PIANOWEB.fr    " Espace Cours "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

LEÇON GRATUITE



JEUX/EXERCICES POUR TRAVAILLER L’INDÉPENDANCE DES MAINS AU PIANO

Quand on débute au piano et même au-delà, l’indépendance rythmique des mains est très souvent une source de difficultés. La musique polyphonique, qu’elle soit écrite ou non écrite, repose le plus souvent sur des rythmes dissociés. A travers ce cours d’initiation, je vous propose plusieurs exercices d’indépendances rythmiques à travailler sans instrument.


COMPRENDRE L’INDÉPENDANCE DES RYTHMES AU PIANO

Pour le pianiste, non seulement le problème d’indépendance est lié au jeu des deux mains, mais aussi de leurs doigts. Tandis que les yeux lisent la partition, il faut immédiatement que le cerveau coordonne en même temps la tache distribuée à chaque main. Un accès efficace à cette sorte de gymnastique cérébrale repose avant tout sur une compréhension parfaite de la valeur des figures rythmiques à exécuter. A travers la pratique régulière d'exercices progressifs, il est possible pour une personne débutante d'accéder à des rythmes dissociés toujours plus complexes.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.pianoweb.fr". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "pianoweb.fr"


Exécuter parfaitement une indépendance rythmique, c’est aussi en prendre le contrôle, et pour contrôler, il faut apprendre à définir le plus rapidement possible qui fait quoi et à quel moment. Très souvent, les premiers pas peuvent être laborieux. C’est normal ! Dans ce domaine – comme dans d’autres - tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. La moindre des qualités pour obtenir un bon résultat est donc de miser sur sa patience, sa persévérance, afin de mettre tous ses atouts de son côté.

Pour aborder sereinement une indépendance rythmique main droite/main gauche, il faut apprendre à doser la difficulté en partant tout d’abord de figures longues (blanche/demi-pause) pour ensuite se diriger vers des plus courtes (noire/soupir, croche/demi-soupir, etc.). Savoir doser cela est essentiel, car la moindre petite modification peut rendre au départ un rythme facile en quelque chose de bien plus complexe.

Une fois que vous avez « enregistré » la mise en place des différentes figures, progressivement, une automatisation coordonnée des gestes s’installe, si bien que tout effort mental disparaît quand l’indépendance est acquise. Il faut d’ailleurs – et j’insiste sur cela – atteindre ce niveau d’aisance avant de passer à une autre étape.


LES EXERCICES D’INDÉPENDANCE

Les exercices qui suivent ont pour intention d’éveiller en vous votre capacité à prendre le contrôle de plusieurs actions simultanées, celles des mains, des pieds et même de la voix. Les exercices fonctionnent sur la perception (ou sensation) physique, la conscience de chaque geste et de la latéralisation, c’est-à-dire le mode d’instauration du dialogue entre la partie gauche et droite du cerveau.

Facile au départ, la difficulté de ces exercices ira croissante. Bien entendu, comme pour n’importe quel rythme à travailler, il est nécessaire d’avoir acquis un bon sens de la pulsation, puisque ici chaque exercice est censé reposer sur une cadence métronomique, c’est-à-dire régulière.


LE BATTEMENT DE PIED

Il n’est pas obligatoire dans les trois premiers exercices, mais je le conseille vivement. Pour en comprendre la raison, veillez consulter cette page :L’utilité du battement de pied.



INDÉPENDANCE BINAIRE ET TERNAIRE



Exercice 1

Le but : Pendant que la main droite tape 1 fois sur votre jambe droite, la main opposée frappe 2 fois sur la jambe gauche. Ensuite vous inversez les rôles. Ce qui donne ceci :

  • Première boucle : 1 battement main droite pour 2 battements main gauche.
  • Deuxième boucle (inversion) : 1 battement main gauche pour 2 battements main droite.

La pratique : Cette indépendance basique est déterminante, car on la rencontre très souvent en musique. C'est un rythme de " 2 pour 1 ". Travaillez-le d’abord sans le pied. La notion de valeur rythmique (blanche, noire…) ne sera alors pas prise en compte. Il suffit de frapper le plus régulièrement possible.

Ensuite, en utilisant le pied qui bat la noire (une noire = 1 temps), vous donnerez à votre indépendance une référence solfégique et métronomique.

En ajustant votre indépendance en conséquence, grâce au battement de pied, vous pouvez dès lors imaginer des indépendances faisant appel à des notes plus petites.

La progression sera la suivante :

  • 1 blanche qui s’oppose à 2 noires à la main opposée.
  • 1 noire qui s’oppose à 2 croches à la main opposée.
  • 1 croche qui s’oppose à 2 doubles-croches à la main opposée.
  • etc.

Dans tous les cas, il ne faut surtout pas oublier que le pied ne change pas de rythme et bat toujours la noire.

Si nous prenons pour exemple : 1 croche qui s’oppose à 2 doubles-croches, il faudra avoir tapé 2 croches à une main et 4 doubles-croches à la main opposée, ceci pour être en accord avec le battement régulier de la noire marqué au pied.


Exercice 2 :

Le but : Pendant que la main droite tape 1 fois sur votre jambe droite, la main opposée frappe 3 fois sur la jambe gauche (indépendance de " 3 pour 1 "). Ensuite vous inversez les rôles.

La pratique : suivez les mêmes conseils que pour l’indépendance précédente. L’indépendance de 3 pour 1 est basé sur le triolet. Il faudra surtout veiller à une bonne régularité des trois battements par temps.


Exercice 3 :

Le but : Pendant que la main droite tape 1 fois sur votre jambe droite, la main opposée frappe 4 fois sur la jambe gauche (indépendance de " 4 pour 1 "). Ensuite vous inversez les rôles.

Ces trois premiers exercices servent de préparation rythmique en introduisant des rapports de durées binaires (exercices 1 et 3) et ternaires (exercice 2).


A présent, pour aller plus loin et varier la sensation rythmique… remplacez les mains par les doigts.

En adaptant l’exercice n°1, cela donnera : pouce à l’index de la main gauche tandis que la main droite utilisera en alternance le pouce et l’index. Ensuite inversez les rôles.

Sur le même principe, vous adapterez les exercices 2 et 3 de la même façon, en utilisant 3 puis 4 doigts différents. Bien sûr, rien ne vous empêche de commencer par l’annulaire et l’auriculaire ou tout autre doigt à votre convenance... Et si vous choisissez l’option piano, utilisez alors une touche différente pour chaque doigt.



INDÉPENDANCE MAINS/PIEDS



Exercice 4

Le but : Frapper régulièrement sur le sol en alternant pied gauche et pied droit, tandis que l’on frappe dans les mains deux fois plus vite. Ce qui donne ceci :

  • 1 battement pied gauche pour 2 frappements des mains ensembles.
  • 1 battement pied droit pour 2 frappements des mains ensembles.

La pratique : C’est toujours du 2 pour 1, mais cette nouvelle distribution du rapport "mains/pied" réclame une toute autre aptitude. Ce rapport d’indépendance n’est pas sans faire penser à certains exercices utilisés par les batteurs, bien qu’ici le découpage rythmique ne soit pas basé sur une indépendance à quatre voies, comme très souvent dans les rythmes de batterie.

Ensuite, sur ce principe, avec toujours le même travail rythmique aux pieds (1 noire par pied), vous exécutez 3 frappements dans les mains (rythme de triolet) et ensuite 4 (rythme de double-croche).



INDÉPENDANCE MAINS/VOIX ET PIED



Exercice 5

Le but : Utiliser l’indépendance du premier exercice en rajoutant la voix qui compte 1-2-3-4, soit à un rythme deux fois plus élevé que les mains.

La pratique : cette indépendance se déroule sur plusieurs plans distincts qui engagent tout à la fois la main droite en alternance avec la main gauche, la voix qui compte et, en option, un pied qui martèle chaque temps.

A ce stade, vous devez avoir pris conscience d’une certaine libération intérieure, mais aussi, de toute la gamme d’exercices qui accompagne ce résultat. Bien entendu, jusqu’à présent je n’ai abordé que des indépendances basiques, mais toutefois celles-ci sont indispensables quand on débute dans le rythme.



INDÉPENDANCE EN OPPOSITION



Exercice 6 :

Le but : Tandis que la main droite et la main gauche frappent alternativement respectivement sur chaque jambe, le pied droit tape une fois et ensuite deux fois au pied opposé. Ensuite vous inversez les rôles.

La pratique : ce rythme, basé toujours sur du 2 pour 1, est difficile du fait qu’il met en évidence le problème engendré par la maîtrise de la latéralisation. Il oppose de façon irrégulière le côté gauche et droit des membres inférieurs. Pas à pas, vous devrez rythmer l’indépendance de cette façon :

  • 1 – Main droite/Pied droit.
  • 2 – Main gauche/Pied gauche.

ensuite…

  • 3 – Main droite/Pied gauche.
  • 4 – Main gauche/Pied droit.

et enfin...

  • 5 – Main droite/Pied gauche.
  • 6 – Main gauche/Pied gauche.

Le cycle est terminé et reprend en boucle.

Tout de suite, vous remarquerez que c’est la seconde partie de cette indépendance qui rend la tâche difficile. Surtout ne vous buttez pas et abordez cela comme un jeu… Après tout, le jour où vous y arrivez, si vous montrez votre « exploit » à votre prof… il n’est pas sûr qu’il y arrive !

L’exercice pourrait être encore plus complexe en rajoutant aux mains et aux pieds, la parole, c’est-à-dire en comptant d’abord 1, 2 puis 1, 2, 3 et enfin 1, 2, 3, 4 à chaque coup de main, mais je vous épargnerai cela, car je pense que vous êtes à présent assez sensibilisé, décontracté, pour que la pratique de la polyrythmie commence sous les meilleurs hospices !

NB : Pour poursuivre ce travail, je vous conseille de suivre les différents cours de polyrythmie que nous avons mis en ligne dans notre formation. Ils sont progressif et vont du niveau débutant à difficile : exercices de polyrythmie.


  par ELIAN JOUGLA

Vous avez aimé cette page ? Partagez-la ou bien suivez-nous !

L'AVIS DES INTERNAUTES

nom : Gervais
message : C'est un énorme service que vous nous rendez... merci. (posté le 23/09/2017)