PIANOWEB.fr    " Espace Cours "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

LEÇON GRATUITE



LA POSITION DU PIANISTE FACE AU PIANO - PREMIÈRES OBSERVATIONS

Il y aurait beaucoup à dire sur le sujet. Dans un premier temps, voici quelques observations que je donne lors de mes cours quand le besoin s’en fait sentir. Considérez-vous avant tout comme un sportif, car il va s’agir de demander à vos mains de se muscler, de s’assouplir. Il ne faut donc pas avoir une mauvaise position physique. Sachez qu’un claquage musculaire ou ligamentaire peut vous arriver au piano… c'est rare, mais cela peut arriver... surtout si vous forcez exagérément ou si votre échauffement est trop rapide.


1 - LES DIFFÉRENTES POSITIONS FACE AU PIANO


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


  • La position académique

    Pour les petits enfants et pour éviter une mauvaise position dorsale, on glissera sous leurs pieds un petit tabouret. L’assise est importante et doit être stable.

  • La position dans la pratique

    Il n’est pas demandé à un pianiste d’être raide comme un piquet. En réalité, c’est tout son corps qui doit participer au rythme du morceau. Il doit être en osmose avec celui-ci, le bout des doigts étant l’aboutissement d’un processus qui englobe sa pensée, son énergie, sa sensibilité et sa propre auto-écoute.

    La manière de bouger face à l’instrument est également une manière d’affirmer sa propre personnalité. Je pense à Ray Charles et à Stevie Wonder, tous deux aveugles et à leur façon de bouger de gauche à droite face au piano ; à Glenn Gould, tête basse, penchée sur le clavier … Si le fait de bouger, de faire osciller votre corps vous aide, vous fait davantage pénétrer dans la musique, alors faîtes-le!

  • Les coudes à la hauteur du clavier, pourquoi ?

    L’énergie musculaire est différente en fonction de votre hauteur face au piano. Si vous êtes assis, coudes plus hauts que le clavier, c’est le poids de vos avant-bras qui agit sur l’enfoncement des touches et non vos doigts. Donc, ceux-ci travaillent moins et mal. À l’inverse, une position trop basse casse votre poignet et demande davantage de force à vos doigts pour enfoncer les touches (je ne conseille cette position que dans la pratique de certains exercices pianistiques ou de certaines musiques.)


2 - LA POSITION DES MAINS

Position académique :

Les doigts arrondis (*), comme si l’on tenait dans sa main une pomme.

Position Classique...     ...Doigts Arrondis


Position dans la pratique :

Cela peut varier en fonction de sa morphologie, de la taille des mains, de la position d’assise ou des effets sonores que l’on veut obtenir.

Les doigts arrondis, pourquoi  ?

Dites-vous bien que le fait de jouer au piano les doigts arrondis et souples n’est pas naturel !
N'oubliez pas que ce n’est pas à l’instrument de s’adapter à nous, mais à nous qu'il appartient de s'adapter à lui et à sa forme. La longueur et largeur des touches sont les mêmes pour tout le monde !


Rêvons un peu...

Le fait de construire un piano adapté à sa morphologie est, du point de vue technique, réalisable par un bon facteur de piano motivé (renseignements pris auprès de quelques spécialistes). Ce travail sur mesure coûterait très cher, car il lui faudrait étudier, mesurer chaque pièce mécanique rentrant en jeu et cela de manière individuelle.

Tous les pianistes possèdant des mains petites ou moyennes se sont vus, un jour, confrontés au fait de ne pas pouvoir réaliser certains grands intervalles au piano, moi le premier !

Bien tirer sur les doigts... et utiliser le potentiel de la longueur des touches.


Le développement de la technique des "doigts arrondis" offre plusieurs avantages : le travail de la vélocité (gammes par exemple) est plus propre, la sonorité plus fluide (cela s’entend dans les passages musicaux rapides). Il se dégage également une certaine esthétique visuelle. L’attaque à plat (doigt raide) est intéressante à utiliser, notamment dans le jazz, pour marquer les notes syncopées par exemple.


Le plus difficile est de conserver la position légèrement arrondie
quand on attaque sur les touches noires !


LEÇON SUIVANTE : La position physique au piano : corps, épaules, bras et mains

  par ELIAN JOUGLA