potentiel sonore en devenant un synthétiseur bien plus musical qu'il n'y paraît au premier abord, ce qui, au vu de son aspect extérieur, pourrait laisser songeur plus d'un utilisateur... Mais ceci, vous l'aviez déjà compris !




DEMOS SONS TX7 AVEC REVERBERATION

Une multitude de sons rehaussés par une profonde réverbération, mais qui démontrent surtout toute l'étendue des possibilités sonores de l'expandeur, du bruitage le plus pur jusqu'aux sonorités les plus angoissantes.


Principales caractéristiques techniques du TX7

  • Mémoire interne 32 presets.
  • Polyphonie 16 voix.
  • Écran de contrôle LCD.
  • Portamento.
  • Paramètres pitchbend et modulation.
  • Edition des presets via le DX7 ou éditeur MIDI.
  • Sortie jack mono.
  • Sortie casque.
  • Sortie cassette.
  • Prises MIDI In/Out/Thru.
  • Poids 2,5 Kg
  • Dimension : 35cm(L) x 25cm (D) x 5cm(H).
  • Date de sortie : 1983

DEMO TX7 AVEC SEQUENCEUR

Cette démo a été réalisée en utilisant un TX7 couplé au séquenceur Logic Audio. Toutes les sonorités proviennent de l'expandeur, même les percussions et les effets (réverbération, delay). La grande force de cette excellente démo est de démontrer qu'avec un 'simple' TX7 sorti il y a 30 ans, il est tout à fait possible de produire de la musique electro de façon aussi convaincante que si vous aviez entre vos mains une machine bien plus récente. (source DEEPSONIC.CH).