PIANOWEB.fr    " Espace Cours "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

LEÇON GRATUITE



ACCOMPAGNEMENT PIANO AVEC ACCORD DE 7e DE DOMINANTE

Après avoir abordé quelques facettes de l’utilisation de l’accord majeur et mineur (plaqué et en arpège), nous allons aborder dans ce cours un accord constitué de quatre notes : l’accord de 7e de dominante.


L’ACCORD DE 7e DE DOMINANTE, UN ACCORD PERMISSIF

Cet accord est très important en harmonie pour plusieurs raisons :


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


  • Pour moduler. C’est-à-dire pour passer d’une tonalité dans une autre.
  • Pour préparer une cadence parfaite lors d’une conclusion.
  • Pour jouer un blues simple en trois accords.

Nous pourrions bien sûr trouver d’autres utilités à cet accord, plus ou moins complexes. Ici, nous allons l’aborder sagement et toujours de façon ludique.


LA CONSTITUTION DE L’ACCORD DE 7e

Sa constitution repose sur l’accord majeur (accord à 3 sons : fondamentale, tierce majeure, quinte juste) - que nous avons déjà abordé dans des cours précédents - et auquel nous rajoutons une quatrième note situé à 5 tons au-dessus de la fondamentale : la 'septième mineure'.

Pour trouver facilement cet intervalle de ‘septième mineure’, au lieu de partir de la fondamentale et de monter les 10 demi-tons qui nous séparent d’elle, il est bien plus simple d’utiliser l’octave (6 tons) et de descendre de deux demi-tons !

Exemples :

Pour un accord de C7, la septième mineure sera le « sib », correspondant à la note do descendue d'un ton. Tandis que pour l’accord de G7, ce sera la note « fa », et pour l'accord de Si b, le « la b ».

Jusque-là rien de bien compliquer !

Cependant, l’ajout de cette septième mineure est aussi producteur de dissonance... ce qui signifie pour l'accord une certaine instabilité sonore. Une « tension » qui, en règle générale, nécessite une résolution (« repos »). Pour faire simple, nous dirons que tout accord de 7e trouve sa résolution dans un accord qui se situe à une quinte au-dessous de lui, soit 7 demi-tons.

Exemples :

Si nous avons un Sol 7, l’accord de résolution sera le Do majeur.
Si nous avons un Do 7, l’accord de résolution sera le Fa majeur.

Or, si cette cadence est très utilisée en musique classique, l’accord de 7e échappe parfois à cette règle, notamment dans les musiques rock, jazz, pop, etc. où cette dissonance est tolérée jusqu’à construire des séquences entières, comme dans le blues.


APPROCHE DE L’ACCORD DE 7e DE DOMINANTE.

Voici un premier exemple simple mettant en application l’utilisation de l’accord de 7e.

Dans cet exemple de jeu rythmique dissocié, un seul accord est utilisé, le Do 7. C’est la main droite qui l’exécute tandis que la main gauche joue des basses avec en alternance fondamentale et 7e mineure (cet intervalle peut être remplacé accessoirement par la quinte, la note sol).

Sur le même principe, le second exemple ci-dessous utilise l’accord de Fa 7, mais cette fois-ci renversé, ce qui provoque une sonorité beaucoup plus dense de l’accord.


LES DEUX ACCORDS DE 7e RÉUNIS

Ce dernier exemple réunis les deux exemples précédents.

La seule difficulté se trouve dans l’enchaînement des deux accords, qu’il faut "préparer" en amont. Vous devez être en mesure de faire résonner chaque accord comme s'il s'agissait d'une seule note. Je vous conseille d’abord de travailler en boucle et de façon alternative les deux accords de 7e de la main droite (doigté : 1/2/3/5 aux deux accords). Si nécessaire, faites glisser vos doigts à l’intérieur des touches (surtout si vous avez de petites mains). Ensuite, quand votre dextérité est acquise, lancez-vous à deux mains.


ALLER PLUS LOIN

Une fois cette séquence maîtrisée, il est de votre intérêt de la travailler dans d’autres tonalités. Cette apprentissage vous permettra de parfaire votre connaissance des accords de 7e, plutôt que de les travailler sous formes d’exercices ou de progressions (l'un n'empêchant pas l'autre).

Vous pouvez aussi travailler la séquence en partant d’une grille de blues composé de 12 mesures et de 3 accords.

Exemple en tonalité de Do majeur :

C7 / F7 / C7 / C7
F7 / F7 / C7 / C7
G7 / F7 / C7/ G7

Du travail en perspective !

  par ELIAN JOUGLA