PIANOWEB.fr    " Espace Cours "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

LEÇON GRATUITE



LE SOLFEGE DU DÉBUTANT (13) : LES INTERVALLES MAJEURS ET JUSTES

Ce cours aborde les intervalles simples. Ceux-ci sont utilisés pour construire la gamme majeure et certains accords.


DÉFINITION D’UN INTERVALLE

On nomme intervalle une distance qui sépare deux sons (ou deux notes).

Chaque intervalle se mesure par le nombre de degrés qu’il contient (ton et demi-ton). Le nom de l’intervalle exprime le nombre de degrés.

Un intervalle peut-être ascendant (grave vers l’aigu) ou descendant (aigu vers le grave).


TON ET DEMI-TON


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


- La distance la plus grande entre deux notes conjointes est appelée ton (ex : do – ré)
- La distance la plus petite est appelée 1/2 ton (ex : do – do #)

La gamme majeure de Do (ou gamme diatonique ) sera constituée par cette succession d’espace :

  • Do (1er degré) (2e degré) = 1 ton.
  • (2e degré) Mi (3e degré) = 1 ton.
  • Mi (3e degré) Fa (4e degré) = 1/2 ton.
  • Fa (4e degré) Sol (5e degré) = 1 ton.
  • Sol (5e degré) La (6e degré) = 1 ton.
  • La (6e degré) Si (7e degré) = 1 ton.
  • Si (7e degré) Do (8e degré) = 1/2 ton.

Le 1/2 ton est un espace plus petit qu’1 ton qui lui est formé de 2 1/2 tons.

Remarque : on s’aperçoit que l’espace qu’il y a entre les notes Do Ré et Ré Mi est le même (1 ton), mais que l’espace entre Mi - Fa et Si - Do (sup.) est différent (1/2 ton). Ainsi, la gamme majeure ne repose pas sur une succession d’intervalles égaux mais inégaux. La très grande majorité des gammes existantes reposent sur ce constat, chacune ayant leur propre succession d’intervalles et créant ainsi différents modes : majeur ou mineur, par exemple.

Dans la pratique, la connaissance des intervalles constitue un tout indissociable de l’apprentissage des gammes mais aussi des accords.

Il est bien évident que des intervalles voisins d’un demi-ton ou d’un ton sont facilement détectables visuellement sur un clavier de piano, mais qu’au contraire des intervalles supérieurs à 1 ton demanderont une autre gymnastique, un autre apprentissage. C’est pour cette raison que des exercices sur les intervalles vous sont proposés à travers nos cours en ligne.

Dans les deux exemples ci-dessous, on peut intercaler entre les notes do et ré une note...

soit en élevant le son du do d’un demi-ton pour obtenir un do #

soit en abaissant le son du d’un demi-ton pour obtenir un ré bémol.

A travers ces deux exemples nous constatons que le 1/2 ton peut donc porter un nom différent suivant si nous le descendons ou si nous le montons. On constate également que les deux 1/2 tons aboutissent à la même note sur le clavier. On dira que do # et ré b sont deux notes enharmoniques, c’est-à-dire qu'elles produisent le même son, mais ne portent pas le même nom.


DEMI-TON DIATONIQUE ET CHROMATIQUE

On nomme demi-ton diatonique un 1/2 ton qui ne porte pas le même nom. Ex : do – ré b.

On nomme demi-ton chromatique un 1/2 ton portant le même nom, mais dont l’une des notes est altérée. Ex : do – do #.

Remarque : l’observation du clavier d'un piano nous conduit à cette conclusion : les touches noires ne sont que des notes altérées (do #, ré #, fa #, sol #, la # ou ré b, mi b, sol b, la b, si b)… mais vous remarquerez également qu’il n’y a pas de touches noires entre si et do et mi et fa car seulement 1/2 ton sépare ces notes.

Passons à présent à la relation qu’il existe entre les différents degrés (notes) de la gamme majeure…


NOM DES INTERVALLES DANS LA GAMME MAJEURE

L’intervalle ci-dessus est ascendant. On le calcule du grave vers l’aigu.

L’intervalle ci-dessous est descendant. On le calcule de l’aigu vers le grave.

Prenons à présent un exemple construit sur les premiers cinq degrés de la gamme de Do majeur…

Si nous montons de do à sol, nous avons un intervalle qui contient 5 notes. Cet intervalle portera le nom du nombre de notes qu’il contient. Ici, une quinte (du latin Quintus signifiant cinq).

Remarque : quand, pour des raisons d’écriture, deux voix sonores se rejoignent ou convergent sur une même note, par exemple de do à do, il n’y a pas d’intervalle étant donné que les deux notes produisent la même hauteur. Dans ce cas on parle d’unisson.


INTERVALLES SIMPLES ET REDOUBLÉS

On nomme intervalle simple, tout intervalle n’excédant pas l’étendue d’une octave. Tout intervalle dont l’étendue excède l’octave se nomme intervalle redoublé. Ce dernier peut dépasser l’étendue de plusieurs octaves, mais dans le cadre de la connaissance des accords, il se limite au grand maximum à 2 octaves (ou quinzième).

Remarque : Si l’on veut connaître le nom d’un intervalle redoublé, il suffit de rajouter autant de fois le nombre de 7 au nombre de degrés de l’intervalle simple qu’il y a d’octaves. Exemple : Pour une tierce, nous aurons un intervalle de 10e à la première octave supérieure et de 17e à la deuxième octave supérieure.


TABLEAU DES INTERVALLES SIMPLES

  • DO – RE : l’intervalle contient 2 degrés, c’est un intervalle de seconde = 1 ton.
  • DO – MI : l’intervalle contient 3 degrés, c’est un intervalle de tierce = 2 tons.
  • DO – FA : l’intervalle contient 4 degrés, c’est un intervalle de quarte = 2 tons + 1 /2 ton.
  • DO – SOL : l’intervalle contient 5 degrés, c’est un intervalle de quinte = 3 tons +1 /2 ton.
  • DO – LA : l’intervalle contient 6 degrés, c’est un intervalle de sixte = 4 tons + 1/2 ton.
  • DO – SI : l’intervalle contient 7 degrés c’est un intervalle de septième = 5 tons + 1/2 ton.
  • DO – DO (sup.) : l’intervalle contient 8 degrés, c’est un intervalle d’octave = 6 tons.

La liste des intervalles ci-dessus ne nous permet pas de définir la distance entre tous les sons, mais seulement ceux d’une gamme diatonique.

A présent que nous venons de voir le nom des intervalles, intéressons-nous à leur nature…

Ceux qui constituent la gamme majeure sont soit majeur :

  • DO – RE : seconde majeure.
  • DO – MI : tierce majeure.
  • DO – LA : sixte majeure.
  • DO - SI : septième majeure.

Soit juste :

  • DO – FA : quarte juste.
  • DO – SOL : quinte juste.

Les autres intervalles (mineur, diminué et augmenté) ne sont pas abordés dans ce cours, mais pour tous ceux qui souhaitent approfondir la question des intervalles : leur nature, leur calcul, et leur connaissance au clavier, nous vous recommandons de suivre les deux cours suivants :

Apprendre les intervalles au piano. Ce cours en ligne permet l’apprentissage des intervalles simples à travers des exercices ludiques.

Apprendre les intervalles musicaux. Ce cours en ligne permet d’explorer tous les intervalles, c’est-à-dire majeur, juste, mineur, diminué et augmenté, toujours sur la base d’exercices.


  par ELIAN JOUGLA

Vous avez aimé cette page ? Partagez-la ou bien suivez-nous !

L'AVIS DES INTERNAUTES

Soyez la première personne à publier votre message ici, en remplissant le formulaire ci-dessous.