PIANOWEB.fr    " Espace Cours "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

LES QUESTIONS DU CANDIDE



PRENDRE DES COURS DE PIANO AUJOURD'HUI... MISE AU POINT

Pourquoi changer des systèmes qui fonctionnent ? Sous prétexte de modernité ? Un piano est-il différent aujourd'hui de ce qu'il était il y a un siècle ? Ces arguments sont souvent avancés par les plus « traditionalistes » des enseignants. La pratique d'un instrument ne change pas en principe, ce sont les apprentis-musiciens et, d'une certaine manière, les instruments avec leur dispositif technique qui font bouger les lignes…


UNE MISE AU POINT DANS L’ATTENTE D’UNE MISE A JOUR…

Enfoncer les touches blanches et noires du piano n'a guère changé depuis son invention ! C'est donc le support pédagogique et le déroulement du cours qui doivent s'adapter à nos modes de vie actuels. De nos jours, la notion d'effort à moyen terme ne fait plus recette ; tenter de convaincre un jeune débutant que ses efforts seront gratifiants deux ou trois ans plus tard est souvent difficile dès lors que le relais éducatif parental n'est pas au rendez-vous.

D’autre part l'apprentissage d'un instrument est très fréquemment mis en balance avec l'inscription au judo, au football (les effets de la "Coupe du Monde" ont été à ce titre catastrophiques pour l'ensemble des activités artistiques à la rentrée de septembre 98...), et faute de connaissances en la matière, les parents n'ajoutent pas toujours à leur rôle l'encouragement directif nécessaire.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


Qu'on se le dise donc une fois pour toutes, une « croissance » musicale sérieuse suppose régularité et durée. Encore faut-il que le support pédagogique ne soit pas débilitant ou d'un ésotérisme quasi sectaire ! Quelle crédibilité peut-on avoir auprès de gamins élevés aux mangas et aux jeux en ligne en leur proposant un ouvrage triste, avec des morceaux aux titres aussi évocateurs que « La petite souris » ou « Jolis nuages » ? Au-delà de contraintes de niveau, comment peut-on justifier leur fréquente mièvrerie, face à ce que le « cher Petit » écoute sur son baladeur et voit sur son smartphone ?

Depuis, quelques (trop rares !) éditeurs se sont posés ces questions et proposent de temps en temps des ouvrages attrayants et illustrés, offrant des morceaux plutôt au goût du jour, sans concessions à la progression pédagogique. Après tout, il est autant possible de découvrir une difficulté dans un morceau moderne agréable à jouer. Encore faut-il que les enseignants fassent évoluer leurs habitudes ! Il importe donc de s'informer de l'actualité des outils pédagogiques utilisés et de relativiser l'efficacité de l'ouvrage par rapport à son apparente notoriété.


LA PLACE DES CLAVIERS ET LES TYPES D’ENSEIGNEMENT

Puis, il y a le piano numérique... Il a su se faire une place significative aux côtés du piano conventionnel en intégrant des performances techniques, mais surtout une musicalité qui n'a plus rien à envier à son illustre grand frère. S'il n'est évidemment pas imaginable d'y interpréter Chopin lors d’un festival, les quantités d'instruments vendues supposent que l'on leur dédie des pédagogies spécifiques.

Pour le débutant, rien n'empêche d'utiliser une méthode destinée au piano, si ce n'est qu'elle fera l'impasse sur les caractéristiques propres de l'instrument. Par contre, il ne faudra pas trop s'étonner de subir alors les foudres des « puristes » qui dénonceront l'hérésie de jouer du piano avec un instrument qui en a ni le toucher, ni la profondeur sonore naturelle !

Comme instrument d'éveil, sa compacité et son tarif attractif auront pourtant raison de bien des réserves quant à son utilisation : mais pour continuer à jouer... du piano, il faudra songer à passer à la « taille au-dessus » au bout d'un an ou deux de pratique régulière. Autre solution, jouer du... clavier électronique (souvent assimilé à tort à un synthétiseur - consulter notre dossier sur les différents types de clavier). Là, tout est possible. Il faut seulement se méfier d'une pédagogie où l'on ne propose qu'un travail de main gauche en accords automatiques (pratique pour l’autodidacte, il a ses revers). Pour le reste, on recherchera un cours qui pourra mettre en valeur les fonctionnalités des instruments : travail en lien avec l'ordinateur, en orchestre, réalisation et exploitation de séquences, quand ce n'est pas tout simplement un cours de... découverte des fonctionnalités des appareils !

Les marques ont bien compris l'intérêt qu'il pouvait y avoir à proposer un système d'enseignement. Si l'on a pu autrefois leur reprocher de mettre un peu trop en avant l'ambition commerciale, les pédagogies proposées aujourd'hui sont devenues parfaitement respectables et ne font qu'offrir une alternative attractive aux Conservatoires empêtrés dans leur traditionalisme face à ces instruments.

Les fonctionnalités MIDI des instruments à clavier électronique encouragent forcément les plus novateurs à imaginer des pédagogies alternatives. L'offre concernant les logiciels didactiques s'amplifie, et, après l'apprentissage « solfégique » assisté par ordinateur, les développeurs commencent à diffuser des programmes d'approche de la pratique musicale au clavier. Attrayant pour celui qui n'a guère de temps à consacrer à un professeur, cette forme d’apprentissage peut permettre de progresser à son rythme, mais sans réel contrôle autre que celui de la machine !

Certains sites, comme le nôtre, proposent de la pédagogie « à distance » grâce à Internet. Ce système qui peut permettre de mettre le pied à l'étrier trouvent assez vite ses limites quand la pratique est à un niveau avancé. Par contre, pourquoi ne pas utiliser un tel système comme répétiteur ou en complément d'un cours conventionnel ?

Les outils d'informatique musicale, la maîtrise de logiciels tels que Cubase, Cakewalk ou autres séquenceurs audio-numériques, disposent maintenant aussi de pédagogies spécifiques à leur utilisation. Pour des amateurs sensibilisés à la musique par le biais de l'informatique, mais sans pratique instrumentale, rien ne prouve qu'il ne-soit pas possible de prendre un plaisir, certes différent, mais néanmoins sincère. C'est assurément une nouvelle forme de musique (l’électro ou le hip hop n'en sont qu'un des aspects les plus visibles) qui peut déboucher, encore plus loin, sur une intégration multimédia... Et là aussi, ça s'apprend !

La démarche d'apprentissage musical est un effort considérable et une leçon d'humilité assez redoutable ! Mais il faut gommer l'image rebutante et fastidieuse qui lui reste associée, car de plus en plus de structures indépendantes proposent des solutions capables d'attirer de manière plaisante enfants et adultes. Le choix d'une de ces structures devra se faire en tenant compte de l'intérêt pédagogique et humain, de l'épanouissement que l'on y trouve, et laisser de côté les critères surfaits de respectabilité et les conditions financières. L'effort est malheureusement un peu là aussi...

(Piano Web - 08/2016)


Vous avez aimé cette page ? Partagez-la ou bien suivez-nous !

L'AVIS DES INTERNAUTES

nom : V. Lee
message : merci pour tous ces conseils précieux et cette analyse sur les possibilités de l'enseignement musical. (posté le 15/09/2016)