PIANOWEB.fr    " Espace Cours "
Portail sur la musique et les claviers modernes : piano, synthétiseur et orgue.

LEÇON GRATUITE



LES NUANCES MUSICALES, DES TERMES À APPRIVOISER

Les nuances indiquent les différents degrés d’intensité des sons. Tandis que les sons faibles sont désignés par le terme « piano », les sons forts, le sont par le terme « forte ». En règle générale, les degrés d’intensité sont indiqués par des abréviations que l’on place généralement sur les partitions de piano entre les deux portées.


LES NUANCES LES PLUS USITÉES

Entre un « piano et un « forte » de nombreuses nuances d’intensité existent. Voici les plus courantes :



Ad Block


  • ppp : plus pianissimo que pp (le plus doucement possible).
  • pp : pianissimo (très faiblement).
  • p : piano (faiblement).
  • mp : mezzo-piano (moyennement fort).
  • f : forte (fort).
  • ff : fortissimo (très fort).
  • fff : plus fort que ff (le plus fort possible).

Les abréviations « p » et « f » peuvent être combinées à d’autres indications :

  • poco p, poco f : un peu piano, un peu forte.
  • più f : plus fort.
  • sempre pp : toujours pp.
  • p subito (p sub.) : piano subito (passer sans transition à la nuance p).
  • fp (forte piano) : attaque f suivie de p sans transition.
  • sf ou sfz (sforzando) : placé sous une note, il indique que cette note, et elle seule, doit être aussitôt haussée d’un degré dans l’échelle des nuances.

Parfois, la nuance du sforzando est précisée :

  • sfp (sforzando piano) pour une note p au milieu d’un pp.
  • sff (sforzando forte) pour une note f au milieu d’un mf.

Conseil : veillez à ne pas interpréter le sf comme un accent de degré f.


LES CHANGEMENTS PROGRESSIFS D’INTENSITÉ

Ils caractérisent le trait ou le passage d’une phrase musicale. Le crescendo, descrecendo et diminuendo sont les plus courants. Ces termes ont de nombreux équivalents que l’on rencontre dans les termes italiens et allemands (consulter le lexique des nuances musicales en italien et allemand).

  • crescendo (cresc.) : en augmentant.
  • decrescendo (decresc.) ou diminuendo (dim. ou dimin.) : en diminuant.

À noter que parfois une ligne en pointillé accompagne ces indications pour délimiter le passage exact pendant lequel elles sont valables.

Conseil : sauf indication particulière de l’auteur, pour une bonne interprétation d’un crescendo, comme d’un diminuendo, il est utile de commencer respectivement par p et finir également par p. Joué ainsi, l’interprète utilise le maximum de nuances que lui apporte son instrument.

Les termes crescendo et diminuendo sont parfois remplacés par des « soufflets » :

À la fin du soufflet est indiqué la nuance à laquelle on doit aboutir :

Dans l’exemple ci-dessous poco indique qu’il faut augmenter un petit peu pour revenir à la nuance initiale :

Et dans l’exemple suivant, qu’il faut augmenter jusqu’au forte et diminuer ensuite :

À PROPOS DES NUANCES ÉCRITES

Tout ce qui a été expliqué sur le paragraphe « Le changement des mouvements » de la leçon « Les mouvements en musique » peut s’appliquer également aux nuances. N’oublions pas également que jusqu’au 17e siècle, ni les nuances, ni les mouvements n’étaient notés et que l’évolution de la facture instrumentale a modifié considérablement le rapport entre l’interprète et l’œuvre. Suivant les éditions, l’origine des partitions, une connaissance du répertoire est indispensable pour faire la nuance entre les indications de l’auteur qui doivent être suivies avec fidélité et celles ajoutées par l’éditeur à une date ultérieure.

De même, le style de l’époque d’une œuvre doit influer sur l’esprit de l’interprète. Celui-ci ne doit pas trouver la réponse nécessairement dans les nuances écrites sur la partition. Celles-ci servent seulement d’indication. La musique est constituée d’une trop grande gamme de nuances pour pouvoir être écrite dans ses moindres détails. L’interprète doit ressentir ce qu’il faut faire au bon moment. Il doit avoir l’intelligence de ne pas s’astreindre à suivre mécaniquement toutes les recommandations d’écritures et faire preuve également d’initiative.

par PATRICK MARTIAL

À CONSULTER

INTERPRÉTATION DES NUANCES MUSICALES DANS LA PARTITION


- SOMMAIRE DES LEÇONS GRATUITES -

1 - ARRANGEMENT
2 - ÉVEIL MUSICAL
3 - HARMONIE
4 - IMPROVISATION
5 - PIANO ET TECHNIQUE
6 - RYTHME
7 - SOLFÈGE/THÉORIE
8 - PROGRAMMATION & LOG.
ACCUEIL
PARTICIPER/PUBLIER : EN SAVOIR PLUS
Facebook  Twitter  YouTube
haut
haut
Accueil
Copyright © 2003-2021 - Piano Web All rights reserved

Ce site est protégé par la "Société des Gens de Lettres"

Nos références sur le Web - © Copyright & Mentions légales