PIANOWEB.fr    " Espace Dossiers "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

DOSSIERS DIVERS



INSONORISER SON HOME-STUDIO, AMÉLIORER L'ACOUSTIQUE

Cette page est la suite de LES BRUITS GÉNANTS


Après avoir analysé la constitution du son, la nature des bruits gênants et la loi contre le bruit, ce dernier volet aborde les problèmes liés à l'isolation et à l'absorption acoustique dans un local.

- Différence entre absorption et isolation sonore.
- Comment diminuer la résonance d'un local.
- Fabriquer un local pour la musique : ses avantages.
- Améliorer l'isolation acoustique.

NB : certains travaux, comme réaliser un faux plafond suspendu ou bien réduire le bruit des canalisations, tiennent plus de l'expert que du candide, et ce dossier, qui se veut avant tout ludique, évitera d'exposer des solutions où la part d'explication technique est trop importante.



1 - DIFFERENCE ENTRE ABSORPTION ET ISOLATION SONORE




Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


Vous souhaitez vous défendre contre les bruits extérieurs ou contre les bruits intérieurs à l'habitation ?

C'est un problème d'isolation.

Vous voulez améliorer l'écoute des sons dans votre appartement ?

C'est un problème d'absorption.

La notion d'absorption et d'isolation sont souvent confondues. Prenons un exemple :

Votre voisin occasionne du bruit gênant, parce que la paroi qui sépare les deux appartements isole mal. Si vous placez un isolant (un produit acoustique absorbant)… c'est une erreur ! Un bon matériau absorbant n'est pas forcément un bon isolant acoustique.

L'exemple le plus "parlant" est celui de la fenêtre ouverte. Elle laisse passer tous les bruits… c'est un isolant nul ! Mais les sons provenant de l'intérieur de la pièce, qui sortent par l'ouverture, ne reviennent jamais à l'intérieur. C'est donc un bon absorbant.


LE CAS DES MATÉRIAUX ABSORBANTS ET ISOLANTS

Il existe des matériaux capables de jouer le rôle d'absorbant mais également celui d'isolant. Cependant, leurs utilisations diffèrent en fonction des cas qui se présentent. EXEMPLE :

Si vous souhaitez créer chez vous une écoute agréable (cas d'un problème d'absorption), vous placerez sur les parois un produit absorbant, comme de la laine de verre, en évitant de mettre sur sa surface, une pellicule de tissu serré (papier ou peinture épaisse) qui empêcherait le son de pénétrer à l'intérieur du matériau.

Si vous envisagez, au contraire, de renforcer l'isolement de la paroi, conservez alors le tissu serré et pour donner plus d'efficacité à l'ensemble, une cloison légère doublera la cloison existante.

Dans le premier cas, c'est un absorbant et dans le second, un isolant.



2 - COMMENT DIMINUER LA RÉSONANCE D'UN LOCAL



Vous avez certainement constaté lorsque vous aménagez une pièce vide, que si vous tapez des mains, les parois nues réfléchissent bien le son, mais avec une résonance. C'est le phénomène bien connu de la réverbération. Le technicien de studio d'enregistrement appelle cela : le temps de réverbération. Plus la pièce est grande, plus le phénomène s'amplifie. Le son produit à l'intérieur d'une église est un bon exemple de réverbération profonde et naturelle.

Pour réduire la réverbération naturelle, il faut placer des matériaux absorbant. Ainsi, quand vous placez dans la pièce des meubles, des rideaux aux fenêtres et de la moquette au sol, vous constatez, en frappant des mains, que la réverbération a considérablement diminué.


LA FORME DES PIÈCES

Ce n'est pas en plaçant des meubles ou de la moquette que vous aurez pour autant un local idéal pour, par exemple, écouter de la musique ou jouer du piano. La forme de la pièce à également son importance.

Une pièce rectangulaire est préférable à une pièce carrée. Mais le plus difficile à résoudre est quand le local ouvre sur l'extérieur, comme un salon communiquant à une cuisine sans cloisons (style cuisine américaine) ou une pièce comportant des angles morts (vestibule, petite entrée). La construction de nombreux appartements haut de gamme est souvent très mauvais sur le plan acoustique (l'architecture impose ses lois esthétiques que l'acoustique ignore). Un local qui offre une mauvaise acoustique (une réverbération importante et des réflexions sonores multiples) est un local globalement moins reposant pour la personne qui y réside.


LES MATÉRIAUX ET LEUR POUVOIR ABSORBANT

Les matériaux n'absorbent pas de la même manière les sons et les bruits à différentes fréquences. Pour bien se rendre compte des qualités absorbantes des matériaux acoustiques, il faut connaître le coefficient d'absorption lié à la fréquence (125, 250, 500, 1 000, 2 000 Hz, etc.). Ces informations sont en principe présentes sur la notice publicitaire du produit (voire, sur Internet).

Cela permet de contrôler le taux d'absorption du produit et sa linéarité sur l'ensemble des fréquences audibles. Plus l'absorption du produit est proche de 1, meilleur est son niveau d'absorption.

La figure ci-dessous montre un matériau capable d'absorber uniquement les sons graves.



3 - FABRIQUER UN LOCAL POUR LA MUSIQUE



Pour tout les amoureux de la musique, mélomanes comme musiciens,
une pièce traitée acoustiquement offre plusieurs avantages...

LA QUALITE DU SON : il se diffuse dans la pièce de façon plus cohérente. En venant à vos oreilles, les différents plans sonores (graves, médiums, aigus) deviennent plus précis. Cette nette amélioration du confort d'écoute se ressent immédiatement.

LES INSTRUMENTS DE MUSIQUE : hier, votre piano droit qui résonnait énormément dans toute la pièce, offre à présent une sonorité plus en rapport avec ses véritables qualités sonores. Le son de l'instrument vient face à vous et gagne en présence. Pour le guitariste, le son de sa guitare monte à ses oreilles plus nettement. Le musicien en retour, y gagne en précision de jeu… ce n'est pas rien !

LE NIVEAU D'ECOUTE : autre constat et non des moindres… le confort optimal d'écoute s'obtient à un niveau sonore inférieur, ce que vos voisins apprécieront certainement !


PARTIR A L'ASSAUT DES GRAVES, DES MÉDIUMS ET DES AIGUS



L'ABSORPTION DES GRAVES…

Les phénomènes de vibrations dues aux graves sont souvent très gênants et amenuisent considérablement la qualité sonore de votre installation musicale. D'une façon générale, les graves sont absorbés par des matériaux constitués de panneaux flexibles, tels que du contre-plaqué, placés à une certaine distance de la paroi. Certains meubles aux parois légères et relativement flexibles peuvent jouer en partie ce rôle.

Ensuite, pour amortir la vibration du panneau et améliorer son absorption, il faut placer sur la face arrière, entre la paroi et lui un matelas de matériau poreux léger, tel la laine de roche. Le panneau flexible doit être placé à quelques centimètres des parois (entre 5 et 10 cm).


LA FABRICATION D'ABAT-SON QUAND LE LOCAL EST PETIT

Si votre pièce est petite (une chambre, par exemple), l'inconvénient de la double paroi est qu'elle réduit la surface habitable. Des résultats particulièrement intéressant peuvent être obtenus en disposant des panneaux de contre-plaqué en hauteur.

Vous placez, maintenus dans l'angle formé par le haut de la cloison et le plafond, selon un plan incliné compris entre 30 et 60 degrés, des panneaux de contre-plaqué très fins (maximum 5 mm). À l'arrière, de façon invisible, des plaques de laine de verre sont posées (sans qu'elles soient forcément très épaisses).

Dans un local d'écoute, si vous êtes confrontés à une surabondance de fréquences basses comprise entre 20 et 100 Hz, le résultat sonore peut être efficace. Tous les angles du plafond doivent être ainsi traités. Si la surface de votre plafond diminue, celle de la surface au sol reste intacte ! Avec un peu de patience et d'adresse, le résultat visuel peut même être agréable et original.

La photo ci-dessous montre un bel exemple d'abat-son à plan incliné jouxtant un faux plafond

N'oubliez pas que le son qui sort de vos enceintes monte en hauteur. Un faux plafond peut également jouer un rôle très utile. Vous y trouverez deux avantages : une amélioration de l'ambiance sonore et peut-être, une toute petite augmentation de l'isolation du bruit des pas de votre voisin du dessus et des bruits aériens du voisinage.


L'ABSORPTION DES MEDIUMS

Les matériaux cartonnés, style "coquilles d'œufs", économiques, sont souvent employés dans les home-studios. Le liège, plus onéreux, est également un bon absorbant pour les fréquences médiums. Si la constitution du produit a son importance, la forme également. Le relief accidenté "casse" les ondes qui viennent y frapper. Il ne faut pas placer ce genre de produit sur tous les murs. Théoriquement, l'onde sonore doit trouver au moins un mur lisse réfléchissant ou une grande vitre, face à lui.


L'ABSORPTION DES AIGUS

Pour être absorbés, les sons aigus doivent venir frapper des matériaux poreux posés ou collés sur les parois. C'est le cas des tapis et des moquettes. L'épaisseur doit être importante. Quelques millimètres ne suffisent pas. Comptez 2 cm d'épaisseur minimum. La porosité du matériau ne doit pas être composée de cellules fermées (par exemple, pas de matériau poreux recouvert de peinture).



L'AMEUBLEMENT DE LA PIÈCE

Ici, la construction d'un faux plafond en phase de finition

De façon générale, pour réduire les réflexions sonores, il faut casser les ondes ou si vous préférez leur énergie, en utilisant des matériaux absorbants. Disposer des meubles ou objets à différents endroits de la pièce se relève indispensables. Ils ont l'avantage d'abaisser le niveau d'intensité des bruits perçus. Même si les murs, plafonds et sols sont traités acoustiquement, si la pièce est vide, la qualité sonore sera insuffisante. Cette constatation est d'autant plus évidente quand les pièces sont spacieuses.

Très souvent, on a tendance à traiter les parties basses de la pièce, le sol avec une moquette épaisse. C'est insuffisant ! Pour qu'une écoute soit bonne dans un local, il faut que le traitement acoustique soit étudié de façon attentive, sur les six faces du local.


4 - AMÉLIORER L'ISOLATION ACOUSTIQUE



Comment faire pour s'isoler des principales sources de bruits ?

Comme déjà évoqué dans le chapitre LES BRUITS GENANTS, il faut être capable de distinguer les bruits aériens, de ceux provoqués par des chocs sur le plancher et de ceux provenant des bruits d'équipement (machine à laver, par exemple).


LES BRUITS AÉRIENS

Généralement, pour la majorité des habitants, le bruit aérien est celui de la rue bruyante. Le premier réflexe qui vient à l'esprit est de renforcer l'isolation des fenêtres, et dans un second temps, d'éviter les pertes d'isolation dues aux orifices de ventilation et aux coffres de volets, quand il y en a.

Si la double fenêtre est conseillée dans les cas les plus extrêmes, le double vitrage, aujourd'hui très répandu dans les constructions modernes, est normalement suffisant pour résoudre la plupart des problèmes. Pour réaliser un double vitrage, il faut disposer d'assez de place dans la fenêtre existante pour loger le dispositif. Le niveau d'isolation dépend de l'épaisseur des verres et de la grandeur de la surface vitrée. Sachez cependant, que l'isolation d'un double vitrage n'est pas beaucoup plus grande que celle d'un seul vitrage d'épaisseur égale à celle des deux vitres. Le choix se porte souvent sur le double vitrage pour une question d'économie et d''isolation thermique.

Les joints élastiques jouent également un rôle important. Ils doivent être compressibles et continus sur les quatre bords pour éviter toute fuite d'isolation. Il faut les changer régulièrement (suivant votre région d'habitation, cela peut être chaque année)… et ne pas les peindre !

Vérifiez la qualité du joint : fenêtre légèrement entrouverte, à 1 ou 2 mm de la position de fermeture, le joint n'est plus efficace quand il laisse passer un sifflement aigu.

Concernant le coffre de volet roulant, son isolation sonore est souvent insuffisante. Les bruits passent par la fente où glisse le volet. L'intérieur du coffre doit être tapissé d'une couche de matériau absorbant, comme de la laine de roche et renforcé par une double paroi constituée d'un panneau en bois d'une certaine épaisseur (15 mm minimum).

Pour les orifices de ventilation donnant sur l'extérieur, dans la mesure du possible, établissez une chicane. Cela prolongera le chemin parcouru par le bruit avant qu'il ne pénètre à l'intérieur de la pièce et réduira tout autant sa puissance. Si vous placez à l'intérieur des matériaux absorbants, l'efficacité n'en sera que plus grande.




La construction d'un faux mur utilisant des panneaux en liège

LE FAUX MUR : LA TECHNIQUE D'ISOLATION LA PLUS COURANTE

Voici, dans les grandes lignes, le principe de fabrication de la double cloison.

Posez sur toute la surface de la cloison d'où provient le bruit, une couche de 3 à 4 cm d'un matériau absorbant fortement le son (de la laine minérale, par exemple). Ensuite, vous montez parallèlement à la cloison, une paroi en "placoplatre" ou en contreplaqué. Cette paroi ne doit être accrochée en aucun point à la cloison existante… ceci est très important !

Contrairement à la fabrication d'une double cloison destinée à l'absorption sonore, celle-ci ne demande aucun espace d'air entre le matériau absorbant et la fausse cloison. L'épaisseur de la seconde cloison dépend de l'isolation phonique que vous souhaitez obtenir. Pour du bois en contreplaqué, une épaisseur entre 20 et 25 mm est souvent constatée.

Correctement montée, cette technique d'isolation diminue seulement de quelques décibels le niveau sonore. Aussi, est-il conseillé avant d'ériger un faux mur, de connaître précisément l'origine du bruit. N'oubliez pas que celui-ci se mélange souvent aux vibrations en passant à travers le plancher ou/et le plafond.



LES PORTES D'APPARTEMENT

Avoir deux portes à franchir pour se rendre d'une pièce à une autre est un avantage non négligeable. Les portes sont l'autre point sensible quand on cherche à s'isoler des bruits extérieurs. Si, par sécurité, une porte d'entrée peut être "pleine", les portes intérieures, par soucis d'économie, sont souvent constituées de deux panneaux fixés par un cadre en bois.

Pour renforcer l'isolation sonore des portes, procédez comme pour les fenêtres en utilisant un joint continu sur seulement trois côtés (le joint placé côté gonds est à éviter, car il risque d'être arraché lors de l'ouverture ou de la fermeture de la porte).

Ensuite, vous devez diminuer l'interstice sous les portes, mais pas trop pour avoir une circulation d'air suffisante dans la pièce. La mise en place d'une moquette ou d'un fin tapis sur le seuil suffit généralement. Une solution plus technique consiste à fabriquer une chicane à l'intérieur de la porte, à condition que l'intérieur de la porte soit garni d'un matériau absorbant. Cette solution a l'avantage de faciliter la circulation de l'air.

Concernant le couloir (ou le vestibule) qui conduit aux différentes pièces de l'appartement, il est préférable de traiter prioritairement le sol, avec de la moquette épaisse.


LA TENTURE CONTRE LA PORTE

Son effet n'est pas inutile. La tenture doit posséder un pouvoir absorbant, donc une bonne épaisseur, et doit déborder largement, jusqu'à cacher les jours de la porte (si l'on souhaite qu'elle apporte une réelle efficacité).




LES BRUITS DE CHOC

Pour un locataire, les bruits de choc sont souvent liés à celui de son voisin de dessus qui marche ou quand ses enfants jouent en sautant. Malheureusement, dans ce cas de figure, il n'y a pas grand chose à faire de votre côté. La solution d'un faux plafond qui soit efficace est très difficile à réaliser techniquement (il doit être suspendu de façon élastique, grâce à des suspentes pour transmettre le moins possible de vibrations). Ne faites pas l'erreur de coller un matériau absorbant à même le plafond, cela ne sert à rien ! C'est donc à votre voisin de faire le nécessaire pour amortir le bruit. La diplomatie doit prévaloir, car votre voisin doit accepter de poser un revêtement de sol répondant à des caractéristiques convenables concernant l'isolement des bruits de choc.

Les causes des bruits de choc sont multiples : un plancher trop léger, une dalle flottante… qui ne "flotte" pas, une chape antibruit inexistante, un parquet en bois ou un matériau plastique, style linoléum, amplifiant les bruits, etc.

Suivant le problème rencontré, le coût de revient d'une bonne isolation ou d'un traitement acoustique peut rapidement devenir onéreux et votre voisin, la main à la poche, risque de ne pas vraiment apprécier l'addition !


ET LES EXPERTS EN ACOUSTIQUE ?

Il existe de rares experts en acoustique. Ce sont souvent des grosses sociétés ou des studios d'enregistrements importants qui font appel à leur services. Pour l'expert, chaque cas est un cas d'école, un cas unique à étudier. Les défis à relever sont nombreux et jamais identiques. L'acoustique ne se laisse pas dompter facilement !

Le côté prohibitif de leur services se justifie par le côté exceptionnel de chaque travail à réaliser. Souvent, pour aboutir, certaines solutions peuvent devenir redoutables, voire impossibles si aucune modification importante n'est apportées. Ces solutions peuvent être, par exemple, des faux planchers (construction de dalle flottante) ou bien des plafonds qui s'abaissent ou qui s'élèvent en fonction de l'utilisation de la salle et de l'acoustique recherchée (studio d'enregistrement).


NB : pour construire une partie de ce dossier, nous avons fait appel à l'ouvrage :
"Du bruit chez vous que faire" de Jean Pujolle.

À CONSULTER

CONSTRUIRE ET AMÉNAGER SON HOME STUDIO

LE BRUIT ET LA MUSIQUE

SOMMAIRE "DOSSIERS DIVERS"
SOMMAIRE "DOSSIERS"
ACCUEIL