PIANOWEB.fr    " Espace Dossiers "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

TECHNIQUE ET MAO



L'ENREGISTREMENT ANALOGIQUE (3) : L'ENTRETIEN


LA PRÉMAGNETISATION



Sans grandes difficultés vous pouvez contribuer au prolongement de la durée de vie de votre appareil et de vos enregistrements. Avant chaque enregistrement, nettoyez les têtes sonores, les galets guides de la bande, l'arbre cabestan et le galet de pression de l'appareil avec un bâtonnet de coton. Généralement, un nettoyage à sec suffit (pour un entretien régulier). Lors de salissures plus tenaces (ce qui ne devrait jamais se produite, sauf si vous utilisez des bandes usées) utilisez quelques gouttes d'alcool pur. N'employez jamais d'objets durs ou métalliques.

Placez votre magnétophone dans un endroit bien aéré et vos cassettes à l'abri de la poussière et de source à forte concentration magnétique (haut-parleur, par exemple). Ne laissez pas le compartiment à cassette de votre magnétophone ouvert. Ne laissez pas traîner vos cassettes et vos bandes, rangez-les soigneusement dans leurs boîtiers (elles n'aiment pas la poussière).


MODE D'EMPLOI


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


Si vous avez accès aux têtes facilement, vous prenez un coton-tige que vous imbibez d'alcool à 90°, vous frottez sans forcer sur la surface des têtes. Si celles-ci sont sales, vous verrez apparaître un dépôt jaunâtre sur le coton. Quand plus aucun dépôt n'apparaît, pour assécher les têtes, il suffit d'utiliser un autre coton-tige à sec.

Quand les têtes sont difficilement accessibles (radio-cassette des voitures ou de certains magnétophones de salon), il faut acheter une cassette de nettoyage à bande spéciale qu'il est recommandé de passer régulièrement. Il existe dans le commerce deux types de produit d'entretien :

  • L'accessoire de nettoyage humide : idéal pour le nettoyage préventif des têtes d'enregistrement et d'effacement, du cabestan et du rouleau pinceur. Il suffit de poser quelques gouttes du liquide fourni sur la bande nettoyante et de faire un passage en mode lecture pour nettoyer toutes les pièces en contact avec la bande : têtes, cabestans, guides. Fonctionne également avec les magnétophones autoreverse.
  • L'accessoire de nettoyage à sec : il n'utilise pas de produit liquide. Il suffit d'introduire une cassette dont le ruban a été préalablement traité et de mettre en lecture le magnétophone pendant une trentaine de secondes pour nettoyer les têtes et les éléments guides (cabestan, rouleau pinceur…). Toutefois, je ne recommande pas un tel système qui a tendance à être abrasif. Son usage doit être limité.

Si les têtes sont très encrassées, le simple passage de cette cassette ne suffira peut-être pas à éliminer totalement les dépôts d'oxyde de fer qui se sont incrustés. Si tel est votre cas, faites appel à un technicien pour résoudre votre problème.

Au cours du temps, la tête d'enregistrement se magnétise et transmet son effet à la bande. Ceci ne se produit pas seulement lors de l'enregistrement mais aussi à la lecture. Un bruit intensifié et une perte en aigus en sont les conséquences pouvant aller jusqu'à la destruction de votre précieux enregistrement. Il est donc conseillé de démagnétiser les têtes une fois à deux fois par mois (suivant utilisation). Des bobines de démagnétisation (aujourd'hui très difficile à trouver) sont vendues dans le commerce spécialisé pour une somme modique (environ 20 à 30€). Il existe pour les platines à cassettes, des modèles de cassettes à démagnétisation. Si vous ne trouvez pas aujourd'hui dans le commerce de tels modèles, utilisez alors un démagnétiseur à bobine.

Utilisation du démagnétiseur à bobine : magnétophone débranché, vous approchez le démagnétiseur éteint, au contact d'une tête (enregistrement ou lecture), mais sans la toucher, juste à quelques millimètres au-dessus. Vous branchez le démagnétiseur (attention à l'effet d'aimant qui se produit à ce moment là, maintenez-bien le démagnétiseur). Faites quelques cercles au-dessus de la tête avec le démagnétiseur pendant une trentaine de secondes et progressivement éloignez-le de celle-ci (au-delà de 1 mètre) et ensuite coupez l'alimentation du démagnétiseur.

Le retrait progressif du champ magnétique provoqué par le démagnétiseur (jusqu'à un point où le champ magnétique sera nul) rendra la pièce métallique totalement neutre.
Vous réitérez la même opération pour les autres têtes et pour chaque pièce métallique en contact avec la bande (guides).




LES PROPRIÉTÉS DE LA BANDE



Le rapport signal/bruit demeure le facteur le plus important : la limite de distorsion doit être si possible élevée et le rapport signal/bruit le plus faible possible. Dans les hautes fréquences, les bandes sur cassettes ont une capacité de mémorisation plus réduite que pour les médiums et les aigus. La plage de distorsion n'est donc pas la même pour tous les sons ; elle diminue alors que la fréquence croît. La différence d'intensité existant entre le son le plus élevé d'une haute fréquence (<10.kHz) et le bruit de la bande sont désignés sous le nom de "dynamique des aigus". Plus celle-ci est élevée, meilleure est la bande concernée. Quand la dynamique des aigus est mauvaise, elle se manifeste par l'évincement des sifflements lors de forts passages musicaux ou parlés.

L'homogénéité de la couche magnétique est également un autre critère de qualité. Le bruit de modulation produit un genre de bruit croissant ou décroissant avec le signal sonore. L'effet rend la sonorité rugueuse et celle-ci perd en clarté.

Lorsqu'une bande enregistrée n'est plus écoutée pendant longtemps, les différents enroulements de la bande se contre-magnétisent ; un enroulement de la bande transmet à une autre partie de la bande son information mémorisée. Lors de la reproduction, les signaux copiés s'entendent tels des "échos antérieurs ou postérieurs". Ce phénomène s'appelle "effet de copie". Il est plus sensible sur les magnétophones à cassettes, à cause de la vitesse de défilement et de l'épaisseur du ruban de la bande.



LES TÊTES D'ENREGISTREMENT ET DE LECTURE



Lors de l'utilisation fréquente d'une cassette, des restes de couche magnétique se déposent sur les têtes sonores et le dispositif de guidage de la bande. Ce phénomène porte le nom d'abrasion. Les bandes actuelles offrent une meilleure résistance à l'abrasion que par le passé.

Les bandes à surface rugueuse agissent sur les têtes sonores telle une toile émeri. Au cours du temps, le poli de la tête se dégrade, des striures se forment, la tête devient rugueuse et doit être changée. Aujourd'hui, bon nombre de magnétophones à cassettes disposent de têtes en ferrite réputées pour leur résistance mécanique et leur longue durée de vie. Sur les magnétophones à bobines, le problème est beaucoup plus critique car leurs têtes sonores emploient un excellent matériau magnétique mais utilise une mécanique moins résistante, de telle sorte que la longévité des têtes ne peut être garantie que par des bandes de haute qualité.


L'ENROULEMENT

Sur les magnétophones à bandes, lors d'un bobinage rapide, les moteurs dégagent une telle quantité d'air que les différents enroulements de la bande sont déportés vers le haut ou vers le bas de la bobine. Un enroulement irrégulier de la bande peut conduire à des défauts d'azimutage et les bords de la bande risquent d'être endommagés. C'est la raison pour laquelle les bandes de grande qualité sont souvent livrées avec une dorsale traitée.


QUELLE SORTE DE BANDE FAUT-IL CHOISIR : OXYDE DE FER, CHROME ?

Tous les magnétophones ne sont pas tous en mesure d'exploiter pleinement les qualités offertes par les bandes magnétiques. Les propriétés des têtes sonores, le degré de performance de la prémagnétisation ainsi que le bruit et les distorsions de l'électronique imposent des limites au niveau de la qualité obtenu, au point qu'il peut s'avérer ridicule d'employer des bandes de grande qualité sur certains appareils.

Pour ce qui est des bandes à cassettes, il existe quatre types de bandes référencées : l'oxyde de fer (type I), le dioxyde de chrome (type II), le ferro-chrome (type III) en voie de disparition et le fer pur ou métal (type IV). L'oxyde de fer est le pigment de bande sonore traditionnel. Il est pratiquement utilisé sans exception pour les bandes sur bobines. En ce qui concerne la technique des cassettes, ce matériau de bande est le plus répandu. Il se rencontre sous les désignations "bande normale", "bande low noise" ou "bande LH". La palette des différentes marques de cassettes à l'oxyde de fer va de la bande son bon marché à la bande Hi-fi de haute qualité. La bande à l'oxyde de fer requiert moins de prémagnétisation que la bande au chrome. Pour les magnétophones à cassettes portatif à haut-parleurs incorporés, seules les bandes à l'oxyde de fer doivent être utilisées ; les bandes au chrome apportent en général sur ce type d'appareil de moins bons résultats.

Les bandes au chrome à dynamique élevée sont à utiliser sur des appareils de classe Hi-Fi. Elles conviennent bien à l'enregistrement de la musique classique.

Dans la mesure où vous attachez une grande importance à une sonorité optimale et où la dépense ne vous fait pas reculer, vous pouvez orienter votre choix vers les cassettes métal. Ce type de bande contribue à accroître considérablement la dynamique à hautes et basses fréquences. Mais attention : bien que de qualité extrêmement élevée, certains magnétophones ne parviennent pas à exploiter pleinement l'avantage procuré par le pigment de fer pur. Les appareils "métaux" requièrent un degré de prémagnétisation extrêmement élevé ainsi qu'un matériau de tête sonore magnétique de grande qualité.


Pour déterminer dans quelle mesure votre magnétophone est approprié aux bandes de fer pur, je vous conseille de consulter des revues de test. Il est bien sûr nécessaire que votre appareil dispose d'une position correspondante sur le sélecteur de bande. Sachez toutefois que la reproduction d'enregistrement effectué avec des bandes métalliques peut avoir lieu sur tous les magnétophones dotés d'une position "chrome".

Concernant les formats des cassettes (C60, C90, C120) ; plus la bande est fine, plus la durée d'enregistrement est longue, ce qui, par la même occasion, accroît le risque d'endommagements de la bande. La C120 ne doit être utilisée qu'à des fins spécialisées, enregistrement d'une conférence par exemple. La C90 est un bon compromis entre durée et résistance à la déformation.


RANGEMENT DES BANDES ET DERNIERS CONSEILS

L'ennemi juré de tout enregistrement sur bande est la poussière. Rangez-les le plus vite possible dans leur emballage d'origine. Conservez vos bandes à une température ambiante, évitez de les soumette à des températures élevées (rayons de soleil par exemple). De forts champs magnétiques peuvent entraver l'enregistrement. Ne rangez pas vos bandes et cassettes sur votre téléviseur, votre radio ou sur vos enceintes, pas plus qu'à proximité de tout autre fort champ magnétique.

Avant d'être rangées, les bandes sur bobines doivent être bobinées sans marche rapide aussitôt après la reproduction. De cette façon, les bandes sont rangées avec un enroulement plat et les bords de la bande ne risquent pas d'être endommagés. Peu avant une nouvelle lecture, la bande peut alors être rembobinée. Ceci à pour but d'atténuer les échos provoqués par l'effet de copiage (voir plus haut).

Protégez vos cassettes contre un effacement involontaire. Pour ce faire, cassez les languettes se trouvant au bas du boîtier de la cassette. Si vous souhaitez à nouveau utiliser la cassette à l'enregistrement, il suffit de masquer les évidements avec un ruban adhésif.

Dans la mesure du possible, procédez à l'inscription de vos cassettes et bandes aussitôt après leur enregistrement. Ceci à pour but de faciliter la recherche ultérieure d'un morceau bien précis. Avec les cassettes et les bandes sur bobine sont livrées des étiquettes à cet effet.