PIANOWEB.fr    " Espace Dossiers "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

TECHNIQUE ET MAO



HOME STUDIO : PROBLÈMES SONORES ET SOLUTIONS

Dans le cadre d'un home studio, les problèmes sonores ont généralement pour origine une déficience matérielle (panne, assemblage incompatible, défaut de matériel, etc.) ou un manque de connaissances (fonctionnement du matériel, surdosage d’effets, mauvais paramétrage, etc.). Le home-studiste doit donc apprendre à les repérer tout en ayant des solutions réalistes, à sa portée.


APPRENDRE À RÉSOUDRE LES PROBLÈMES SONS LIÉS AU HOME STUDIO

Aujourd'hui, et plus qu'hier, l’enregistrement est un aboutissement logique pour celui ou celle qui compose de la musique. De la qualité de l'enregistrement dépend parfois la bonne note accordée. C'est ainsi que paradoxalement, le temps passé à écouter et réécouter X fois un passage ou la totalité d’une œuvre provoque une modification du ressenti. Cette « déformation » de l’écoute est tout à fait normale. De plus, chaque oreille ne réagit pas de la même façon aux sons, à leur intensité ou en fonction de la fatigue auditive. Cependant, au bout du chemin, c'est de vous que dépend la qualité de l'enregistrement. Dès lors, il est bien difficile d'éviter des questions, surtout quand l’attente n’est pas à la hauteur des espérances : saturation, bruits parasites, diaphonie, réverbération, déséquilibre sonore… Dans un home studio, les problèmes ne manquent pas, mais des pistes existent ! Cet article tente d’y répondre en abordant les causes les plus fréquentes.



Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


PROBLÈME SONORE GLOBAL

En règle générale, pour résoudre un problème sonore provenant de n’importe quelle source de diffusion (magnétophone, CD, platine disque, etc.), il faut recherche la cause en partant d’abord du dernier maillon, c’est-à-dire les écoutes.

Vérifier dans cet ordre :

  • Les enceintes : l’état des haut-parleurs, le câble et les borniers de raccordement et éventuellement les correcteurs présents sur les enceintes.
  • L'amplificateur : les fusibles, les connecteurs, les câbles.

À ce stade, si vous constatez aucun changement, il faut pousser plus loin et expérimenter des solutions plus techniques.

  • Modifier l'emplacement des enceintes. Éviter le positionnement dans les angles, ce qui renforce les basses et crée parfois des vibrations indésirables. Éviter aussi la proximité des fenêtres.
  • Placer les enceintes sur un support mural, ou si elles sont posées, disposer des pointes dessous (ces cônes s’achètent dans les magasins audiophiles). Elles ont pour fonction de réduire les vibrations conductrices au sol.

Dernier recours :


PROBLÈMES LIÉS AU SECTEUR

  • Vérifier que le transformateur délivre bien une tension de 200/240 volts sous 50 Hz.
  • Utiliser un régulateur de tension.
  • Pour éviter les parasites secteur, utiliser des filtres secteurs reliés à la terre, le nec plus ultra étant le transformateur d’isolation.
  • Utiliser des contacts plaqués or pour une meilleure conduction du courant.

EN CAS DE BRUITS PARASITES (RONFLETTES)

  • Vérifier la masse des câbles.
  • Relier tous les appareils du home studio sur une même ligne électrique et à la même masse.
  • Placer les appareils à bonne distance des gros transformateurs.
  • Réduire la longueur des liaisons audio.
  • Vérifier la bonne fixation des connecteurs (dans la mesure du possible, préférer les liaisons audio symétriques).
  • Mettre à la terre les rails de fixation des appareils.
  • Éviter de faire courir un câble audio parallèlement à un câble de puissance à moins d'une distance de 30 cm. Prendre garde aux cordons secteur en spirales. Ils rayonnent bien plus.
  • Utiliser un régulateur de tension.
  • Éviter les variateurs de lumière, style halogènes.
  • Utiliser un noise gate.
  • Modifier le branchement des liaisons XLR en déconnectant le blindage du contact 1 dans la XLR mâle et en reliant le blindage au contact 1 côté XLR femelle.

PROBLÈME SONORE LIÉ À L’ENREGISTREUR

  • Vérifier le niveau d'enregistrement (source de distorsion).
  • Vérifier les câbles de sortie de l'enregistreur.
  • Vérifier la propreté des têtes s’il s’agit d’un magnétophone analogique (voir entretien des têtes et démagnétisation).
  • S’il s’agit d’un magnétophone numérique à tête tournante, genre ADAT ou DTRS, bobiner puis rembobiner complètement la bande de la cassette. Vérifier que la synchronisation des têtes est correctement paramétrée, et que le signal de référence est de qualité correcte. Penser aussi à utiliser une cassette vidéo de nettoyage.

PROBLÈMES SONORES LIÉS À L’ENREGISTREMENT

EN CAS DE DIAPHONIE

  • Rapprocher les micros des instruments.
  • Utiliser des microphones plus directifs (voir Les micros, de la scène au home studio).
  • Écarter si possible les instruments les uns des autres en cas de prise de son live ou disposer des « boxes » entre les instruments.
  • Abaisser le niveau des instruments amplifiés (guitare électrique, clavier... ).

Si ces corrections sont insuffisantes, vous pouvez :

  • Filtrer les fréquences ne faisant pas partie du son de l'instrument que vous enregistrez.

EN CAS DE DISTORSION

  • Réduisez le gain d’entrée de la voie de console correspondante. L'indicateur d'écrêtage ne doit s'allumer qu'occasionnellement.
  • Activer le pad du microphone.
  • Vérifier les piles utilisées par les pédales d'effets et les récepteurs HF.

PROBLÈME DE RÉVERBÉRATION

  • Réduire le niveau de départ et/ou de retour de la réverbération sur la console de mixage.
  • Rapprocher le micro des instruments ou utiliser des micros plus directifs.

Si ces corrections sont insuffisantes, vous pouvez :

  • Amortir l'acoustique du local aménagé pour la prise de son.
  • Amortir la puissance de sortie de l'instrument (couvertures pour la batterie, par exemple)

UN MANQUE D’AIGUS

Si les instruments sont correctement entretenus (cordes neuves, peaux…), vous pouvez :

  • Pour un instrument acoustique, déplacer le micro pour obtenir un peu plus d’aigus.
  • Pour un instrument électrique, vérifier l'adaptation d’impédance. La solution d’un boîtier de direct peut être envisagée.
  • Changer de microphones (dynamiques vers statiques).

Si ces moyens sont insuffisants, vous pouvez :

  • Rajouter des aigus sur la table de mixage.
  • Utiliser un enhancer (il a pour but de booster certaines fréquences et ainsi d’apporter une meilleure clarté sonore).

EN CAS DE BRUITS GÊNANTS DANS LE GRAVE

  • Utiliser un filtre passe-haut sur le micro, sur la voie de console.
  • Réduire les graves avec un égaliseur paramétrique (entre 40 et 80 Hz).
  • Changer l'emplacement du microphone. Vérifier sa suspension et désolidariser le pied de micro du sol avec un tapis épais ou de la mousse.

SONS BROUILLONS

  • Réduire le niveau des effets : réverbération, chorus, delay…
  • Recourir à un égaliseur paramétrique (et non à bandes).
  • Ajouter du prédélai sur la réverbération.

DÉSIQUILIBRE "GRAVE/MEDIUM/AIGU"

  • Modifier l'égalisation à partir de la console de mixage.

Vérifier également…

  • que l’instrument acoustique enregistré ne soit pas tout près d’une surface réfléchissante (vitre, par exemple) ce qui a pour effet d’atténuer les graves.
  • qu'il n’existe pas de phénomènes d'annulation de phase lors d’un enregistrement utilisant plusieurs micros pour un seul instrument.

FACE À UN MANQUE DE RELIEF SONORE

  • Améliorer la diaphonie entre les instruments.
  • Utiliser des micros d'ambiance. Utilisez un omnidirectionnel, afin de capter plus d'ambiance et la diaphonie des autres instruments enregistrés.
  • Placer éventuellement des panneaux réfléchissants verticaux.
  • Utiliser des délais courts pour spatialiser les sons.

PROBLÈMES LIÉS À LA DYNAMIQUE

Si la dynamique est « écrasée »...

  • Agir sur la réduction de gain apportée par les compresseurs.
  • Opter pour un compresseur à la place d’un limiteur.
  • Tester un compresseur multibande sur le mixage stéréo au lieu d'un compresseur large bande.