PIANOWEB.fr    " Espace Dossiers "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

HISTOIRE DE LA MUSIQUE : LES PIANISTES DE JAZZ



CLARE FISCHER, PIANISTE COMPOSITEUR ET ARRANGEUR

Pianiste au jeu raffiné, Clare Fischer n'est pas un musicien de jazz médiatisé. Pourtant, dans sa carrière, il y a quelques réussites, notamment dans sa période latine. On sent parfois dans les mélodies qu'il compose, l'influence de Lennie Tristano (p). C'est un musicien adepte des claviers électriques et électroniques qu'il utilise de temps en temps pour appuyer ses compositions. Outre ses talents de pianiste, il officie également en tant qu'arrangeur, chef d'orchestre et parfois organiste.


LES DATES IMPORTANTES DE LA VIE DE CLARE FISCHER


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


  • 1928 - naissance de Clare Fischer le 22 octobre 1928, à Durand, Michigan (Etats-Unis). Il commence à 14 ans des études de théorie musicale et de composition au Michigan State College. Il réalise ses premiers arrangements pendant son service militaire, puis poursuit ses études par la suite. Il est remarqué par Dizzy Gillespie pour ses arrangements.
  • 1957 - Clare Fischer obtient un diplôme et part s'installer à Los Angeles (Etats-Unis) pour enseigner la musique tout en accompagnant les artistes et chanteurs de passage.
  • 1963 - Clare Fischer entre dans le sextette de Cal Tjader (vib) et réalise avec lui un enregistrement.
  • 1966 - Il forme un big band avec Conte Candoli, Whane Marsh, Tom Scott (s), Bill Perkins et Larry Bunker.
  • 1974 - Clare Fischer s'intéresse à la musique latine et fonde la formation Salsa Picante.
  • 1981 - Il reçoit un grammy pour son album "Salsa Picante 2 + 2". Clare Fischer poursuit son travail de professeur lors de master class dans les universités et les conservatoires de musique en Scandinavie, en Europe et aux Etats-UNis.
  • 1987 - Clare Fischer réapparaît sur scène au Carnegie Hall de New York.
  • 1989 - Il enregistre pour la marque Concord, le titre Picante Lembrancas.
  • 1995 - Clare Fischer enregistre un album solo pour Concord, Just me.
  • 1996 - Clare Fischer enregistre pour JMI un disque de jazz latin, Rockin'in Rhythm, pour lequel il fait appel à six chanteurs et chanteuses.
  • 1999- Clare Fischer reçoit de l'école universitaire de l'état du Michigan un doctorat honorifique, pour ses qualités de compositeur, arrangeur et interprète en musique jazz.
  • 2001- Il produit son premier CD classique, After the Rain, composé entièrement de ses propres travaux symphoniques.

CLARE FISHER... ARRANGEUR POUR LES STUDIOS

Le premier enregistrement sous son propre nom date de 1962 pour les disques Jazz Pacific. "First Time Out", "Surging Ahead", "Manteca" et "Extension", plus des enregistrements avec Bud Shank et Joe Pass. Ces enregistrements peuvent être considérés comme des études aux profondes harmonies. Bien reçu par la critique, ils n'ont pas eu d'écho au niveau commercial. Clare Fischer : "Toutes les fois que j'ai joué en trio, les gens ont dit : Fischer doit beaucoup au style Bill Evans, alors que je n'avais jamais entendu son jeu. Mon grand exemple musical était alors à l'époque Lee Konitz."

Clare Fischer, par la suite, a écrit des arrangements pour Sergio Mendes, Willy Ruff et d'autres. Puis il s'intéresse à l'orgue Hammond à la fin des années 1960, lui, qui jusqu'à présent, n'avait pour expérience de l'orgue que celui à tuyaux (il l'avait étudié à 16 ans). Son premier enregistrement avec orgue, il le réalise sur un Hammond B-3 pour un album de Cal Tjader, Soña Libre.Quelques années après, Clare enregistrait TDAAA (1972) sur un Yamaha EX-42 et Clare Declares (1977) en utilisant un orgue à tuyaux.

Pendant son séjour à l'université de l'Etat du Michigan, ses compagnons de chambre qui sont tous Latino-américains, le présentent à des leaders de la musique latine : Tito Puente, Tito Rodriguez et Machito. Il apprend l'espagnol (la passion de Clare pour la musique a été toujours assortie d'un amour pour les langues) et à son arrivée à Los Angeles, il décide d'étudier sérieusement la musique latine. Clare Fischer commence par jouer dans un groupe de "charanga" avec Modesta Duran comme leader. Durant cette période, il s'intéresse également à la musique brésilienne en écrivant pour Elizete Cardoso, Elizete, mais surtout à la bossa-nova qui l'attire par son côté dansant.


CLARE FISHER - MORNING


Dans les années 1960, Clare Fischer travaille fréquemment dans les studios californien en tant que pianiste pour des émissions et publicités télévisées et en 1975, après 10 ans de travail harassant en studio, mais artistiquement réussi, Clare Fischer trouve une nouvelle direction. Comme Herbie Hancock ou Chick Corea, il devient adepte des claviers électrique et du fait de ses aptitudes pour ces instruments, il est appelé à jouer avec Cal Tjader (vibraphoniste). Sa nouvelle rencontre avec Cal donne une nouvelle impulsion à l'amour de Fischer pour la musique latino-américaine et il crée son propre groupe avec des musiciens latins : Salsa Picante. Cette formation montrera un certain éclectisme musical, un mélange des genres, quand celle-ci s'entourera d'un groupe vocal supplémentaire, les 2 + 2. Après avoir reçu un Grammy en 1981 pour la catégorie "Meilleur album de jazz pour duo vocal et groupe", il enregistre un magnifique album en piano solo : Alone Together.

C'est à partir des années 1970, qu'il travaille dans les circuits musicaux du rhythm and blues. Grâce à son neveu, André Fischer (batteur) il fait la connaissance de Rufus et Chaka Khan. Il réalise pour eux des arrangements musicaux qui leur conviennent... et c'est ainsi qu'il travaille pour les artistes noirs les plus en vogue du moment : The Jackson Five, Earl Klugh, The Debarges, etc.

Grâce à ces nombreuses réussites commerciales en tant qu'arrangeur, ses murs se couvrent de disques d'or et de platine. Sa réputation étant faite dans ce domaine, des musiciens rock font appel à ses services comme : Paul McCartney, Prince, Robert Palmer et même la chanteuse canadienne Céline Dion. Mais sa carrière prend à nouveau un autre envol quand Richard Stolzman, clarinettiste lui commande un travail symphonique utilisant des thèmes signés Duke Elligton/Billy Strayhorn. The Duke, Swee'pea and Me devient un travail orchestral minutieux qui sera joué à travers le monde par un orchestre symphonique avec Richard Stolzman à la clarinette.

Depuis 1985, Clare Fischer a écrit des arrangements orchestraux pour Prince. Certains sont apparus sur les albums de Prince et ont été employés pour illustrer de façon idéale ses clips : Under The Cherry Moon (Clare's first screen credit), Graffiti Bridge" et sur Spike Lee's... Girl 6. Aujourd'hui Prince travaille pour lui mais seulement de façon occasionnelle.

Récemment, en tant que professeur de jazz, Clare Fischer a exécuté des concerts en piano solo et des masters classes dans les universités et les conservatoires de musique en Europe et dans l'ensemble des Etats-Unis. Aujourd'hui, il continue d'écrire pour beaucoup d'artistes populaires comme João Gilberto, Nathalie Cole, Chaka Khan ou Brandford Marsalis.

Grâce aux avantages financiers que lui procure son travail "commercial", il a formé un ensemble de 20 cuivres, appelée Clare Fischer's Jazz Corps.. "Je peux mourir à présent pauvre homme et j'aurai un sourire sur mon visage" c'est ce qu'il aime dire à ce sujet. Parmi les enregistrements de cette formation, on peut entendre un arrangement intéressant de la fameuse bossa de Jobim, Corcovado.

Clare Fischer : "La mort de mon ami Jobim m'a affecté profondément. Comme moi il avait 68 ans… et je suis encore vivant. Après qu'il soit mort, j'ai eu un rêve dans lequel je conduisais son "Corcovado". Seulement ce n'était pas une version normale, là étaient ces contre-mélodies, là se trouvaient les harmonies de la basse. Quand je me suis réveillé, j'ai noté ce que j'avais rêvé. C'est devenu "Jobim's in Memoriam", un morceau que j'ai appelé "Corcovado Funèbre".

Clare Fischer a, à ce jour, enregistré plus de 45 albums en tant que chef d'orchestre et arrangeur, composé ou joué sur plus de 100 albums pour d'autres artistes. Son dernier projet sous son propre nom est un enregistrement avec le guitariste Hélio Delmiro appelé Symbiosis. L'enregistrement est disponible sur le site de Clare Fischer http://clarefischer.com (site officiel en Anglais).

Écouter sa musique


Vous avez aimé cette page ? Partagez-la ou bien suivez-nous !

L'AVIS DES INTERNAUTES

Soyez la première personne à publier votre message ici, en remplissant le formulaire ci-dessous.