HISTOIRE DE LA MUSIQUE ET DES INSTRUMENTS



BALDWIN, SES PIANOS ET CLAVIERS ÉLECTRONIQUES

La société Baldwin est étroitement liée à l'essor des instruments de musique sur le sol américain. Fabricante de piano droit, l'entreprise a rapidement élargi son catalogue en proposant des modèles à queue, avant de proposer leurs premiers orgues et claviers électroniques dans les années 60/70. Cette page présente les faits essentiels de son histoire ainsi que les principaux instruments produits.


UN CERTAIN DWIGHT HAMILTON BALDWIN

Le père fondateur, Dwight Hamilton Baldwin (1821-1899), était un homme transporté par l'amour du piano et de l'orgue depuis son plus jeune âge. Cette passion qui ne le quittait point, le conduira à enseigner. C'est en partie grâce à son apprentissage artisanal du bois durant de nombreuses années au sein de l'entreprise familiale que Dwight Hamilton Baldwin a acquis une solide expérience comme facteur d'instruments.

À l'aube de ses 40 ans, la décision est prise. Baldwin déménage pour Cincinnati, dans l'Ohio, et commence à fabriquer des pianos droits avec l'aide de quelques ouvriers qualifiés. Quatre ans plus tard, il fonde la société "D.H. Baldwin & Co." et commence à distribuer des instruments de qualité dans toutes les gammes de prix.

© bladwinpiano.com – Dwight Hamilton Baldwin.

Sa sensibilité musicale (1), alliée à son expérience dans le bois, fera surgir de l'atelier des pianos droits dont la qualité de fabrication et la sonorité exceptionnelle ne se démentiront jamais. En quelques années, Baldwin devient l'un des plus grands fabricants de pianos aux États-Unis. Sautant le pas, l'entreprise commence à fabriquer ses premiers modèles à queue avec le même enthousiasme et désir d'excellence, sans compter une variété de pianos mécaniques.

1. Dwight Hamilton Baldwin a été actif dans la communauté musicale de Cincinnati, où il a organisé des concerts et a été membre de plusieurs ensembles de musique. Il a également été impliqué dans la construction de plusieurs salles de concert.


SUCCESSION ET INNOVATION

Après la mort de Dwight Hamilton Baldwin en 1899, les rênes de la société sont confiées à Lucien Wulsin (déjà impliqué dans la gestion de l'entreprise depuis plusieurs années). Sous sa direction, la société connaît alors une croissance exponentielle, ce qui contribuera largement à l'exportation des instruments à l'international (jusqu'à 32 pays en 1913). De nombreux artistes célèbres adoptent alors la marque : Aaron Copland, Igor Stravinsky, Bela Bartok, Leonard Bernstein, Liberace, Marian McPartland...

Reconnues et respectées aux États-Unis pour sa gestion et la fabrication de ses instruments, la société remporte le "Grand Prix" à l'Exposition universelle de Paris en 1900 et la "Médaille d'or" de l'Exposition universelle de St. Louis en 1904. La société Baldwin est fière de ses pianos faits main et de ses innovations technologiques, dont les plus marquantes sont le "Full-Blow" action, inventée en 1939, qui permet aux pianistes de jouer avec davantage de précision et de contrôle ; le concept baptisé "41-Ply Pinblock", qui offre une stabilité de réglage exceptionnelle et, en 1965, la sortie du "SD10 Concert Grand", un nouveau Baldwin révolutionnaire, annoncé comme une avancée majeure dans la conception des pianos. Les doigts d'Earl Wild, de Dave Brubeck et de Bruce Hornsby se poseront dessus. N'oublions pas également que c'est cette même entreprise qui a commencé à introduire l'utilisation des touches en matière plastifiée en remplacement de l'ivoire, dès les années 1960.

© bladwinpiano.com – Le Baldwin "SD10 Concert Grand".

Malgré son millionième piano droit vendu en 1973, Baldwin va cependant connaître des difficultés financières et la société passera de main en main à plusieurs reprises au cours des années 1980 et 1990. La société chinoise de pianos et de guitares "Gibson Brands, Inc.", prendra la direction en 2001 et continuera de produire des pianos de qualité estampillés "Baldwin" jusqu'en 2008. À partir de 2011, "North American Music" est désigné comme distributeur exclusif aux États-Unis pour "Baldwin Pianos". Le modèle "BP211 Semi-Concert Grand" est à ce jour le dernier modèle fabriqué.


LES CARACTÉRISTIQUES DES PIANOS BALDWIN

La plupart des pianos acoustiques Baldwin produisent un son brillant, équilibré et expressif dû à l'utilisation combinée de plusieurs facteurs. En premier lieu, sa table d'harmonie en épicéa de haute valeur ajoutée qui contribue à la résonance et à la projection du son. Ensuite, les marteaux recouverts de feutres spécialement sélectionnés, qui favorisent un son riche en harmoniques, en accord avec une disposition des cordes innovantes permettant une harmonisation optimale de celles-ci. Enfin, pour permettre la transmission d'un son puissant et expressif, il faut mentionner l'excellente partie mécanique qui autorise un jeu d'une grande souplesse dynamique. Ces diverses particularités conduiront la plupart des modèles à queue à s'imposer comme instruments de concert auprès de nombreux pianistes professionnels.


LES PIANOS DROITS QUI ONT FAIT DATE

© alamomusic.com – Le Baldwin "Howard".

Le "Baldwin Acrosonic" (1936), tout comme les modèles "Howard" (1950) et "Classic" (1970) sont trois pianos droits compacts, fiables et d'excellente qualité sonores. Ils seront notamment utilisés dans les écoles de musique américaines. À cause de sa compacité, les particuliers jugeront le "Baldwin Spinet" (1930) et le "Baldwin Studio" comme idéals pour se loger dans des maisons et appartements ne disposant que de peu d'espace. À l'opposé, nous avons le modèle "Hamilton" (1930). De grande taille, il a souvent trouvé refuge dans les églises, les salles de concert, tout comme le "Baldwin L" et le "Monarch" (1950), deux pianos droits qui seront utilisés principalement par les pianistes professionnels.

LES PIANOS À QUEUE

Baldwin a également produit plusieurs modèles à queue qui deviendront populaires. On retiendra particulièrement le "Baldwin Concert Grand" (1930) de 9 pieds de longueur, fréquemment utilisé dans les salles de concert, tout comme le Baldwin SD (1960) et le "Baldwin SF" (1960) de même longueur. La marque propose aussi des modèles demi-queues et trois-quarts réservés plus particulièrement aux écoles de musique et conservatoires. C'est le cas du "Baldwin L", du "Baldwin R" (1920) et du "Model R1" (1980). Il existe bien sûr de nombreux autres modèles de pianos à queue Baldwin, chacun avec ses propres caractéristiques et spécifications.

LES PIANOS DE SCÈNE

© alamomusic.com – Le Baldwin "BP5".

L'une des caractéristiques de la marque Baldwin est d'avoir produit des pianos de scène spécialement conçus pour être faciles à installer lors de tournées. À partir des années 1960, le fabricant américain proposera plusieurs modèles. On songe au "Baldwin Grand Piano Portable", un piano à queue qui présente une réponse tactile correcte. Cependant, dans la catégorie supérieure, nous avons le "SD10" (1965), un piano de 9 pieds que l'on retrouve fréquemment dans les salles de concert pour son admirable qualité sonore et sa réponse tactile exceptionnelle. Et sans trop devoir sacrifier la sonorité, dans les pianos droits, nous avons le "Baldwin BP5" (1980), un modèle compact et léger (environ 82 kg).

LE PIANO ÉLECTROACOUSTIQUE

Avant-gardiste, Baldwin aura l'idée d'équiper un piano d'un système d'amplification et de haut-parleurs intégrés pour obtenir un son plus puissant que les modèles acoustiques traditionnels. L'un des exemplaires précurseurs est le modèle "Electropiano", un instrument compact qui a été introduit dans les années 1970. Bien qu'apparu avant les célèbres CP70 et CP80 de Yamaha, il adoptait le même principe mécanique, à savoir des cordes et des marteaux couplés à des micros disposés à la base du cadre métallique et dont le rôle était de se substituer à la table d'harmonie. Par contre, les cordes restent dans les normes du piano acoustique, en étant filées pour les basses et triplées pour les médiums-aigus (les clés d’accordage sont situées au dos du piano pour faciliter l'accord). Destiné à la scène, le Baldwin électroacoustique n'excédait pas les 80 kg.

FACE AUX PIANOS NUMÉRIQUES

© reverb.com – Le Baldwin "Syntha Sound".

En dehors de quelques orgues électroniques qui ont obtenu un succès très relatif, Baldwin subira, comme d'autres fabricants d'instruments, la concurrence du matériel japonais via l'arrivée massive des claviers numériques. Rappelons que l'objectif prioritaire de ce type de clavier est de reproduire le son et la sensation d'un piano acoustique en utilisant des dispositifs électroniques. Leurs autres avantages, et non des moindres, est de ne réclamer que peu d'entretien et d'être plus légers et plus faciles à déplacer que les pianos acoustiques traditionnels.

Dans le domaine de la portabilité, Baldwin se défendra en prenant les devants dès les années 1970 avec des claviers entièrement électroniques comme le "EP100" (1971), le "Baldwin Fun Machine" (1974) et le "Kustom K88" (1981).

LES SYNTHÉTISEURS

Baldwin a produit quelques claviers et orgues électroniques dès les années 1960 quand ce genre d'instruments a commencé à s'imposer sur scène. La marque a proposé plusieurs modèles de claviers hybrides, comme le "Baldwin Combo Organ" ou le "Discoverer DS-50" sorti dans le mirage de la musique disco. Mais le modèle qui retiendra l'attention est principalement le "Baldwin Syntha Sound" construit en 1971. Ce petit synthétiseur de 3 octaves était prévu pour offrir une vaste gamme de sons électroniques et de fonctionnalités avancées dans une époque placée sous la concurrence de l'ARP Odyssey et du MiniMoog. Pour ceux qui l'ont eu entre les mains, il était considéré comme un excellent synthétiseur monophonique. Par rapport à la concurrence, il proposait quelques fonctionnalités utiles telles que des effets incorporés de delay et de réverbération, des possibilités de patchage avancées, des contrôles de modulation et bien plus encore. Cependant, après plusieurs périodes de remises en question, Baldwin cessera de produire des synthétiseurs dans les années 1980, pour se concentrer davantage sur la production de pianos acoustiques.

par ELIAN JOUGLA (Piano Web – 08/2023)

À CONSULTER

LE BALDWIN 88 KUSTOM, DESCRIPTION ET DÉMOS

YAMAHA, DES INSTRUMENTS DE MUSIQUE AU CONCEPT COMMERCIAL

HISTOIRE DU PIANO


PARTICIPER/PUBLIER : EN SAVOIR PLUS
Facebook  Twitter  YouTube
haut
haut

Accueil
Copyright © 2003-2023 - Piano Web All rights reserved

Ce site est protégé par la "Société des Gens de Lettres"

Nos références sur le Web - © Copyright & Mentions légales