PIANOWEB.fr    " Espace Dossiers "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

TECHNIQUE ET MAO



L'ENREGISTREMENT ANALOGIQUE (4) : L'ABC DE L'ENREGISTREMENT ANALOGIQUE


LES RACCORDEMENTS



La plupart des enregistrements analogiques consistent à utiliser un magnétophone relié au moyen d'un câble à une autre source sonore telle qu'un tuner FM, une platine CD ou un autre magnétophone. Cette ligne de jonction va de l'appareil de reproduction vers l'appareil d'enregistrement. Les enregistrements effectués à l'aide d'un microphone placé devant un haut-parleur donnent toujours des résultats inférieurs à l'enregistrement direct (utilisant un câble de liaison). Les différentes raisons sont principalement : l'acoustique de la pièce (réverbération, bruits ambiants) - la qualité du microphone - la qualité du haut-parleur.

En principe le 'repiquage' (copie directe avec utilisation d'un câble de liaison) ne pose pas de problèmes ; toutefois, ils peuvent se manifester au niveau du détail. Les valeurs de raccordement électrique des appareils concernés doivent correspondre les unes avec les autres. La plupart des magnétophones à cassettes disposent de deux paires de prises cinch (ou RCA) et quelquefois de la prise DIN à cinq pôles.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"



La prise DIN réunit l'entrée et la sortie de l'appareil pour les canaux de droite et gauche en un seul dispositif enfichable, alors que la prise Cinch dispose de chaque côté de quatre prises individuelles (in, droite et gauche et out, droite et gauche). Dans la mesure du possible, utilisez de préférence les prises Cinch (désignés souvent sous le nom de "line"). Elles permettent un raccordement varié et fournissent avec la plupart des magnétophones des enregistrements présentant moins de bruit que ceux réalisés avec des prises DIN.

Si par exemple vous souhaitez procéder immédiatement à un 'repiquage' à partir d'un autre magnétophone, vous pouvez directement relier ses sorties Line avec les entrées Line de l'appareil d'enregistrement. Un tel raccordement ne peut en général pas être obtenu avec la prise DIN, à moins que vous n'utilisiez un adaptateur spécial ou qu'un dispositif soit déjà incorporé à l'appareil d'enregistrement. Dans le cas contraire et dans la mesure où vous ne disposez que de prises DIN, l'appareil de reproduction doit être relié à votre amplificateur ou à votre tuner et la prise de magnétophone de l'un ou l'autre de ces derniers appareils doit être raccordée à l'appareil d'enregistrement par un second câble DIN. Si vous souhaitez repiquer des disques vinyle, il vous faut passer par l'amplificateur. Seules les tables de lecture les plus simplifiées à cellule à cristaux peuvent être directement raccordées à l'entrée du magnétophone. Concernant le tuner, si celui-ci est séparé de l'amplificateur, vous pouvez directement relier ses sorties aux entrées Cinch de votre magnétophone.

Si vous désirez enregistrer un instrument de musique électrique en ligne directe, celui-ci a de forte chance d'utiliser une sortie jack 6,35mm mono ou stéréo et si vous passez par une table de mixage pour l'enregistrer, des prises Canon sont souvent utilisés. Trouver dans le commerce un adaptateur DIN ou Cinch d'un côté et Jack ou Canon de l'autre n'est pas facile. Si vous n'avez pas les compétences requises (réaliser une soudure, étamage…) adressez-vous à un spécialiste en électronique qui se chargera de réaliser votre raccord.


LA LONGUEUR DU CÂBLE DE RACCORDEMENT

Utilisez de préférence des câbles dans des longueurs courantes (1,50m). Au-delà d'une longueur de 5 mètres des problèmes peuvent survenir. Selon les valeurs de raccordement des différents appareils (impédance), les hautes fréquences sont atténuées lorsque le câble est trop long.


LA MODULATION

Après que les appareils aient été raccordés, la modulation doit être réglée. Les passages les plus forts doivent être magnétisés par la bande tout juste en dessous de la limite de distorsion. Lors d'une modulation trop faible, les faibles passages musicaux sont évincés par le bruit de la bande. Chaque magnétophone dispose d'instruments de modulation incorporés sur lesquels l'intensité des signaux peut être relevée. Il s'agit d'instrument soit à aiguilles (vu-mètre), soit à segment lumineux (diodes électroluminescentes).

En raison de leur inertie mécanique, les instruments à aiguilles ne peuvent pas suivre les brèves impulsions musicales. Afin que de telles impulsions ne parviennent pas déformées sur la bande, les fabricants d'appareils donnent une certaine "avance" à ces instruments. Le point zéro de l'échelle est réglé largement en dessous de la limite de distorsion de façon à ce qu'une réserve soit garantie pour les impulsions non affichées.


Les instruments utilisant la modulation optoélectroniques (diodes électroluminescentes) peuvent pratiquement suivre sans inertie les brèves impulsions et ne nécessitent donc aucune avance. Il existe également des instruments d'affichage de haute qualité appelés indicateur de crête ou "peak-meter". Les instruments inertes s'appellent "Vu-mètres". Certains magnétophones à cassettes combinent ces deux types d'affichage par exemple sous la forme de Vu-mètres avec des diodes lumineuses supplémentaires pour le niveau de crête.

Les instruments d'affichage des différents modèles de magnétophones se différencient tellement, qu'il est impossible de fournir des renseignements précis sur la modulation. C'est la raison pour laquelle il est préférable que vous vous référiez aux instructions d'emploi de votre appareil (sans oublier que toutes les bandes n'offrent pas la même limite de distorsion). Les recommandations des notices se réfèrent pour la plupart à des bandes de qualité moyenne.

Si vous enregistrez un programme de radio, vous pouvez conserver le réglage de modulation défini. En effet, les différents programmes des stations de radio sont réglés sur une intensité demeurant pratiquement toujours la même. Ceci n'est pas aussi vrai concernant les disques vinyle (moins pour les CD), qui ne sont pas tous enregistrés au même niveau. Il est nécessaire parfois de relever manuellement le niveau de la modulation pendant les passages faibles pour qu'il ne se confonde pas avec le bruit de la bande.



ENREGISTREMENT AVEC L'EMPLOI D'UN MICROPHONE



Les magnétophones à cassettes portatifs disposent souvent d'un micro incorporé particulièrement approprié à des enregistrements de textes (conférence, interview). Pour des enregistrements de plus grandes qualité, il est préférable d'utiliser des microphones séparés. Il existe différents types de microphones à tous les prix. Le critère le plus important est sa "caractéristique directionnelle". Les microphones omnidirectionnels enregistrent de façon régulière les sons provenant de toutes les directions alors que les microphones cardioïdes ou "unidirectionnels" réagissent de préférence aux sons frontaux. Les amateurs devraient porter leur choix sur ces derniers.

Ces types de microphones apportent de meilleurs résultats lors d'enregistrements dans une pièce normale à l'acoustique non préparée puisqu'ils suppriment une grande partie de la réverbération du son de la pièce et atténuent également les bruits de fond ambiant.

D'un autre côté, on ne doit pas totalement renoncer à la réverbération ; la musique enregistrée ne serait plus aussi naturelle et serait stérile. L'emplacement du microphone doit être tel, qu'un bon équilibre soit obtenu entre le son direct et le son réfléchi. Pour ce qui est des enregistrements de textes parlés, le microphone doit être placé le plus près possible de l'orateur, car, dans ce cas, il y va en premier lieu de la bonne compréhension et non pas de l'acoustique naturelle de la pièce. Lorsque le microphone doit être tenu très près des lèvres, il est préférable de choisir des microphones spéciaux (type cravate) et/ou une bonnette anti-vent (en caoutchouc mousse). Dans de tel cas, la modulation doit être corrigée.

Dans le cas d'un grand ensemble musical, plusieurs microphones sont nécessaires ; leurs signaux doivent être dans un rapport parfaitement équilibré à partir du pupitre de mixage. Aucun microphone ne devrait être placé trop à l'écart des instruments, ce qui ne ferait qu'accroître la réverbération de la salle. De très bons résultats peuvent cependant être obtenus dans une salle dont l'acoustique n'est pas trop mauvaise en n'utilisant que deux microphones et en procédant à un enregistrement stéréo. Pour de tels enregistrements stéréo, les microphones doivent être placés en deux endroits bien différents, à quelques mètres de distance.

Une bonne sonorité stéréo suffisamment étoffée peut être ainsi obtenue. Faire attention toutefois, que dans le cas d'une reproduction en mono, des décalages de phase conduisant à l'effacement de certaines gammes de fréquences peuvent arriver. Pour réduire les décalages de phase, il faut utiliser deux microphones unidirectionnels placés le plus près possible l'un de l'autre. Leur angle d'orientation étant différent, les décalages de phase sont réduits à un minimum. L'image stéréo, en reproduction, sera moins convaincante que quand les microphones sont éloignés chacun de plusieurs mètres (Consulter pour l'enregistrement d'instrument : Enregistrer son piano et Enregistrer une guitare, une contrebasse et une batterie).

Les valeurs de raccordement électrique se différencient également selon les types de microphones. Aujourd'hui, la plupart d'entre eux sont à basse impédance, tout comme les entrées de microphone de la majorité des magnétophones. L'avantage de cette technique est la possibilité d'utiliser des câbles de plusieurs dizaines de mètres sans effet secondaire. Les câbles doivent cependant être blindés. Les microphones à haute impédance doivent par contre être exclusivement raccordés par l'intermédiaire de câble relativement cours (- de 10 mètres).

Vous avez aimé cette page ? Partagez-la ou bien suivez-nous !

L'AVIS DES INTERNAUTES

Soyez la première personne à publier votre message ici, en remplissant le formulaire ci-dessous.