PIANOWEB.fr    " Espace Cours "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

LES QUESTIONS DU CANDIDE



APPRENDRE LE PIANO : LES BONNES PRATIQUES ET BONNES RÉSOLUTIONS

La pratique du piano entraîne une démarche personnelle qui repose sur de nombreux points essentiels. Cette page les aborde un par un. L’essentiel est là. Ces conseils sont valables pour tous les instruments. Ils sont le fruit d’une concertation de plusieurs enseignants. Nous vous les livrons.


LE RAPPORT À L'INSTRUMENT



Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


PRÉPAREZ LE TERRAIN. Avant de jouer, exercez vos doigts à vide. Réalisez des flexions (sans tirer sur vos doigts). Ouvrez/fermez chacune de vos mains alternativement à plusieurs reprises. Vous devez réchauffer vos mains si elles sont froides.

LA FRÉQUENCE.

  • 1 - Donnez à votre travail de musicien une cadence. Donnez-vous un cap et tenez-le. Exercez-vous le plus régulièrement possible. Dans la mesure du possible, travailler votre instrument un peu tous les jours. Cela vous apportera bien plus qu’une à deux fois par semaine.

  • 2 - Ne focalisez pas toute votre énergie sur un seul morceau, même s’il vous tient à cœur ; cela peut-être contre productif. Vous devez au contraire fractionner votre travail en intercalant des morceaux que vous connaissez déjà. Profitez-en pour améliorer leur technique ou en testant des approches différentes : plus vite ou plus lentement, avec ici un passage joué plus ‘piano’ ou là une phrase abordée avec plus de ‘détachement’. Pratiquer un instrument n’est pas une punition, il faut que la notion de plaisir puissent avoir la place qui lui revient.

LIRE LA MUSIQUE. Lisez de la musique aussi souvent que possible. Plus vous la lirez, plus elle vous semblera facile. Dans un premier temps, choisissez d'abord des partitions simples, pas trop longues et sans trop de dièses ou de bémols à la clef. Chaque nouveau morceau que vous apprendrez vous aidera à lire la musique plus facilement et à mieux jouer.

LE TRAVAIL DU MORCEAU.

  • 1 - Chaque fois que vous abordez un nouveau morceau, commencez par le jouer lentement et, suivant votre niveau ou la difficulté, d’abord avec les mains séparées.

  • 2 - Si un passage semble ralentir votre jeu ou si vous l’exécutez maladroitement, travaillez-le à part le temps qu’il faudra, jusqu’à ce que vous soyez en mesure de l’intégrer parfaitement à ce qui précède et ce qui suit. Vous devez être capable de jouer tout le morceau d’un seul trait.

  • 3 - À chaque palier de tempo, vous devez être en mesure de l’interpréter avec aisance et régularité. Vous atteindrez ainsi la vitesse requise sans que ce but ne vous semble insurmontable.

CONNAISSANCE ET ACQUIS.

  • 1 - Chaque fois que vous posez vos doigts sur l’instrument, consacrez quelques minutes à la révision de tout élément qui vous pose problème et ressayez-le. Faites preuve de patience. Donnez-vous la peine de travailler chaque nouvel exercice jusqu'à ce que vous puissiez l'exécuter de manière tout à fait naturelle.

  • 2 - Ne vous découragez pas si votre jeu ne semble pas s’améliorer comme vous le désireriez. Évitez autant que possible toute comparaison avec d’autres pianistes, cela ne ferait que troubler votre propre vision. Aussi longtemps que vous jouerez régulièrement tout en apprenant de nouvelles musiques, votre technique s’améliorera graduellement.

POLIR SA TECHNIQUE.

  • 1 - Essayez toujours de faire en sorte que votre musique coule régulièrement. Pour chaque note, gardez la touche enfoncée jusqu'au moment de jouer la suivante - à moins qu'un « silence » ne soit indiqué sur la partition. Faites « marcher » vos doigts d'une note à l'autre de façon qu'il n'y ait pas de coupures dans la musique, sauf là où un effet sautillant de « staccato » est requis. Jouez précisément chaque note au bon moment, plutôt que de faire traîner la musique en jouant certaines notes trop tard.

  • 2 - À l'occasion, essayez de jouer les yeux fermés et laissez vos oreilles vous dire si vos doigts sont placés sur les bonnes touches. Cela vous aidera à acquérir plus d'assurance et de naturel, et vous lirez ensuite la musique plus facilement, sans regarder continuellement vos doigts, les yeux beaucoup plus rivés à la partition.

ENREGISTREZ-VOUS. Écoutez vos enregistrements et vous serez en mesure d'entendre les hésitations ou les irrégularités éventuelles de votre jeu. Conservez vos enregistrements et datez-les. Avec le recul, si jamais vous aviez l'impression de ne pas progresser, vous aurez alors la possibilité de réécouter vos anciennes "prises" et de vous faire une opinion précise de l’amélioration de votre jeu.


APPRENDRE LE PIANO EN S'OUVRANT AU MONDE EXTÉRIEUR

ÉCHANGER POUR PROGRESSER. Apprenez au contact d'autres musiciens. Faites fructifier vos connaissances en les partageant avec d’autres pianistes prêts à faire de même. Aujourd'hui, avec Internet, c'est devenu beaucoup plus facile que par le passé. La pratique musicale n’est pas une science infuse, quant à l’isolement, il est souvent la source de mauvaises habitudes. Des conseils amicaux vous aideront à vous offrir d’autres perspectives, d’aborder peut-être autrement une difficulté technique pour en tirer d'autres perspectives.

ÉCOUTER DE LA MUSIQUE.

  • 1 - Cultivez-vous ! Ouvrez vos oreilles, et dites-vous que si une musique existe, c’est qu’elle a de bonnes raisons d’être là ! Cherchez à comprendre «  pourquoi ? » (cela vous aidera à mieux comprendre les différentes relations qu'exerce la musique sur l'homme). N’écoutez pas seulement la musique dont vous disposez actuellement, soyez curieux et partez à la découverte d'autres sphères sonores en utilisant les moyens actuels comme Internet et la radio (il existe de nombreuses radios spécialisés sur le Web).

  • 2 - En écoutant attentivement différents genres de musique et différents styles de jeu, tentez d'imaginer comment vous, vous joueriez les morceaux interprétés par d'autres. Créer également un lien avec l’instrument que vous travaillez en écoutant de la musique qui soit en rapport avec lui.

ASSISTER À DES CONCERTS.

  • 1 - Allez voir des musiciens à l'œuvre, de préférence dans des endroits où vous pouvez vous placer assez près du claviériste pour observer ce qu'il fait. Vous pouvez apprendre de quiconque, pour peu que vous vous souveniez des règles fondamentales et que vous « n'attrapiez » pas les mauvaises habitudes des autres musiciens.

  • 2 - Le sens de l’observation prime. Ne vous laissez pas troubler par le haut niveau des musiciens que vous voyez. Souvenez-vous qu'eux aussi ont été des débutants et qu'ils ont franchi un temps les mêmes étapes que vous.

PRENDRE DES COURS

Vous avez besoin de suivre des cours ? Si ce que vous jouez vous satisfait, vous pourrez probablement continuer par vous-même sans suivre de cours aussi longtemps que votre choix de musique sera varié et que vous apprendrez au contact d'autres musiciens. Par contre, si les leçons deviennent nécessaires, elles doivent être synonymes de progrès : amélioration de la technique, de l’interprétation, etc.

LE CHOIX DU PROFESSEUR.

  • 1 - Choisissez un professeur expert dans le genre de musique que vous désirez jouer. Dans un magasin de musique ou chez votre marchand de claviers, on pourra peut-être vous recommander quelqu'un et vous parler de sa spécialité. À ce sujet, vous pouvez aussi consulter les annuaires de professeurs (même si c’est moins sûr).

  • 2 - Avant de vous engager pour une session de cours, discutez de votre niveau d'apprentissage avec l’enseignant et parlez-lui du genre de musique que vous voulez jouer. Vous aurez peut-être également à choisir entre des cours individuels ou collectifs.

  • 3 - Si votre professeur est un bon professeur, il vous aidera à progresser bien plus rapidement que vous ne le feriez par vous-même. C'est là le but premier de ses interventions. Il devra vous proposer un répertoire adapté à vos besoins, vous expliquer différentes techniques de jeu, mais aussi être utile pour d'autres raisons : en évoquant sa propre expérience, en vous faisant rencontrer d’autres élèves, etc.

Piano Web (06/2018)

À CONSULTER

APPRENDRE À FAIRE AIMER LA MUSIQUE AUX ENFANTS

VOUS, LA MUSIQUE, ET LE PROFESSEUR

COMMENT ÉVITER LES ÉCHECS EN MUSIQUE

COMMENT AIMER LA MUSIQUE JAZZ ?


Vous avez aimé cette page ? Partagez-la ou bien suivez-nous !

L'AVIS DES INTERNAUTES

Soyez la première personne à publier votre message ici, en remplissant le formulaire ci-dessous.