PIANOWEB.fr    " Espace Dossiers "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

MATÉRIEL DE MUSIQUE



QUEL TYPE DE CLAVIER CHOISIR : PIANO NUMÉRIQUE, WORKSTATION, SYNTHÉ ?

Il existe un choix quasi infini de claviers dans le commerce, de toute taille et pour toutes les bourses. Si le piano acoustique demeure la référence, l'implantation de l'électronique dans les instruments de musique a bousculé la vision du piano traditionnel. C’est ainsi que sont nés dans les années 50/60 les premiers pianos électriques, ensuite les claviers analogiques et numériques, sans oublier les pianos électroacoustiques et les systèmes silencieux. De quoi s’y perdre pour un débutant !


Dans ce dossier, pour des raisons pratiques et surtout pour ne pas altérer une tâche déjà complexe, nous laisserons de côté les instruments anciens comme le clavecin ou l’épinette, ainsi que l’orgue, ses variantes, et le piano électrique. Des instruments certes prestigieux, mais trop marginaux ou trop 'vintage' pour figurer dans cette page. Les informations qui suivent concernent donc uniquement des types de claviers courants : piano acoustique, piano numérique, workstation ou clavier électronique.

A travers ce comparatif technique il n’est pas question d’apposer une échelle de valeur, qui serait de toute façon subjective, mais plutôt d’apporter des conseils et des observations dictées par l’expérience professionnelle.



Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"




1/ LE CLAVIER ÉLECTRONIQUE (OU PORTASOUND *)

C’est un genre de clavier à mi-chemin du synthétiseur et du piano numérique. Il offre la particularité d’être facilement transportable, donc léger. Le clavier est amplifié par l’intermédiaire de haut-parleurs et il dispose le plus souvent d’un système d’accompagnement automatique qui vous permettra de déclencher le style rythmique de votre choix, simplement en jouant des accords avec la main gauche.

Généralement, ce genre de clavier propose un large choix de sonorités couvrant à peu près toutes les familles d’instruments. Idem pour les accompagnements : rythmes anciens et récents cohabitent le plus simplement du monde, sans se faire la guerre !

Côté toucher, le clavier est capable de restituer les nuances, mais attention, la réponse à la vélocité bien que souvent programmable est très variable d’un modèle à l’autre. Un bon conseil, ne jamais acheter ce genre de clavier sur Internet, sans l’avoir testé auparavant grandeur nature. Il peut se produire que dans la série d’une même marque, de grandes différences de qualité existent.

Comme pour les synthétiseurs, le clavier dépasse rarement la norme des 60 touches (5 octaves). Toutefois, les claviers de 4 octaves ne sont pas rares. Certains modèles sont équipés d’un séquenceur – seulement utile pour reproduire des orchestrations – voire d’autres aménagements selon le prix : métronome, split, songs préprogrammées, etc. Des claviers proposent aussi d’afficher sur un écran LCD une portée musicale où défilent les notes qui sont en train d’être jouées. Les accords sont également indiqués. Côté apprentissage, cela peut se révéler utile.

* Portasound : désigne les petits claviers initiés par la marque Yamaha dans les années 80 et qui ont contribué à l’essor des futures workstations et autres claviers électroniques.

ACCESSOIRES

Ce genre de clavier n’est pas toujours livré avec des pieds. Il sera peut-être nécessaire d’investir dans un stand pour clavier. Pensez également à une housse de transport si vous devez vous déplacer avec l'instrument. La pédale de sustain * - pédale forte - est parfois absente. Renseignez-vous avant l’achat.

* : lors de son utilisation la pédale de sustain n’étant pas maintenue au sol, celle-ci à tendance à glisser. Il vous faudra bricoler un système pour la fixer efficacement.


LES FABRICANTS LEADERS

Yamaha, Casio, Korg et Roland.

STYLE DE MUSIQUE

Essentiellement les musiques légères : chansons, rock. Peu recommandé pour jouer du classique ou du jazz surtout en raison de la qualité de toucher du clavier.

LES POINTS FORTS

  • Clavier piano à toucher dynamique.
  • Accompagnement automatique.
  • Bon outil d’apprentissage musical.
  • Bon rapport qualité-prix.

Premier prix : à partir de 200€




2/ LE PIANO NUMÉRIQUE

Le piano numérique est conçu comme une alternative au piano acoustique. Mais que les choses soient claires, il n’a pas pour vocation de remplacer le piano traditionnel, même si les fantastiques progrès de l’échantillonnage créent une illusion parfois troublante. Toutefois, je conseille de ne pas snober ce genre de clavier, mais plutôt de comprendre quels sont ses avantages par rapport au piano acoustique.

Le toucher est un touché lesté, c’est-à-dire proche en réponse du piano traditionnel. Le toucher pianistique, qui a déjà été abordé à maintes reprises dans le site, demeure un sujet controversé. Pour ceux que cela intéresse, je les renvoie au dossier : Le sens du toucher. Toutefois, pour clore ce paragraphe, je ferai remarquer aux plus septiques que certains modèles ‘haut de gamme’ répondent aussi bien à la répétition de touches qu’un double échappement de piano à queue. Cela donne déjà une idée des progrès accomplis en 30 ans !

Les pianos numériques se subdivisent en deux catégories : ceux de salon et ceux destinés à la scène, généralement plus robuste et plus léger.

LE PIANO NUMÉRIQUE DE SALON

Comme pour les claviers de type ‘portasound’, les pianos numériques de salon sont également équipés d'une amplification et de haut-parleurs, ces derniers délivrant une puissance sonore plus élevée et un son de meilleure qualité. Comme sur un piano acoustique, les pédales forte et douce sont solidaires du corps de l’instrument. L’aspect ‘plastifié’ des claviers électroniques laisse place à un design plus travaillé, composé de finitions en bois. Ce type de piano s’intègre parfaitement à de nombreux décors, et une fois le couvercle rabattu, il sait se faire discret.

L’un des principaux avantages du piano numérique c’est qu’il n’a besoin d’aucun entretien, sauf pour ceux qui aiment combatte la poussière ;-))) Contrairement au piano acoustique, il ne se désaccorde pas, même si on le change de place. Cette magie, on la doit à l’échantillonnage. Cependant, contrairement au modèle acoustique, les constructeurs pour des raisons économiques, mais également de poids, utilisent parfois des matériaux peu robustes, comme le plastique.

A l’usage, surtout si celui-ci est intensif, il peut se produire que des marteaux cassent ou que des touches ne remplissent plus leur rôle en restant enfoncées (jeu dans l'axe du balancier). Ensuite, avec le temps, la mécanique en plastique va naturellement se fendiller (généralement après 10/15 ans d’usage intensif). On n’aura pas d’autres choix que de remplacer toutes les pièces (si toutefois le constructeur n’a pas arrêté la production entre-temps) ou de réparer/bricoler soi-même le clavier. Une conclusion s’impose : un piano acoustique entretenu aura une durée de vie bien supérieure à son homologue numérique !

Un autre avantage important du piano numérique - comme des autres claviers électroniques - est de résoudre les problèmes de nuisance sonore. Enfin, plus de voisins qui tapent contre le mur ! On peut diminuer le volume et même rendre l’instrument totalement silencieux en utilisant un casque.

Côté timbre, si la palette sonore est moins riche que chez les petits claviers électroniques, la qualité sonore est par contre nettement supérieure. Le piano et ses proches cousins - piano électrique, orgue, vibraphone… - sont mis en avant. Les soins apportés lors de l’échantillonnage sont sans appel. A la vente, l’argument principal de ce genre de clavier demeure bel et bien la qualité sonore !

LES FABRICANTS LEADERS

Yamaha avec la série des Clavinova, mais aussi Roland avec la série EP.

LE PIANO NUMÉRIQUE DE SCENE

Ce type de clavier n’est pas équipé de haut-parleurs. Il est donc nécessaire de faire appel à une amplification extérieure. En conséquence, leur prix est généralement moins élevé et ils sont plus faciles à transporter (leur poids tourne généralement autour des 20 kg, voire moins). Côté son, l’échantillonnage est de qualité au même titre que les modèles de salon, seule l’amplification et sa restitution sonore feront la différence. Il est donc très important de ne pas négliger la qualité des appareils qui sont raccordés au clavier : console de mixage, amplificateur et en bout de chaîne les enceintes. Cette chaîne d'appareils est tout aussi importante que les bonus technologiques apportés par le clavier !

ACCESSOIRES

Comme ce genre de clavier est destiné à la scène et qu’il doit être démontable rapidement, les constructeurs ne proposent pas systématiquement des pieds. Il vous sera peut-être nécessaire d’acheter ceux proposés en option par la marque ou alors un classique stand de série. Ne pas oublier la housse de transport, dans le cas ou le clavier ne serait pas déjà inséré dans un flight case. Vérifier également la présence de la pédale de sustain, on ne sait jamais !

LES FABRICANTS LEADERS

Roland, Korg et Kuzweil fabriquent d’excellents claviers pour la scène.

STYLE DE MUSIQUE

Pratiquement toutes les musiques, sous réserves d’accepter quelques nuances de jeu lorsqu’on aborde la musique classique.

LES POINTS FORTS

  • Pas de maintenance à la différence du piano acoustique.
  • La qualité sonore.
  • Clavier piano à touches lestées.

Premier prix : à partir de 600€

EN SAVOIR PLUS : ACHETER UN PIANO NUMERIQUE




3/ LE SYNTHÉTISEUR

Les synthétiseurs occupent une place à part dans le marché des claviers électroniques. Si l’on songe à l’époque glorieuse des synthés analogiques, on est dans l’erreur, car l’arrivée de l’échantillonnage a brouillé les pistes. Si théoriquement, il est toujours possible de créer des sons en partant de rien, le concept proposé par la plupart des fabricants est de miser sur des échantillons (samples) et des ondes ‘préparés’. C’est souvent une réponse à la complexité des synthétiseurs d’aujourd’hui et sur l’empressement à obtenir des sons en un temps record.

Fondamentalement, la technologie de l’échantillonnage contrairement aux ondes signifie qu’un clavier est apte à reproduire n’importe quel son sans avoir besoin de le générer. Ce son, qui existe déjà sous forme d’échantillon, est ainsi déclenché par la touche du clavier. Aujourd’hui, il existe des synthétiseurs capables de combiner une technologie de générateurs de sons avec une autre de pur échantillonnage. Ce genre de clavier est apte à produire une palette sonore très riche et très originale.

Il est difficile de détailler les différentes approches technologiques, car elles sont nombreuses et variées. Chaque constructeur cherchant à se singulariser, il n’existe pas de clavier étalon qui permettrait de rassembler quelques points en commun comme la tessiture du clavier ou l’approche technologique. Sauf à être un passionné ou un connaisseur, je conseille de commencer par un clavier de type ‘portasound’ avant de migrer vers ce genre d’appareil.

LES FABRICANTS LEADERS

Access, Alesis, Clavia, Korg, Novation, Roland, Yamaha… Rares sont les constructeurs de claviers électroniques à ne pas proposer dans leur catalogue des modèles de synthétiseur. Ceux-ci se déclinent soit dans une gamme comprenant plusieurs modèles basés sur une même technologie, soit à travers des modèles exclusifs.

STYLE DE MUSIQUE

Les synthétiseurs s'adressent généralement aux artistes créateurs, à ceux qui aiment la musique sans dédaigner les sonorités aventureuses. La musique electro tient le haut du pavé, toutefois, le synthétiseur a prouvé depuis longtemps son ancrage dans d’autres musiques comme le jazz, le rock ou la chanson.

LES POINTS FORTS

  • Originalité et diversité sonore.
  • Orientation MAO.

Premier prix : à partir de 250€ (marché de l’occasion).

EN SAVOIR PLUS : ACHETER UN SYNTHETISEUR




4/ LA WORKSTATION

Littéralement ‘station de travail’, les workstations sont des claviers qui rassemblent en un même appareil plusieurs fonctions allant du synthétiseur au séquenceur et de l’arpégiateur à l’interface numérique. C'est un outil puissant, mais souvent difficile à maîtriser. Il n'est pas rare d'avoir recours à la documentation lorsque son utilisation est occasionnelle.

Mis à part quelques réserves concernant la prise en main, le clavier workstation est un excellent outil pour celui qui recherche une certaine autonomie musicale : création sonore, orchestration de morceaux, accompagnement automatisé… Idéal pour une animation musicale, il peut également servir de clavier d’appoint lorsqu’on part en voyage.

En raison des prix parfois élevés sur ce type d'appareil, il est judicieux de bien évaluer ce dont vous avez besoin. Il n’est pas toujours nécessaire, ni utile, de viser le haut de gamme pour atteindre le but que l'on s'est fixé.

LES FABRICANTS LEADERS

Korg, Roland et Technics proposent différents modèles variables tant sur le prix que sur les caractéristiques.

STYLE DE MUSIQUE

Si l’on s’en tient à la philosophie de ce genre de clavier, il est surtout destiné à l’exploitation des musiques orchestrées : chanson, jazz, rock... et la musique classique, si l’on accepte certaines faiblesses de nuances de jeu.

LES POINTS FORTS

  • Le concept du ‘tout en un’.
  • Idéal pour se fabriquer rapidement des accompagnements musicaux originaux.

Premier prix : à partir de 600€

EN SAVOIR PLUS : ACHETER UN CLAVIER WORKSTATION




5/ LE 'SYSTÈME SILENCIEUX'

L’ingéniosité de ce système électromécanique est de contourner les ‘faiblesses’ des claviers à ressorts ou lestés qui équipent les instruments précédemment cités. Le mécanisme vient s’installer sur un piano acoustique et prend le relais lorsqu’on souhaite jouer avec les avantages du toucher de ce dernier, mais tout en utilisant les possibilités offertes par l’électronique : sons MIDI, connexion avec ordinateur, jouer au casque, etc.

LES FABRICANTS LEADERS

Yamaha et Korg.

LES POINTS FORTS

  • Avoir en même temps sous ses doigts un piano acoustique et un système ouvert à l’informatique.

EN SAVOIR PLUS : LE SYSTEME SILENCIEUX



6/ LE PIANO ACOUSTIQUE

Beaucoup de personnes pensent qu’avoir un piano est la meilleure des solutions. Pas si sûr ! En effet, si le piano conserve auprès de nombreux musiciens son aura, il n’a pas que des avantages...

D’abord, outre qu’il demande un entretien régulier, il est évident que si vous souhaitez un piano doté d'une excellente qualité sonore et d’une mécanique au-dessus de tout soupçon, cela aura un prix. Il ne faut pas confondre piano d’étude et piano de concert ! N'oubliez pas que lorsque vous entendez un piano sur un CD ou lors d’un récital, généralement, il s’agit d’un piano à queue enregistré ou joué dans d'excellentes conditions acoustiques.

Or, une bonne ou une mauvaise surprise arrive souvent au moment de l'installation du piano à votre domicile. La qualité acoustique du local va rendre sa justice impitoyable ! Le piano étant acoustique, il est, à ce titre, très sensible à ce qui l‘entoure : des vitres nombreuses, un sol carrelé, une pièce trop spacieuse ou à l'architecture capricieuse, voilà bien des raisons de redouter le pire ! Face à un local mal isolé et à l’acoustique non traitée, les qualités sonores de votre instrument seront amoindries, ce qui risque d’avoir sur vous quelques effets négatifs : interprétation, lassitude, fatigue... Et comme un vendeur n’est pas un acousticien, et qu’il ne peut prétendre logiquement vous aider dans ce domaine, il ne faudra incriminer personne. Ce problème, souvent sous-estimé et pourtant bien réel, est bien connu des ingénieurs du son.

La question que vous pourriez vous poser est la suivante : « Si je suis en possession d'un clavier amplifié, genre piano numérique, est-ce que le problème sera différent ? »... La réponse est OUI, car le son qui sort d’un piano numérique est beaucoup plus directionnel, alors que celui du piano acoustique est beaucoup plus diffus. Sa sonorité rayonne si bien qu’elle peut être entendu dans un immeuble à plusieurs paliers de distance ! Cette problématique est celle de tous les instruments acoustiques, sauf que le piano est un instrument diablement sonore. Aussi, quand le système silencieux a été mis au point, il est devenu rapidement une solution à bien des problèmes de voisinage.

Pour finir, n'oublions pas la taille imposante du piano qui pose des problèmes d'emplacement. Où le mettre ? Là, dans la pièce d'entrée ou là, dans le salon... Non, dans la chambre ce n'est pas possible ! L’utilisateur doit entreposer très souvent l’instrument un peu n’importe où, faute de place. Alors que faire ? Rien ou presque, si ce n’est se poser les bonnes questions avant d’acheter l'instrument de ses rêves. Avouez que ce serait dommage, surtout si l’investissement financier est important !

LES FABRICANTS LEADERS

Le choix est vaste. Citons parmi les marques les plus représentatives : Baldwin, Bechstein, Blühtner, Bösendorfer, Fazioli, Ibach, Kawaï, Klein, Petrof, Pleyel, Sauter, Steinway, Weber, Yamaha et Young Chang. Sachez toutefois qu’il existe des marques moins réputées qui offrent des pianos de bonne qualité sonore.

STYLE DE MUSIQUE

Toutes les musiques où la sonorité acoustique est indispensable, ce qui exclut toutes les musiques à tendance ‘electro’, bien évidemment !

LES POINTS FORTS

  • Le toucher du clavier.
  • La sonorité, dans le haut de gamme.

Premier prix : à partir de 1500€ (pour un piano droit d’occasion)

EN SAVOIR PLUS : ACHETER UN PIANO ACOUSTIQUE


Vous avez aimé cette page ? Partagez-la ou bien suivez-nous !

L'AVIS DES INTERNAUTES

nom : Blasi Brigitte
message : Tout d'abord merci pour toutes ces explications si complètes!!! Je suis nouvelle retraitée et ...je me remets au piano , j'en faisais dans ma jeunesse....le choix du piano, numérique, acoustique, bas de gamme haut de gamme.....me voilà avec des idées plus claires !! (posté le 29/09/2016)