PIANOWEB.fr    " Espace Infos "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

INFO



SONDAGE : À QUEL ÂGE DOIT-ON APPRENDRE LE PIANO ?

SONDAGE PIANO WEB...
"À QUEL ÂGE DOIT-ON APPRENDRE LE PIANO ?"


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


A la question "D'après-vous, à quel âge doit-on commencer l'étude du piano ?"...
La majorité des avis est partagée entre 5 et 10 ans (38%) et n'importe quel âge (39%).

Les résultats sont les suivants :

  • Moins de 5 ans : 16 %
  • Entre 5 et 10 ans : 38 %
  • Entre 10 et 15 ans : 5,9 %
  • Entre 15 et 20 ans : 1,1 %
  • Au-delà de 20 ans : 0 %
  • A n'importe quel âge : 39 %
Sondage réalisé auprès de 216 participants.

ANALYSE ET HYPOTHÈSES

L'âge où l'on commence à étudier la musique est un facteur déterminant car il conditionne très souvent le rapport affectif, sensoriel avec cet art. La première information révélée par ce sondage nous indique que près de la moitié des participants estiment qu'il faut étudier le piano entre 5 et 10 ans (38 %). L'étude d'un instrument, ici le piano, coïncide donc avec les premières années du parcours scolaire.

Ce pourcentage élevé reflète bien l'idée généralement répandue suivant laquelle l'étude d'un instrument doit commence assez tôt. Par contre, il est très étonnant de voir 16% des participants estimer que l'apprentissage du piano doit se faire dès la maternelle ! (certainement une confusion entre apprentissage du piano et éveil musical... Nous ne pouvons que conseiller la lecture des pages suivantes : Réponses à des questions essentielles 1 et 2).

Aussi étrange qu'étonnant, ce sondage révèle également qu'il serait trop tard pour apprendre le piano à la pré-adolescence et à l'adolescence ! (5,9 % et 1,1 %). Quant à l'âge adulte et son 0% personne n'y croit ! L'âge adulte révèlerait-il son incapacité à apporter un quelconque résultat pianistique au-delà de 20 ans ?...

Heureusement, le sondage avait prévu une dernière possibilité, celle d'apprendre le piano à n'importe quel âge. Les quelque 40% de réponses favorables à cette solution sembleraient donner raison à ceux qui concentrent leurs efforts autour d'une certaine démocratisation de la musique et de son apprentissage.

Le regard porté sur l'étude du piano serait-il alors de moins en moins assujetti au parcours scolaire ? Si les adultes sollicitent de plus en plus l'apprentissage d'un instrument, ce n'est pas un hasard. Depuis ces 20 dernières années, la musique s'est démocratisée. Des écoles, des structures ont vu le jour un peu partout en France. Cependant, celles-ci manquent parfois d'efficacité en n'ouvrant pas toujours leur porte aux adultes.

Le site Piano Web a souvent dénoncé dans ses pages cette limitation d'âge, véritable fléau pédagogique d'un autre temps. Si une véritable émancipation de toutes les tranches d'âge existait, c'est toute la communication musicale qui s'en trouverait bouleversée. Un vent de liberté soufflerait alors sur l'enseignement et sur son approche didactique, créant de nouvelles interactions pédagogiques...

Mais le chemin restant à parcourir est encore long pour que les écoles de musique acceptent des personnes de tous âges, pour que l'apprentissage du piano et des autres instruments se déracine des idées éducatives préconçues, voire de leur course à l'élitisme. Pour que l'âge ne soit plus un obstacle, il faudrait que la majorité des enseignants en poste veuille un tel changement, que ces derniers acceptent de revoir la 'question' sans que leur conception pédagogique en souffre... Malheureusement, cette mission paraît bien difficile quand on sait que l'enseignement de la musique est plutôt dirigiste, enfermé dans des résultats qui sont souvent éloignés de sa mission première : celle de faire aimer la musique au plus grand nombre.

(Piano Web - 03/2011)