PIANOWEB.fr    " Espace Dossiers "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

LE SAVIEZ-VOUS ?



LA DICTATURE DE LA CLÉ DE MUSIQUE

Si la musique ne faisait pas grand cas de la présence des clés, il serait impossible à des musiciens de communiquer par le biais des écritures. C'est pour cette raison que la clé est le premier signe que l'on rencontre en début de portée...


UNE CLÉ... ÇA SERT À QUOI ?

En théorie musicale, plusieurs mots peuvent être pris dans leur sens premier. Si nous prenons le mot clé (ou clef), celui-ci désigne dans le langage courant un moyen permettant d’accéder à quelque chose ou un moyen permettant de comprendre et de résoudre un problème. Traduit en musique, la clé aura pour fonction de donner aux notes, encore privées d’identités, un nom précis suivant leur position sur la portée.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


La clé est l’un des maillons fondamentaux de l’écriture musicale, même si elle n’a pas toujours existé. La première clef aurait été inventée en 1025 par Guido d’Arezzo, un moine bénédictin. Au fil du temps la forme des différentes clés va évoluer (surtout la clé de fa qui subira plus de cinq transformations), tout en restant étroitement liée aux notes par leur « autorité ». La clé commande et les notes obéissent en quelque sorte.

Pour apporter une coordination limpide dans cette relation entre la clé et les notes intervient la portée. Les notes figurant sur les lignes ou dans les interlignes forment des intervalles de tierce. Nous aurons par exemple de bas vers le haut, en clé de sol, les notes " mi/sol/si/ré/fa " sur les lignes, et " fa/la/do/mi " dans les interlignes.

La musique actuelle utilise trois clés différentes, celle de sol, de fa et de do (clé d’ut). De façon générale on détermine les clés selon les registres : soprano, alto, basse, etc. C'est pour cette raison qu'une musique écrite à l'intention d'une flûte ne sera jamais transcrite en clé de fa alors qu'au contraire elle s'imposera quand il s'agira d'une contrebasse.

La clé d'ut est un peu à part en ayant plusieurs positions sur la portée (clé d’ut 2e ligne, clé d’ut 3e ligne, etc.)... ce qui est pratique pour transposer, puisqu'il suffit d'en changer. Toutefois, son rôle est aussi de permettre la lecture de notes pour les voix et certains instruments comme le violon alto ou le trombone.

D’autre part, les instruments dotés d’une large tessiture ont la particularité d’utiliser plusieurs clés en même temps. Le piano et la harpe utilisent deux clés : sol et fa (4e ligne... car il existe aussi une clé de fa 3e ligne), alors que l’orgue, à cause de son pédalier, possède une clé de fa supplémentaire.

Les clés sont alors rassemblées par une accolade dans un système unitaire, lui-même relié par une ligne supplémentaire au-dessous de la portée en clé de sol et au-dessus de la portée en clé de fa. Cette ligne supplémentaire correspond à une même note, le do (note commune aux deux clés).

Pour en savoir +, consulter les cours :

Utilisation des clés en musique

Etude des clés pour les débutants

Pour se perfectionner en lecture :

Lecture en clé de sol

Lecture en clé de fa