PIANOWEB.fr    " Espace Cours "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

LEÇON GRATUITE



PROGRAMMER DES ACCENTS DANS UNE SÉQUENCE MIDI FILE

Cette petite leçon de programmation va vous permettre d’aborder sereinement les accents suivants : le portando, le tenuto et le marcato. On utilise les accents pour donner du caractère aux figures de notes qui, sans cela, seraient toutes jouées de la même manière. Certains accents vont modifier temporairement la durée des notes, d’autres vont changer leur intensité et une troisième catégorie déterminera leur attaque. Il est même possible d’utiliser plusieurs accents afin de combiner leurs effets.


UN PEU DE THÉORIE…

Un tiret placé au-dessus ou au-dessous d’une note signifie qu’elle doit être jouée portando ou tenuto, c’est-à-dire détachée et posée, contrairement au staccato qui indique une note détachée et brève. Plus clairement, le portando signale que la note doit être jouée entièrement, avec sa durée totale, alors qu’une note jouée staccato est d’une durée écourtée. Précisons également que contrairement au phrasé legato, chaque note exécutée tenuto doit recevoir une attaque.

Lorsqu’une phrase entière doit être jouée portando ou tenuto, on peut remplacer les nombreux tirets en écrivant Tenuto ou ten. au-dessus ou au-dessous de la portée. Ceci a pour but d’alléger la notation et d’éviter toute confusion avec d’autres signes d’accentuation pouvant être utilisés au même moment.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


Accents portando et staccato

Voyons maintenant comment reproduire correctement le portando dans une séquence MIDI...


LA MÉTHODE AUTOMATIQUE

Il existe plusieurs moyens de modifier la durée d’une ou plusieurs note, selon le type de logiciel que vous utilisez. Le but à atteindre est de donner aux notes leurs valeurs exactes.


Si vous avez un séquenceur haut de gamme, vous disposez à coup sûr d’une fonction d’autocorrection baptisé souvent ‘quantize’ qui vous permettra de modifier la durée des notes, sans changer leur position dans la mesure. Dans Cubase ou Cubase Score, par exemple, on utilise la commande Fixed length (durée figée). Cette dernière transforme automatiquement la valeur de toutes les notes sélectionnées en une valeur fixe, prédéfinie dans la case Quantize.

La version originale.

La version corrigée avec la fonction Durée fixe (séquenceur Cubase).
Toutes les notes sont d'une durée équivalente à une croche (quantize positionnée ici à 8).

Si plusieurs notes consécutives et de valeurs différentes doivent être jouées tenuto, vous pouvez également utiliser la fonction Legato qui permet de « coller » les notes les unes aux autres en conservant chaque attaque.

La version originale.

La version corrigée avec la fonction Legato (séquenceur Cubase).

Sachez toutefois qu'en utilisant cette fonction tous les silences seront ignorés (effacés).


LA MÉTHODE GRAPHIQUE

Avec un logiciel aux performances plus modestes, on utilisera l’éditeur graphique. Ce dernier permet d’ajuster, à sa guise, la durée de chaque note à l’aide d’un outil. Il faut d’abord régler la grille de déplacement (snap) sur la figure de la plus petite note à modifier. Puis, à l’aide de l’outil crayon, on redessine la durée de chacune d’entre-elles, en agrandissant ou en réduisant le rectangle qui les symbolise. La grille snap permet de se déplacer par pas équivalent à la valeur choisie (résolution).

La méthode graphique (séquenceur Cubase).
En ayant réglé la résolution sur 16,
le plus petit changement ne pourra être inférieur à une double-croche.

CLICKS AND PULSE

Rappel : dans le langage MIDI, il n’existe pas de messages indiquant les figures de notes. Pour définir la valeur rythmique des notes d’une piste, le séquenceur utilisera deux messages : l’instant où une touche du clavier est enfoncée, celui où elle est relâchée, autrement dit, les messages MIDI Note On et Note Off.

Afin de mesurer la durée entre ces deux actions, on utilise une horloge basée sur la résolution d’enregistrement du séquenceur. Dans la plupart d’entre-eux, la résolution est de 384 PPQN (Pulse Per Quarter Note) ou impulsions par noire. On utilise aussi fréquemment le terme « clicks ».

TABLEAU DE CORRESPONDANCE EN CLICKS


Tableau d'équivalence du nombre de clicks pour un séquenceur dont la résolution est de 384 PPQN.



    384
    192
    96
    64
    48
    32
    24

Noire
Croche
Double-croche
Triolet de double-croche
Triple-croche
Triolet de triple-croche
Quadruple-croche


LA MÉTHODE SCIENTIFIQUE

Elle consiste à taper manuellement la durée de chaque note dans l’éditeur de messages MIDI (Liste dans le menu Edition dans Cubase). Cette méthode peut sembler rébarbative, mais sachez que c’est, de loin, celle qui offre le plus de possibilités et de précisions, à moins d’être un virtuose du clavier ! Elle vous permettra également d’ajuster vos réglages en fonction du son joué, car tel ou tel accent décrit dans cette page ne produira pas toujours le même effet sur des sonorités différentes. Il faut donc en tenir compte et bien y réfléchir avant de choisir tel ou tel instrument.

La méthode scientifique (Séquenceur Cubase).
Ce sont les colonnes situées à gauche qui nous interesse ici. Il est possible de modifier l'emplacement de chaque note très précisément, mais aussi sa durée et son intensité.

NB : Si le son sélectionné sur cette piste possède un temps de relâche (release time), autrement dit, si le son met un certain temps avant de s’arrêter lorsque l’on arrête de jouer, il est nécessaire de raccourcir la durée des notes dans l’éditeur afin qu’elles ne se chevauchent pas.

La méthode scientifique (Séquenceur Cubase Lite).
Edition de messages MIDI dans un séquenceur d'entrée de gamme.

Cette méthode peut même être utilisée avec les séquenceurs d’entrée de gamme, à condition qu’ils donnent accès aux messages MIDI dans les pistes.


MARCATO ET MOLTO MARCATO

Ces accents placés au-dessus ou au-dessous des notes en modifient le volume. Le marcato (marqué) indique une accentuation forte, suivie immédiatement d’une diminution de volume.

La méthode scientifique (Séquenceur Cubase Lite). Edition de messages MIDI dans un séquenceur d'entrée de gamme.

Le molto marcato (plus marqué) indique que les notes doivent être accentuées plus fortement que celles qui les précèdent ou qui les suivent (signe identique au marcato mais dirigé vers le haut : ^).

L’accentuation du signe molto marcato est plus forte que celle du marcato. Dans les deux cas, ces accents ne modifient pas la durée des notes. Si, en revanche, on veut diminuer celles-ci, il est possible, par exemple, de combiner un marcato et un staccato pour obtenir une note jouée plus forte et dont la durée serait raccourcie de moitié.


MAO (Marcato Assisté par Ordinateur)

Lorsque l’on joue une note sur un clavier MIDI, la prise MIDI Out transmet un message codé définissant cette action.

Un des mots contenus dans ce message indique la force avec laquelle la note vient d’être jouée. Dans le jargon MIDI, on appelle cela la vélocité. Pour reproduire les accents marcato et molto marcato, il faudra augmenter la valeur de vélocité de chaque note accentuée.