PIANOWEB.fr    " Espace Cours "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

LEÇON GRATUITE



LA LIBRE IMPROVISATION FAÇON KEITH JARRETT ET THE KOLN CONCERT

The Köln Concert est certainement le concert de Keith Jarrett le plus connu. Inégal (ce qui n'est pas synonyme de mauvais), ce concert présente, comme souvent chez ce pianiste, des climats éthérés alternant avec des moments plus intenses. Keith Jarrett délivre des moments magiques que seule l'improvisation est capable de créer. Le but recherché par le pianiste est à l'opposé du concert classique. La partition est proscrite, interdite, comme étant un frein à tout esprit neuf, créatif, spontané.


THE KOLN CONCERT... MONTAGE ET DÉMONTAGE


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


L'imagination est féconde chez Keith Jarrett. Il possède la grande force des improvisateurs, celle capable de surprendre à tout moment son auditoire. Pour comprendre toute les qualités pianistiques de ce musicien de jazz, j'ai réalisé il y a quelques années pour mes élèves un montage complet du Köln Concert en 51 parties.

A l'origine, le disque issu du concert est divisé en quatre parties : I / IIa / IIb / IIc. Pour cette leçon d'observation qui vise à vous sensibiliser à l'art de l'improvisation, j'ai choisi des extraits de la première partie, la plus lyrique du concert et aussi la plus connue.

J'ai divisé cette première partie du concert en 19 fragments et j'ai retenu pour vous les plages 7 à 12, correspondant respectivement aux numéros 1 à 6 du fichier à télécharger.

Si vous n'arrivez pas à suivre la partition (le niveau de difficulté est par moments très élevé), ce n'est pas très grave. Je le répète, le but ici est d'apporter une dimension pédagogique à la question de l'improvisation et non pas de décortiquer l'emploi de telle gamme ou de telle harmonie. Cette leçon est une leçon d'éveil et de sensibilisation à l'improvisation par un maître de cette discipline qui a eu l'excellente idée de transcrire son "Köln concert" pour tous les amoureux du piano jazz (pour info, la modestie et l'honnêteté de Keith Jarrett vont jusqu'à mentionner son incapacité à retranscrire certains passages technique de son concert).

Apprentis musiciens, soyez sûr que l'improvisation est capable de vous transporter bien au-delà de vos capacités de déchiffrage. En vous libérant, l'improvisation dénoue bien des problèmes techniques comme émotionnels. Irremplaçable, elle est et restera la source de toute une partie de l'histoire de la musique.

POUR CONSULTER LA PARTITION CLIQUEZ SUR L'IMAGE




PREMIER EXTRAIT

Ce premier extrait nous fait entendre le thème principal, très lyrique, construit sur deux accords. Le tempo est marqué, mais sans trop. Le rythme de la main gauche est cadencé par la figure croche pointée/double-croche, rompue de temps en temps par des accords brisés descendants.

SECOND EXTRAIT

La vélocité de Keith Jarrett se met en place. La main droite trace des phrasés rapides, lyriques et aériens, tandis que la main gauche souligne, sans appui, la décomposition de l'harmonie note après note.

TROISIÈME EXTRAIT

Reprise du thème avec un tempo plus appuyé à l'intonation gospel par l'emploi de quelques rythmes typiques, tout en gardant des intonations dans le style "Jarrett".

QUATRIÈME EXTRAIT

Le passage le plus flamboyant… faut suivre ! La technique est mise en avant. Les gammes légères comme des jonquilles démontrent que le jazz n'est pas qu'une histoire de rythmes. Ce résultat sonore est la conséquence d'un travail poussé. Les gammes sous les doigts de Keith Jarrett ne sont jamais gratuites. Elles ne servent pas ici à remplir un espace temps, comme quand l'imaginaire est absent.

CINQUIÈME EXTRAIT

Reprise de l'intonation "Gospel" très marqué.

SIXIÈME EXTRAIT

Exposition du second thème, également très lyrique, mais rompu par des changements de tonalité très brusques qui ont l'avantage d'aérer la mélodie et de transporter l'auditeur vers d'autres paysages sonores.


  par PATRICK MARTIAL