PIANOWEB.fr    " Espace Dossiers "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

ANALYSE MUSICALE



LES STANDARDS DU JAZZ

Le standard est une composition qui se bonifie avec le temps. Il rentre dans le patrimoine culturel et sert de référence dans l'éducation musicale. Au départ, personne ne sait si un jour une composition deviendra un standard. Une composition peut être considérée comme mineure ou insignifiante lors de sa création, puis devenir populaire en prenant un nouveau "visage" sous l'effet de certains courants musicaux ; appuyée en celà par des phénomènes de mode qui la propulsera au sommet des hits.


QUAND UNE COMPOSITION DEVIENT UN STANDARD...

Une composition devient donc un standard quand elle obtient une reconnaissance populaire. Ses qualités intrinsèques n'ont pas d'importance, sauf pour le musicien qui l'étudie. La standardisation d'une composition ne dépend pas d'une démarche délibérée de l'artiste mais existe souvent à ses dépens. Aujourd'hui, nous ne savons pas ce que seront les standards musicaux de demain. Existera-t-il toujours un côté "traditionnel" ? Une référence sur laquelle s'appuyer dans 20, 30 ans ?

La musique a éclaté dans de nombreuses directions, le plus souvent sans aucun lien entr'elles. Les courants musicaux actuels sont très nombreux et individualistes. Ils sont faits d'incertitudes, d'histoires sans lendemain et les nombreuses reprises d'hier, réarrangé au goût du jour, en témoignent. Cette instabilité créatrice ne facilite pas la pérennité d'un morceau dans le temps. Souvent, une composition devient un standard quand elle existe sous de nombreuses versions, qu'elle offre un intérêt pour des musiciens venant d'horizons divers. C'est aussi ça, sa marque de fabrique !


QUAND LE STANDARD DE JAZZ S'ÉTUDIE...


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


Dans la musique jazz, de nombreux standards sont au départ des chansons, qui, par leur approche harmonique, intéressent les improvisateurs (Les feuilles mortes, The girl from Ipanema, par exemple). Il arrive parfois que les standards de jazz soient écrits et cadrés harmoniquement par les jazzmen, leur donnant ainsi un support idéal pour improviser. La construction de certaines compositions en témoigne : So what, écrit par Miles Davis est basé sur deux accords. A l'inverse de façon plus technique (surtout à cause de son tempo), dans le thème Giant steps de John Coltrane, pratiquement chaque note mélodique est portée par un accord différent. (voir la leçon : SO WHAT & GIANT STEPS

Les standards sont étudiés dans les écoles de jazz pour aborder des problèmes spécifiques : accords à 3 notes et renversement, changement de tonalité, réharmonisation, etc. Ils sont indispensables aux musiciens qui souhaitent connaître les bases de l'improvisation jazz.


ÉVOLUTION ET MIXITÉ JAZZ

Une des raisons majeures de l'évolution du jazz provient de son appétit féroce à utiliser les musiques provenant des quatre coins de la planète. Rappelons-nous, que déjà à l'époque du swing, dans les années 1930/1940, la musique jazz/manouche de Django Reinhardt s'imposait en France, tandis qu'aux Etats-Unis, quelques années plus tard, un certain Dizzy Gillespie regardait déjà du côté des musiques exotiques avant que ne déferle la vague Bossa Nova dans les années 1960, grâce à un compositeur qui allait devenir le maître à penser de ce style, Carlos Jobim.

Dans la liste des standards jazz présente au bas de cette page, il n'est donc pas étonnant de trouver quelques thèmes aux couleurs latines. Mais la musique jazz ne s'est pas arrêté en si bon chemin… s'emparant du rock au moment où la musique devenait électrique, et ce, jusqu'à aujourd'hui, n'hésitant pas à utiliser boîte à rythmes et séquenceur afin de mieux coller aux modes actuelles.


LE MUSICIEN DE JAZZ FACE AU STANDARD

De toutes les formes musicales, ce qu'il est convenu d'appeler le jazz a toujours été synonyme de musique en liberté. Mais le jazz, par son histoire, est également une forme musicale où domine de façon écrasante l'individualisme. Selon une progression liée avec l'entourage social, les personnalités du jazz ont eu pour constance la recherche du dépassement de soi, pour repousser les normes établies afin de se libérer de contraintes jugées fausses, pour aller vers une plus grande personnalisation. C'est ainsi que le jazzman se trouve souvent au seuil de la liberté mais aussi de la solitude, sans échelles de valeurs, allant jusqu'à la négation d'une forme de concept art.

Aujourd'hui, le jazz est devenu un domaine intellectuel où les exégèses sont devenus monnaie courante, alors que la création a tendance à tourner en rond, cherchant une voie de sortie vers d'autres directions. Face aux moyens considérables de la communication moderne, le public a toujours tendance à accepter n'importe quoi, n'aimant que ce qu'il croit être la nouveauté. Sous prétexte de remettre en question notre confort intellectuel et notre sens critique, les jazzmen d'aujourd'hui ont voulu substituer aux valeurs esthétiques d'hier, l'authenticité et l'émotion. Mais faire preuve d'authenticité et d'émotion, c'est se raccrocher à des échelles de valeur, basées sur des lois conventionnelles. L'émotion ne se juge que par rapport à un vécu et l'authenticité n'existe que par rapport à des a priori. Derrière ces désirs se cache une volonté de libération totale de l'homme. Encore faut-il savoir en quoi consiste la libération.

La musique free jazz a vainement tenté d'y répondre mais sans y parvenir. La libération est constituée de tout un ensemble de faits, politiques, sociaux ou religieux. Elle est le plus souvent partielle chez l'individu et les domaines artistiques, musicaux ou autres, sont des garde-fous utiles pour celui qui s'y investit. Le musicien de jazz, chercheur dans l'âme, est souvent troublé et des plus instable face à sa vision du monde actuel. Son œuvre est le reflet de ses recherches angoissées, conditionnée en cela par la société. Société, qui incite l'artiste à délivrer des messages, à devenir le modèle d'une autre société faite de progrès et d'ouverture. Le musicien de jazz a du mal à se situer face au développement culturel quelque peu infantile où la multiplication des moyens de communication, le grand nombre de parutions et de leurs rapidités sont aussitôt oubliés sans avoir été étudiés et retenues à leur juste valeur. Que seront les standards de demain, face à une consommation instantanée, à une civilisation de consommateur rassasié et qui n'ose plus critiquer ?


L'AVENIR DU STANDARD DE JAZZ

Une mode qui dure longtemps devient un fait social, le style d'une époque, mais ne crée pas forcément des œuvres qui deviendront des standards. Depuis une vingtaine d'années, la musique jazz se laisse aller vers un hasard absolu, tentant de réveiller certains sentiments intérieurs. Les œuvres réellement désirées se font de plus en plus rares. La tendance actuelle est de multiplier les originaux en plusieurs facettes, par des interprétations basées sur des critères esthétiques et techniques. La musique des années 1960/970 est pillée, la musique soul en tête. En musique électronique, la relecture des standards, ne sert pas la création pure. Elle dilue le plus souvent l'original en affaiblissement son originalité, donc sa force.

Le cœur du standard c'est la mélodie et les harmonies, sa respiration. Aujourd'hui, nous assistons à l'évanouissement de la mélodie et à la simplification des harmonies, même dans le jazz qui en faisait son apanage. Il est bien difficile aujourd'hui de retenir une mélodie où d'être surpris par un enchaînement harmonique tout neuf. Si l'on n'y prend garde, les standards d'hier risquent de devenir rapidement obsolètes, oubliés.

Qu'importe celui qui est le premier à découvrir, si cette découverte est aboutie, si elle est intégrée dans un système de valeurs utiles. Si hier, le musiciens de free jazz peinait pour offrir une œuvre aboutie, pour donner à son public des thèmes où il pouvait se raccrocher et avoir une joie profonde, aujourd'hui, c'est le public qui rame pour comprendre ce que le musicien lui donne en désordre. Le musicien a du mal à justifier son œuvre, il esquisse, il suggère et l'auditeur à sa suite tente de construire le puzzle. La musique jazz suit ou subit les courants qui la traversent. Elle est devenue moins révolutionnaire que par le passé, devenant plus intellectuelle que sensitive. Elle a oublié sa nature souple, son lyrisme et sa générosité.


LISTE DES PRINCIPAUX STANDARDS DE JAZZ

  • A foggy day / A Night in Tunisia / African flower / Afro blue / After you've gone / Afternoon in Paris / All blues / All of me / April in Paris / Automn Leaves
  • Beauty and the beast / Billies Bounce / Billy boy / Black narcissus / Black orpheus / Blue in green / Blue Trane / Blues Bossa / Bluesette / Body and soul / Boplicity / Bossa Nova USA / Brazil
  • C. jam blues / Canteloupe Island / Captain Marvel / Caravane / Cherokee / Corcovado / Cry me a river / Crystal silence
  • Days of wine and roses / Desafinado / Donna lee / Don't mean a thing / Doxy
  • Epistrophy / Equinox / Estate
  • Falling in love / Five Hundred Miles High / Fly me to the moon / Footprint / Four brothers / Four on six / Four
  • Gentle Rain / Georgia on my mind / Giant steps / Girl talk / Gloria's step / Good bye pork pie hat / Grooving / Grooving High
  • Hackensack / Honeysuckle Rose / How High the Moon / How Intensitive
  • I Got Rhythm / I Remember Clifford / I Thought About You / Impressions / In a Sentimental Mood / Ipanema (the girl from) / It Don't Mean a Thing
  • Jordu / Juju / Just Friend
  • Killer Joe
  • La Fiesta / Lady Be Good / Laura / Lazybird / imehouse Blues / Little Sunflower / Lullaby at Birdland
  • Mack the Knife / Maiden Voyage / Man I Love (the) / Manteca / Meditation / Mercy Mercy Mercy / Milestones / Misty / Moanin / Modal Fragments / Mood Indigo / More / Morning Dance / Mr PC / My Favorite Things / My Funny Valentine
  • Naïma / Nardis / Nature Boy / Night andDay / Nostalgia in Times Suare
  • Oléo / On a Clear Day / On green Dolphin Street / Once I Loved / Once Upon / One Note Samba / One Step / Ornithology / Out of Nowhere
  • Petite Fleur / Perdido / Put on a Happy Face
  • Recado / Rosetta / Round About Midnight / Ruby My Dear
  • Saint-Thomas / Salt Peanuts / Samba de Una Nota So / Satin Doll / Scrapple From to Apple / September Song / Seven Step to Heaven / Shiny / Side Winder / Skylark / So What / Soft as In / Solar / Song for my Father / Sophisticated Lady / Spain / Speak Low / Stella by Starlight / Stolen Moments / Stomping at the Savoy / Straight no Chaser / Summertime
  • Take Five / Take the A Train / Tea for Two / Tenderly / The Shadow of your Smiles / True Love
  • Waltz for Debby / Watermelon Man / Wave / Well You Need N't / When You're Smiling
  • Yesterday

  par ELIAN JOUGLA



À CONSULTER

LE JAZZ, UNE MUSIQUE SOCIALE ET CULTURELLE

LES RACINES DE LA MUSIQUE JAZZ