PIANOWEB.fr    " Espace Cours "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

LEÇON GRATUITE



PROGRAMMER UN SON DE BASSE AVEC UN SYNTHÉTISEUR

Ce petit cours de programmation apporte quelques pistes de réflexion concernant la création sonore de basses électroniques en utilisant l'architecture classique des synthétiseurs analogiques et numériques : ondes et LFO accompagnés d'enveloppes type ADSR. Les sonorités obtenues peuvent être utiles à un claviériste travaillant notamment dans le domaine de la musique electro.


Après avoir expliqué la fabrication d'un kit de batterie électronique, nous allons aborder l'autre instrument indissociable de la musique electro, la basse synthé.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


Sur les synthétiseurs, les basses électroniques portent des noms généralement significatifs : acid bass, techno bass, dub bass, rave bass, etc. Pour les construire nous allons utiliser la synthèse soustractive présente sur la plupart des synthétiseurs analogiques.



CRÉER UNE BASS LINE

La plupart du temps, une forme d'onde riche en harmonique est utilisée, un signal carré ou en dents de scie. Cette onde va être filtrée. Suivant le timbre que l'on cherche à obtenir, on peut pousser le filtre jusqu'à la résonance. L'onde filtrée passe ensuite à travers une enveloppe (type ADSR) généralement calibrée pour être courte avec une attaque rapide (on retrouve dans la programmation des basses électroniques une analogie avec la création sonore des percussion décrite dans le kit de batterie).



LA DUB BASS

Ce modèle-là est le plus simple à mettre en œuvre. La dub bass ou sub-bass est une basse très profonde (utilisée notamment dans la musique 'drum and bass'). Un oscillateur sinusoïdal réglé à très basse fréquence avec une enveloppe percussive conviendra parfaitement... et c'est tout !



L'ACID BASS OU BASSE TECHNO

Alors que le filtre de la basse dub était en sommeil, il devient très actif quand la basse techno est programmée. Un filtre résonant s'impose. Le signal peut être en dents de scie ou carré. La même enveloppe peut être utilisée à la fois pour moduler la fréquence de coupure du filtre et l'amplitude du signal. Cela aura pour avantage de générer un son d'autant plus résonant que l'amplitude de son enveloppe sera élevée.

LA RAVE BASS

Etant donné que la musique rave est beaucoup plus agressive que la musique techno, la rave bass doit être riche en harmonique. Sa réalisation conduira peut-être à doubler, voire tripler le générateur. Ainsi, si votre synthétiseur le permet, il faudra légèrement désaccorder de quelques hertz les différents oscillateurs qui passeront ensuite à travers le filtre puis le circuit d'amplification. Il est parfois intéressant de doubler un des oscillateurs à l'octave supérieure ou inférieure (comme le ferait d'une certaine façon une pédale 'octaver'), voire à la quinte, dans certain cas.

La forme idéale pour ce genre de basse est l'onde en 'dents de scie'. Concernant l'enveloppe, celle-ci doit posséder une attaque immédiate, tandis que la chute de l'amplitude après le sustain devra être très rapide pour éviter toute résonance quand la touche du clavier est relâchée. Quant au filtre, il n'est pas forcément nécessaire pour ce type de sonorité.


UTILISATION DU LFO

Pour rendre plus 'vivants' les types de basse décrites ci-dessus, il peut être utile de moduler légèrement en fréquence le ou les oscillateurs servant de sources sonores conjointement avec un LFO à très basse fréquence. Cela créera de subtiles variations de hauteur aléatoires. Evidemment, pour apporter un certain réalisme, le dosage ne doit pas être trop appuyé.



EN PARTANT D'AUTRES SYNTHÈSES…

En FM (type synthé DX7), la réalisation de basses procure généralement des timbres assez ronds. Un autre algorithme, comme celui de Karplus-Strong utilisé en modélisation physique, est tout particulièrement destiné à reproduire des sons de cordes pincées, générant une attaque brillante et à l'amortissement progressif. Combiné à un ou plusieurs oscillateurs sinusoïdaux à basse fréquence afin de simuler la résonance de l'instrument, il permet d'obtenir des sonorités de basses électriques très convaincantes.


EXPÉRIMENTEZ !

Pour créer des sons de basses originaux, il ne faut pas hésiter à expérimenter en utilisant n'importe quelle forme d'onde à basse fréquence. La synthèse additive est toute désignée pour créer précisément la forme d'onde adéquate. En ce qui concerne les filtres, et dans la mesure du possible, optez pour des pentes abruptes à 24 dB par octave (type Moog), plutôt qu'à 12 dB par octave.

Par expérience, une basse qui sonne bien sans effet est une basse qui produira un son renversant quand elle subira quelques traitements supplémentaires (chorus, phasing…). Une petite pointe de réverbération courte peut être utile pour éviter la 'sécheresse' du son.

Si vous êtes un adepte de la musique electro, l'utilisation d'un arpégiateur conjointement associé à un delay (écho) vous aidera à créer des motifs mélodiques complexes. Toutefois, attention à ne pas trop en abuser, car ici comme ailleurs, tout est une question d'équilibre !

Vous avez aimé cette page ? Partagez-la ou bien suivez-nous !

L'AVIS DES INTERNAUTES

Soyez la première personne à publier votre message ici, en remplissant le formulaire ci-dessous.