PIANOWEB.fr    " Espace Cours "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

LEÇON GRATUITE



LES GAMMES MAJEURES AU PIANO AVEC LE DOIGTÉ

Ce cours s'adresse aux pianistes et musiciens qui désirent s'initier à l'étude des gammes majeures. Diverses astuces mnémotechniques accompagnent ce cours.


CONSTRUCTION DE LA GAMME MAJEURE : GÉNÉRALITÉ

Une gamme est constituée d’une succession de notes conjointes ou disjointes. C’est la distance entre chacun des degrés de la gamme qui nous indique l’appartenance d'une gamme à un mode précis : majeur, mineur, chromatique, etc. Cette distance se mesure en demi-ton et ton.

Constitution de la gamme majeure

La gamme majeure est constituée successivement de deux tons consécutifs, d'un demi-ton diatonique, de trois tons consécutifs et d'un demi-ton diatonique, soit 5 tons + 2 demi-tons diatoniques.

Elle appartient au genre diatonique parce qu'elle contient des demi-tons diatoniques qui se situe entre le troisième et quatrième degré et entre le septième et huitième degré.



Ad Block


La gamme de Do majeur est la plus facile à repérer sur le clavier car c’est la seule qui ne contient aucune altération. Elle est la « gamme centrale ». C’est elle qui sert de point de départ pour construire les autres gammes du mode majeur.

Dans le mode majeur, il existe 15 gammes majeures : la gamme majeure de Do + 7 gammes utilisant les dièses + 7 gammes utilisant les bémols. Pour toutes ces gammes, la distance entre chacun des degrés reste identique : 1 ton, 1 ton, 1/2 ton, 1 ton, 1 ton, 1 ton, 1/2 ton.

Ordre des dièses et des bémols

Les altérations sont placés immédiatement après la clé. L’ensemble clé et altérations s’appelle l’armure. Les gammes sont classés en fonction d’un ordre bien précis des dièses et des bémols.

À apprendre par cœur

Ordre des dièses : fa #, do # sol #, ré #, la #, mi #, si #.

Ordre des bémols : si b, mi b, la b, ré b, sol b, do b, fa b (qui est l'ordre inverse des dièses)


CONSTRUCTION DES GAMMES MAJEURES AVEC DIÈSES

Les 7 gammes majeures utilisant les dièses se succèdent de quinte en quinte en montant (3 tons ½).

CONSTRUCTION DES GAMMES MAJEURES AVEC BÉMOLS

Les 7 gammes majeures utilisant les bémols se succèdent de quarte en quarte en montant (2 tons ½).


ENSEMBLE DES GAMMES MAJEURES AVEC DOIGTÉ

Le doigté noté au-dessus de la portée correspond à celui de la main droite et celui noté au-dessous à la main gauche. Le chiffre entre parenthèse correspond au doigt utilisé pour reconduire la gamme à l'octave supérieure. Pour une commodité de déchiffrage, les altérations ne sont pas placées à côté de la clé mais à côté des notes.



AIDE-MÉMOIRE POUR TROUVER LA TONALITÉ D'UN MORCEAU

Ce premier aide-mémoire est utile pour trouver la tonalité d’un morceau en fonction du nombre d'altérations présentes à l'armure.

COMMENT PROCÉDER ?

Pour les dièses

Question : j’ai 3 dièses à l'armure. En quelle tonalité suis-je ?

Réponse : C’est le dernier dièse cité de l’ordre des dièses (fa #, do # sol #, ré #, la #, mi #, si #) augmenté d’un demi-ton qui donne le nom à la gamme (ou à la tonalité). Donc, si vous avez à l’armure 3 dièses (fa #, do #, sol #). Vous prenez le dernier dièse (sol #) et vous augmentez celui-ci d’un demi-ton : sol # ► la. La tonalité avec 3 dièses est donc La majeur.

Autre exemple. Si vous avez 6 dièses à l’armure : fa #, do #, sol #, ré #, la #, mi #. Vous augmentez mi # d’un demi-ton : mi # ► fa #. La tonalité avec 6 dièses est Fa # majeur.

Pour les bémols

Question : j’ai 3 bémols à l'armure. En quelle tonalité suis-je ?

Réponse : À part la gamme de Fa majeur qui a le si bémol à l’armure (il faut s'en souvenir), c’est l’avant-dernier bémol cité de l’ordre des bémols (si b, mi b, la b, ré b, sol b, do b, fa b) qui donne le nom à la gamme (ou à la tonalité). Donc, avec 3 bémols à l'armure (si b, mi b, la b), vous serez en Mib majeur.

Autre exemple. Vous avez à l’armure 5 bémols (si b, mi b, la b, ré b, sol b). Vous serez en Ré b majeur.


AIDE-MÉMOIRE POUR CONNAÎTRE LE NOMBRE D'ALTÉRATIONS À L'ARMURE

Vous connaissez la tonalité du morceau et vous désirez savoir le nombre d’altérations qui sont placées à côté de la clé. Ce second aide-mémoire prend le raisonnement inverse du premier.

COMMENT PROCÉDER ?

Pour les dièses

Question : En Mi majeur, combien de dièses ai-je à l'armure ?

Réponse : J’abaisse le mi d’un demi-ton, j’obtiens ré #. J’utilise l’ordre des dièses : fa # do #, sol #, ré #. J’ai donc 4 dièses à l’armure.

Pour les bémols

Question : En Ré bémol majeur, combien de bémols ai-je à l'armure ?

Réponse : J’utilise l’ordre des bémols : si b, mi b, la b, ré b + sol b. En Ré bémol majeur, j’ai donc 5 bémols à l’armure, puisque c'est l'avant-dernier bémol qui porte le nom de la tonalité.


Comment savoir si une gamme est composée de dièses ou de bémols ?

C'est très simple ! Retenez ce qui suit : À part la gamme de Fa majeur qui possède un bémol à l’armure (si b), toutes les gammes constituées de bémols sont accompagnées dans leur dénomination du mot bémol (Si b majeur, La b majeur, etc. ). Toutes les autres gammes sont donc avec des dièses.

par ELIAN JOUGLA

À CONSULTER

LA TECHNIQUE DES GAMMES AU PIANO : DOIGTÉ, MISE EN PRATIQUE


- SOMMAIRE DES LEÇONS GRATUITES -

1 - ARRANGEMENT
2 - ÉVEIL MUSICAL
3 - HARMONIE
4 - IMPROVISATION
5 - PIANO ET TECHNIQUE
6 - RYTHME
7 - SOLFÈGE/THÉORIE
8 - PROGRAMMATION & LOG.
ACCUEIL
PARTICIPER/PUBLIER : EN SAVOIR PLUS
Facebook  Twitter  YouTube
haut
haut
Accueil
Copyright © 2003-2021 - Piano Web All rights reserved

Ce site est protégé par la "Société des Gens de Lettres"

Nos références sur le Web - © Copyright & Mentions légales